AccueilAccueil  FAQFAQ  CarteCarte  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 The Last Avenger ♣ Hatake Kakashi [Complète]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hatake KakashiMessages : 59
Date d'inscription : 11/09/2014
Age : 18
Localisation : Partout

Fiche ninja
Rang - Niveau: S - 35
Expérience:
90/400  (90/400)
Informations ninja:
avatar
Ninja d'élite de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Sep - 16:55

Présentation de Kakashi Hatake
 



Informations
▌Nom : Hatake
▌Prénom : Kakashi
▌Surnom : Le Ninja Copieur

▌Âge : 30 ans
▌Sexe : Masculin

▌Lieu de naissance : KonohaGakure no Satô
▌Village : Konoha
▌Grade et niveau : Jônin, Élite de Konoha, Rang S, Lvl à confirmé selon la fiche
Psychologie
 APATHIQUE : C'est ainsi que me décrirait quelqu'un qui me parcourt d'un rapide coup d'oeil. Effectivement, c'est l'image que je projette à première vue.  Mais ne confondez surtout pas cette image avec ma réelle personnalité.  Ce côté désintéressé et plat créé par mon regard vide et mon ton sans émotion est uniquement une façade qui me permet d'être régulièrement sous-estimé par mes adversaires, ce qui me donne une longueur d'avance lors des combats.  Que ce soit avec de réels adversaires ou bien avec mon éternel rival, Guy, cela a toujours m'accorde presque toujours un avantage décisif.  Dans d'autres cas, cela fait bouillir l'opposant qui perd ainsi de sa vigilance et de sa capacité de raisonnement.

EMPATHIQUE : Ça, c'est pour ceux qui me connaissent davantage.  Que ce soit envers mes élèves ou bien envers ceux qui me sont chers, je me rends toujours disponible pour les écouter, les supporter et leur donner des conseils lorsque le moment s'y prête.  L'esprit d'équipe et la solidarité sont pour moi les plus grands atouts de l'homme.  Je n'ai pas toujours pensé de cette façon, mais je dois ce changement radical à Obito dont le nom demeurera à jamais gravé sur mon âme en plus de sur la pierre commémorative du village.  Sans lui, jamais je n'aurais connu l'empathie comme elle imprègne chacune de mes actions aujourd'hui.

DÉVOUÉ/FIDÈLE : Ce trait me vient d'abord de mon père, un ninja de Konoha connu au-delà des frontières du village pour sa dévotion au pays du Feu.  Durant toute mon enfance, je me suis promis d'être comme lui, de donner ma vie au village.  Lorsqu'il mourut dans le déshonneur, ma dévotion fut dirigée aux règles qui régissent les ninja puisque ce sont le non-respect de ces dernières qui le poussèrent au suicide.  Les appliquants à la lettre près, je n'ai pas réalisé que je me dévouais plus aux rouleaux de papiers imprimés qu'à mes coéquipiers de mission.  C'est encore une fois Obito qui m'ouvrit les yeux, me poussant à dévier du règlement pour me dévouer à lui, à Rin, à Minato sensei, aux ninjas et aux habitants de mon village.  C'est après tout pour eux que j'étais devenu shinobi au départ, non?  Depuis ce temps, je suis prêt à tout pour mon équipe, mes amis, mes collègues, mon village, mon pays.  Prêt à tout pour les protéger.

SÉRIEUX : Je prend mon rôle de ninja d'élite et de chef d'équipe avec le plus grand sérieux.  J'ai la vie de jeunes ninja entre mes mains ainsi que celles de mes unités lors de missions.  La vie d'un ninja est loin d'être un jeu, encore moins une partie de plaisir.  Mon rôle est de protéger les miens, coûte que coûte, que cela corresponde aux règles ou non.  Aujourd'hui, avec la maturité de l'âge et de l'expérience, je peux affirmer que mon père était un grand ninja.  Je vois chaque mission comme un risque de perdre des équipiers, des amis, des proches et je prend à cœur la responsabilité des les protéger en cas d'imprévus.  Et cela, peu importe le prix.

DÉCONTRACTÉ : Malgré les nombreux risques et dangers qu'impliquent la vie d'un ninja, il faut savoir être optimiste et tirer le meilleur de toutes les situations.  Parce qu'au final, on ne sait jamais quand la vie nous quittera.  Quoi de mieux que d'arriver un peu en retard à l'entraînement de ses élèves pour rigoler un peu?  Ou bien s'adonner à la lecture de bouquins de pur batifolage?  Ou bien de s'adonner à des compétitions les plus farfelues les unes que les autres avec son rival?  Être décontracté signifie aussi de rassurer ses proches d'un sourire apaisant lorsque les choses ne vont pas pour le mieux.  Bref, tout est dans l'attitude et dans les ondes que l'on projette.  Parfois, un rien peut motiver les troupes à foncer remporter la bataille.

PROTECTEUR : Cela a probablement dû transparaître dans mes autres traits de personnalité, mais je suis quelqu'un d'extrêmement protecteur.  Pour un élève, un ami, un allié, un compagnon d'arme, un villageois de Konoha, un individu en détresse ou innocent, je suis prêt à le défendre et à le protéger d'un individu mal intentionné.  C'est encore grâce à Obito que j'accorde la plus grande importance à la vie des gens de mon entourage, de mes compagnons d'arme.  Même si cela va contre les règles, je n'hésiterais pas un seul instant à tout laisser tomber pour aller les protéger.  J'ai trop perdu d'amis par ignorance dans le passé que je refuse d'en perdre un seul de plus.  Pas sans qu'on me passe d'abord sur le corps.

OUVERT : Associé à mon attitude décontractée, mon ouverture d'esprit me rend facile d'approche pour quiconque voyant au-delà de l'apathie que je projette initialement.  Il n'y a jamais de question ni d'idées complètement stupides... enfin...  oui, c'est bien ça!  Je n'ai pas de préjugés et ma patience fait qu'il n'est pas difficile de s'ouvrir à moi sur un peu toutes les facettes.  Après avoir enseigner à Naruto, je doute qui quiconque parviendra à me rendre à bout de patience!  Je ne fus toutefois pas toujours aussi ouvert, étant autrefois encore plus borné que Naruto, mais j'ai bien changé depuis cette époque.


Histoire



Prologue : Enfance / Partie 1 - Le début : Mon histoire débute dans le grand village de Konoha, trente ans plus tôt. Je naquis de l’union de deux êtres exceptionnels. L’un d’entre eux, mon père, était un légendaire shinobi du village. Surnommé le ‘’Croc Blanc’’, son nom réel était Sakumo Hatake. Quant à ma mère, je n’ai jamais eu trop d’informations sur elle, mise à part qu’elle était très belle. Ma mère est morte alors que j’étais encore très jeune. Mon jeune enfance fut très intense. Mon père souhaitait à tout prix que je devienne un grand shinobi célèbre, tout comme lui. Étant son fils unique, il plaça tout son temps à l’extérieur de ses moments au niveau professionnel afin de s’entraîner avec moi, afin que je devienne encore plus fort. Pour lui, un ninja se devait d’être fort, habile et discret. Il m’entraîna en conséquent, principalement dans ces trois branches. À la fin de ma jeune enfance, vers l’âge de six ans, j’étais enfin prêt à devenir un grand ninja, comme il l’était. Mon père m’avait entraîné pour que je sois à son image : un ninja sans frontières, capable de résister à tous les problèmes. Il voulait que je poursuive sa volonté, sa détermination dans le domaine shinobi. C’est ce que j’allais faire.


Alors que je n’avais que sept ans, mon père se fit confié une mission des plus importantes par les dirigeants de Konoha. Lui et d’autres de ses compagnons furent déployés afin d’intervenir dans une mission de reconnaissance sur un village ennemi. Il me laissa, seul, à Konoha. Mon père me promit de revenir en vie. Les mois passaient et j’étais toujours seul, jusqu’au jour où il revint enfin. Quand il mit un pied dans la demeure, il avait une mine triste. Il semblait déçut de quelque chose dont il ne voulait pas me parler. Encore jeune, je ne pouvais que ne pas porter attention à tout cela. Je ne comprenais pas pourquoi mon père était comme ça. Dans ses habitudes, avec moi, il était toujours souriant. Là, il était tout simplement triste, en silence. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à mon père. Pourquoi était-il comme ça, après une mission qu’il semblait avoir accompli avec brio ? Ce soir-là, je m’endormis tard, toujours en pensant à cela.


Quelques jours après cet incident, alors que nous étions en entraînement, il me fit promettre de devenir encore plus fort, pour protéger le village. Je fis cette promesse, en pensant que cela allait pouvoir le motiver un peu plus. Il me fit un sourire, un sourire que je n’oublierais jamais. Le dernier sourire que mon père m’adressa…


Puis… Ce fut cette tragique nuit sanglante, celle qui ne quittera jamais mon esprit...


Devant le corps du légendaire homme, je ne fis aucun bruit. J’étais en larme, tremblant de tout mon corps devant ce triste incident. Toujours en larme, je m’écroulai finalement sur le sol qui était dur et froid. Toujours en larme, j’essayais de faire quelque chose. Je secouais le corps de mon père, me disant qu’il allait peut-être réagir. Cependant, au fond de moi-même, je savais que c’était terminé. Je me relevai, toujours en tremblant et en pleurant, devant le corps inanimé de mon géniteur. Je fis alors la promesse de devenir le plus grand ninja de Konoha, le plus grand que l’histoire du village n’ait connut. Puis, je me rendit à l’extérieur pour chercher de l’aide. À l'extérieur, mes petits yeux de jeune garçon se posèrent sur ce qui semblait être une ombre. Cette fameuse ombre avançait vers moi, de plus en plus. De main main droite, habilement, je m'empara d'un kunai qui reposait dans mon étui de ninja pour finalement me mettre en position défensive. Ce qui sortit de l'obscurité de la nuit me fit légèrement réagir. 

Il s'agissait du Sandaime Hokage, Hiruzen Sarutobi. Ce dernier avait déjà eu des soupçons sur le futur de Sakumo par le passé, c'est-à-dire le suicide. Le vieil homme s'approcha de moi et me prit dans ses bras, cherchant à me réconforter. Le vieux personnage affirma alors que mon père était un grand shinobi du village. Il dit même que le village allait avoir du mal à passer ce deuil, malgré le fait que certaines personnes n'éprouvaient plus aucun respect pour lui, même certains dirigeants de Konoha. Cependant, dans le cœur du Sandaime, mon père était un héro qui avait commis la bonne acte en sauvant ses coéquipiers lors de cette mission. Bien évidemment, je n'avais aucune conscience de ce qu'impliquait cette fameuse mission. Elle devait sans doute être difficile.

Finalement, le Sandaime Hokage me prit sous sa charge, en attendant la suite des choses. Il m'intégra dans une équipe hors du commun. Sa composante était : Obito Uchiha, Rin Nohara et avait pour sensei Minato Namikaze. À l'époque, Minato était un Jônin respecté, mais comme les autres. Souriant, chaleureux, il m’accueillit à bras ouvert lorsqu'il apprit le décès du Croc Blanc. Une nouvelle ère s'avançait pour cette équipe...

---

Prologue : Enfance / Partie 2 - Obito... : Les présentations étaient faites. Moi, Rin et Obito, nous allions former une seule et même équipe. Cette formation semblait, aux yeux de tous, la plus puissante que le système shinobi pouvait offrir au village de Konoha. Rin était une jeune fille séduisante, attachante et souriante. Obito était probablement quelqu'un de réfléchis, malgré le fait qu'il ne m'arrivait pas à la cheville. Quant à moi... À l'époque, après le décès de mon père, j'étais devenu froid, difficile à approcher. Seul quelques rares personnes pouvaient m'entendre parler, je pense notamment à Minato-sensei ou bien au Sandaime. J'avais un peu confiance en Rin, mais certainement pas en Obito. À mes yeux, il n'était qu'un cancre qui n'allait qu'échouer dans la vie courante. De mon côté, je ne comptais pas l'aider. Le travail d'équipe était très bas dans mes objectifs de combat. La seule chose qui m'importait était la puissance brute, tout en respectant les règles. Être le plus fort, voilà ce que je voulais. Je défiais constamment notre sensei pour devenir encore plus fort. Cependant, à chaque fois, c'étais la défaite assurée. Il était trop puissant. Mais je ne savais pas à qui j'avais a faire.

Obito, quant à lui, se faisait toujours battre. Il n'était vraiment pas de mon niveau. Je m'ennuyais, à force de le combattre. Les épreuves du maître était beaucoup plus intéressantes pour moi. Chaque soir, je m'entraînais sans relâche pour, un jour, surpasser Minato-sama. J'étais sûr que j'y arriverais. La force était bien présente en moi et le respect des règles à la lettre également. Seulement, il me manquait encore quelque chose pour être un vrai ninja. Quelque chose que je n'ai pas découvert à temps...

L'époque que nous vivions était rude. De nombreuses batailles, ce qui créa la Troisième Grande Guerre Ninja. Je fus promus au grade de Jônin, grâce à mes aptitudes au combat et à mon génie hors du commun. Puis, quelques jours après ma promotion, je fus déployé sur le terrain avec Rin et Obito. J'avais le mandat d'agir en tant que chef d'équipe, puisque Minato devait régler certaines choses de son côté. Avec mon rang, j'avais le niveau nécessaire pour mener cette mission à terme. Notre équipe fut alors déployé en lieu hostile, dans le Pays de l'Herbe.

Les troupes d'Iwa, composées de plus de 1000 shinobis, tentaient de prendre le contrôle du Pays de l'Herbe afin d'accentuer leur expansion sur le Pays du Feu. Minato-sama devait se rendre sur le front afin de combattre l'ennemi. Il me confia alors la mission suivante : détruire le Pont Kannabi. C'est par ce pont que devait passer les troupes du village de la Roche pour se rendre au Pays du Feu. Ce pont devait tomber rapidement. Presque étant rendu à la frontière du Pays du Feu, mon équipe se fit attaqué par un espion d'Iwa. C'est moi qui l'affronta, le neutralisant avec mon Chidori nettement évolué. Une fois l'homme débarrassa, Minato me donna les dernières instructions concernant cette mission de sabotage. J'eu alors droit à un des fameux kunais de mon maître, en guise de récompense pour ma promotion au grade de Jônin. 

Puis, il nous quitta. J'étais seul avec Obito et Rin. Nous pouvions commencer la mission.

Au court de cette mission, nous furent prit en embuscade par des ninjas d'Iwa. Il était en mon devoir de les éliminer, puisque j'étais le chef d'équipe. Cependant, ces ninjas étaient d'un niveau remarquable. Ils réussirent à capturer Rin, au dépourvut de tous. Obito s'empressa d'essayer de les suivre, mais fut arrêté radicalement par moi-même. Je lui dis que la mission était plus importante, mais il ne voulait rien entendre. Il me dit alors que ceux qui ne pensent pas à leurs compagnons sont encore pire que ceux qui transgressent les lois, ce qui me fit réfléchir. Au final, nous prirent chacun notre côté. Obito décida d'aller sauver notre coéquipière et je décida de terminer cette mission. C'est comme ça que notre équipe se divisa.

De mon côté, je réfléchissais. Pourquoi abandonner l'équipe que je dirigeais ? J'avais comme mandat de mener cette mission à bien. Je me souvins alors des paroles de Minato, qui disait que le travail d'équipe serait essentiel à la réussite de la mission. Donc, c'est ainsi que je réalisa qu'Obita allait avoir besoin de moi. Je fis demi-tour pour aller l'aider à retrouver Rin.

Heureusement, j'arriva à temps. Obito venait de se faire attaquer par des shinobis de la Roche. À l'aide du sabre que je gardais en souvenir de mon père, je neutralisa facilement le premier homme, celui qui était le plus dangereux pour Obito. Arrivé comme un héro, je faisais bonne impression devant mon partenaire de mission. Cependant, cela allait également avoir des conséquences. Le second maîtrisait ce qui semblait être une technique de camouflage. Le cherchant, je me pris un coup de kunai verticalement sur l’œil gauche. Le coup fut fatal, puisque mon œil gauche y resta. Le second Iwajin allait m'achever quand Obito fit quelque chose qui me surprit grandement. Pour la première fois, il avait réussi à activer ses pupilles. Le Sharingan venait de gagner ses yeux. Un kunai entre les deux mains, il le planta directement au niveau de l'abdomen de l'homme. La technique de ce dernier disparut.

Après cela, je me fis un bandage autour de l’œil que je venais de perdre, avant de me diriger vers un sous terrain. Rin se trouvait à l'intérieur, bien entendu. Moi et mon partenaire se porta à la rescousse de notre charmante coéquipière. Cependant, notre équipe fut prise dans une autre technique des ninjas d'Iwa. Un shinobi de la Roche avait survécut et nous avait lancé un ninjutsu de type Doton. Il consistait à faire effondrer l'endroit où nous étions. Avec un seul œil, je ne savais pas trop où j'allais. Je me pris un rocher de petite taille par la tête, ce qui me fit tomber par terre. Obito, voyant que j'allais me faire ensevelir par l'attaque, se porta à mon secours. Je sentis alors ses bras m'entourer, puis, me projetèrent plus loin. Je leva la tête juste à temps pour voir mon jeune coéquipier se faire ensevelir par de nombreux rochers. Il n'allait pas survivre, je le savais bien...

Rapidement, je me précipita vers l'emplacement du jeune garçon. La moitié de son corps était en-dessous d'un gros rocher. La seconde partie de son corps n'était pas écrasé. La bouche en sang, il me dit qu'il était le seul à ne pas m'avoir fait de cadeau pour ma promotion au grade de Jônin. C'est alors qu'il m'offrit son œil gauche, le Sharingan... J'accepta, sous le regard de Rin. C'est elle qui allait faire la transplantation. 

Une fois le tout fait, Obito me fit ses dernières paroles. Il me dit de protéger Rin, au prix-même de ma vie. Puis, la grotte continua à s'effondrer. Je devais partir. Je pris la jeune fille avec moi, qui ne voulais pas quitter Obito. Je finis par sortir, en compagnie de ma coéquipière, juste à temps. La grotte s'effondra, sous nos tristes yeux. En me retournant, je tomba directement sur le ninja responsable de la mort de celui que je considérais maintenant comme un ami. J'avais enfin compris ce qu'étais l'amitié. M'être fait sauvé par celui qui me gonflais... Je tua l'Iwajin à l'aide de mon Chidori nouvellement développé. Enfin terminé... Terminé ? Pas du tout. 

Moi et Rin furent pris en embuscade, encore une fois, par une unité d'Iwa. J'ordonna à Rin de fuir les lieux et affronta, seul, les shinobis de la Roche. Je savais bien que le combat était trop inégal. C'est alors que je m'évanouis, après un peu d'affrontement. Heureusement, je fus sauvé par Minato-sensei. Son kunai était en fait l'une de ses balises qui lui permettait de sa téléporter avec son ninjutsu se basant sur l'espace-temps. L'éclair Jaune de Konoha était arrivé à temps pour me sauver, mais pas pour sauver Obito de cette triste mort.

C'est depuis ce jour qu'on me surnomme le Ninja Copieur...

Je me sentais responsable de la mort de mon compagnon d'arme, tellement que j'abandonna mon respect systématique à l'égard des règles pour faire passer le travail d'équipe en première position. Donc, depuis ce tragique incident, il m'arrive souvent d'arriver en retard à un rendez-vous et de toujours trouver des excuses à tout. Cela faisait partit des manies de mon ami décédé...

Rin mourut également, mais je préfère ne pas en parler, pour le moment. C'est encore douloureux...

---

Prologue : Enfance / Partie 3 - l'ANBU : Minato-sensei devint Yondaime Hokage de Konoha. Quant à moi, je restais dans l'ombre des activités de Konoha. Pendant plusieurs mois, j'en profitais pour me reposer. Tout ces incidents ensembles, combinés, avait des raisons de rendre une personne fou. Je ne devais pas me laisser battre au plan psychologique, donc, je pris beaucoup de repos.

Quelques mois après les incidents, je repris enfin le service. À ma grande insu, je fus contacté dans le bureau du nouveau Hokage. Minato-sensei décida de m'intégrer à l'ANBU de Konoha, afin de mieux me surveiller. L'ANBU est directement sous l'autorité du Hokage. Donc, il serait facile pour mon maître de me surveiller. En même temps, il en profita pour me demander de veiller sur Kushina, sa femme. J'accepta de protéger la femme de mon sensei, surtout que celle-ci était enceinte d'un enfant qui marquerait le futur du monde shinobi. Mon intégration à l'ANBU faite, je pouvais débuter les missions. J'en fis quelques unes pour le compte du village. Toutes mes missions se ressemblaient. Elles touchaient généralement l'espionnage. Cela dura quelques temps, mois après mois.

Puis, encore un événement perturbant... L'attaque de Kyûbi.

Le tout débuta lors de l'accouchement de Kushina, la femme de Minato. Je n'étais pas présent lors de cette cérémonie. Alors, je me promenais dans le village, tranquillement. Les villageois étaient actifs au centre-ville. N'étant pas en service, je pouvais me permettre une petite balade. Puis, je sentis que quelqu'un me suivait. En me tournant, j'aperçue Gai, mon rival amical. Il me suivait depuis peu de temps. Je lui fis signe qu'il n'était pas très subtile et j'eu le droit, encore une fois, à du mécontentement de sa part. Puis, quelque chose d'anormal se produit. Des cries, une explosion. Qu'étais-ce ? Un grand renard rouge à neuf queues apparut là, au loin. Le village n'était pas en sécurité et je le savais. Donc, je me dirigea là où il y avait plus de population pour tous les mettre à l'abris. La situation devenait critique.

Une chance que nous avions sensei pour défendre le village. Le Sandaime donnait ses ordres aux unités défensives du village. Moi, je mettais tout le monde à l'écart du gigantesque combat. Suite à cela, Kurenai, Asuma, Gai et moi étions prêts à combattre. Cependant, le père de Kurenai arriva et nous interdits de participer au combat. Il était trop dangereux de faire participer la jeune génération, malgré nos talents. Donc, nous décidions de rester avec les villageois, attendant la fin du combat.

Le combat terminé, nous pensions que tout allait rentrer en ordre. Cependant, quelque chose de terrible était arrivé : Minato avait perdu la vie, ainsi que sa femme. 

Je pensais à tout cela, attristé par cette horrible fin. L'enfant de ce couple était-il toujours en vie ? Le Sandaime, qui était forcé de reprendre ses fonctions de Kage, m'assura qu'il était bel et bien né. Il me dit même qu'il était en sécurité. J'avais donc pour mandat de veiller sur cet enfant. Il était tout ce qui restait de mon maître.

Je continuais de servir l'ANBU encore quelques temps, avant d'être convoqué par Hiruzen Sarutobi, le Hokage troisième du nom.

---

Prologue : Avant la Partie I - Jônin Instructeur : Je fis convoqué dans les locaux du Sandaime Hokage. En arrivant, je me mis à genoux, saluant le vieux personnage. Ce dernier alla directement droit au but. Il me retira de mes fonctions d'ANBU. Cette décision me surprit grandement. Qu'allais-je devenir ? Cette question fut vite résolue. Il me dit que j'allais avoir un rôle tout aussi important au sein du village. Voyant la curiosité dans mes yeux, il passa directement à la conclusion. Il me nomma Jônin Instructeur de Konoha. Instructeur ? J'allais donc être en charge de former les jeunes Genins du village... C'étais un beau titre, mais je ne savais pas si je serais en mesure d'y arriver. Étais-je vraiment capable de faire ce que Minato-sama avait fait, c'est-à-dire former une équipe de choc pour le village ? Je n'en étais pas sûr. Hiruzen affirma alors que j'avais les compétences nécessaires pour ce titre. Donc, j'accepta cette nouvelle affiliation. Avant de sortir, je dû donner mon masque d'ANBU au Sandaime et prendre l'uniforme réglementaire du code vestimentaire des shinobis de Konoha.

En sortant, je tomba sur Gai. Il était également habillé en tenue de Jônin. Il était donc également Instructeur... Un sourire se forma sur mon visage, mais fut caché par mon masque. Je lui expliquait comment j'en étais arrivé là. Il semblait apprécier mon histoire...

Rendu à mon domicile, je me changea rapidement. Ma nouvelle tenue m'allait bien. Avant de sortir, sur le bord de mon lit, je mis la main sur le cadre qui affichait mon ancienne équipe. Je fis la promesse de bien entraîner les Genins que j'allais avoir en charge, avec les volontés de Minato-sensei, c'est-à-dire l'esprit d'équipe et de camaraderie. 

Cela n'allait pas être aussi facile que prévu... 

---

Partie I - Formation de l'équipe 7 : Un jour ensoleillé, pour une fois... J'étais en compagnie de celui qui avait été à mes côtés depuis le début de tout, celui qui m'avait transformé. C'est un peu grâce à lui si je suis l'homme que je suis aujourd'hui. Il s'agissait du Sandaime Hokage, Hiruzen Sarutobi. Le vieil homme, vêtit de la tenue officiel de l'Hokage, se promenait en ma compagnie. Nous étions un peu plus reculés du centre-ville, pour une raison assez simple. Nous allions faire une petite inspection. De quoi ? De la demeure de mes nouveaux élèves. Moi et le vieux Hokage allions commencé par la première demeure : celle de Naruto Uzumaki. C'étais donc lui, l'enfant que je me devais de protéger. Fils de Minato-sensei, il était tout ce qui me restait de mon défunt maître. J'avais donné ma parole que je le protégerai, au prix de ma vie. Donc, cet enfant devait vivre. De l'extérieur, la maison semblait être sympathique. Cependant, c'est en entrant que tout ce que je pensais sur lui tomba à l'eau.

Sale, désordonné. À cet instant, je doutais fort qu'il puisse s'agir du fils du Yondaime. Je faisais le tour de la demeure, jusqu'à temps que mon regard se porte sur une bouteille de lait en carton. Je pris deux secondes pour lire ce qu'il y avait dessus, notamment la date de péremption. Périmé depuis déjà longtemps. Soit Naruto était dans une mauvaise passe financière, soit il était extrêmement con. Je ne pouvais pas en croire mes yeux. Au moins, j'avais quelque chose à améliorer chez lui. Finalement, nous quittons la demeure du jeune blond. 

La deuxième demeure était celle d'une jeune fille. Son nom : Sakura Haruno. De ce qu'on m'avais dit, elle était très intelligente. Cependant, elle était légèrement de recul avec les autres. Donc, selon moi, elle allait un peu ressembler à... Rin. Bref, nous étions presque arrivés à la demeure que, déjà, deux personnes vinrent tout de suite vers nous. Il s'agissait des parents de la jeune fille en question. Ils semblaient... hyperactifs. Ils souhaitaient que moi et le Sandaime allions prendre le thé avec eux. Le vieux leurs fit signe qu'il ne pouvait pas, pour des raisons professionnels. Cependant, ils étaient tellement insistants que l'Hokage perdit patience et se laissa amener à l'intérieur. Je fis de même, ne sachant pas trop comment réagir. Petite discussion autour d'un thé, rien de bien méchant. Par après, nous reprirent la route pour la troisième et dernière demeure : celle de Sasuke Uchiha.

Un Uchiha... Après la tragédie de ce clan, un avait survécut. Je ne pus m'empêcher de repenser à Obito, mon ami décédé au combat. Sasuke, selon les rumeurs, était le meilleur élève de l'académie ninja. Personne n'était aussi intense que lui lors des examens. Il allait promettre. Cependant, était-il comme moi quand j'étais plus jeune ? Était-il du genre à se la jouer perso ? Si c'étais le cas, j'allais rapidement régler ce problème. En entrant dans son domicile, je ne pus qu'admirer. Très propre, bien rangé. Il est vrai que son père, Fugaku Uchiha, était quelqu'un qui aimait le soin et la minutie. Il était bien le fils de cet homme. Sur son mur se trouvait le symbole du clan Uchiha, celui que portait Obito sur son chandail. Symbole avec un lourd passé. 

Finalement, nous sortions de là. Le Sandaime me fit un petit topo rapide sur mon équipe, qui était classé comme l'une des plus intéressantes de l'année. Au final, il me laissa seul, au cœur de la ville. J'avais donc comme mandat de faire progresser ces trois jeunes. J'allais le faire. J'étais confiant, surtout en étant le sensei du fils de mon maître. J’espérais au moins que l’aperçut de sa demeure ne reflétait pas ce qu'il était réellement...

Maintenant, nous étions rendu à une étape cruciale pour une équipe nouvellement formé : la première rencontre. À mon habitude, j'allais probablement encore arriver en retard. Pourquoi ? Tout simplement car je suis allé faire une petite visite à cette fameuse tombe... Celle où y sont inscrits les noms de mes anciens coéquipiers. Rin, Obito, Minato...

Heureusement, je réussis à me rendre à destination. Il s'agissait de la classe où ils avaient été consignés jusqu'à temps que je n'arrive. En retard, j'allais probablement être le dernier professeur à arriver. Je devais donc encore m'attendre à du mécontentement. Derrière la porte, je vis qu'elle était légèrement entrouverte. Que faisait-ils exactement ? En levant la tête, je vis une efface pour tableau. Un tour... Je décida de me laisser faire. Je le méritais, après tout. En même temps, je pourrais savoir qui était à l'origine de cette mauvaise blague. Du travail d'équipe ? Ça commençait à être intéressant. En ouvrant la porte, l'efface me tomba directement sur la tête. Sans bouger, je regardais dans la salle voir la réaction de mes élèves. Sasuke était là, assis dans son coin, se désintéressant à ce tour stupide. Sakura s'empressa de jeter le blâme sur Naruto, qui était presque mort de rire. Ce n'étais que Naruto... Adieu le travail d'équipe. Puis, après leur avoir fait une petite leçon de vie sur cela, je décida de sortir, avec eux, pour parler plus en détail.

En début d'après-midi, sous un chaud Soleil d'été, l'équipe 7 était maintenant complète. Naruto, Sakura et Sasuke étaient tous présents. Enfin, nous pouvions commencer les discussions. Étant le chef de l'équipe, c'est donc moi qui posait les questions. Mes questions, selon moi, étaient simples. Cependant, il y avait un but à cette simplicité : évaluer leurs réponses. Donc, mes questions étaient : leur nom, leur qualités, leur défauts, leur buts dans la vie... Quelque chose de banal en soit, si on veut. Le premier à répondre fut Naruto Uzumaki. Réponses assez ressemblantes. Devenir Hokage était dans ses projets. Ce fut très intéressant. Sakura, quant à elle, n'avait de yeux que pour Sasuke. Cela serait à surveiller. Pour finir, Sasuke n'avait pas trop envie de parler. Son objectif était de retrouver quelqu'un pour le tuer. Il parlait probablement d'Itachi, son frère aîné. Il était ninja que pour tuer son frère et laver l'honneur de son clan. Il allait promettre, ce jeune.

Une fois la petite discussion à terme, je leur firent signe que, le lendemain, ils allaient devoir passer un dernier examen. Cela allait les mettre à l'oeuvre. Puis, je disparus des lieux. J'avais déjà très envie de lancer ce dernier test. Je devais attendre au lendemain avant de leur faire voir ce qu'étais un vrai shinobi...

---

Partie I - Le test des clochettes : Nous y étions, le fameux test des clochettes. C'étais le lendemain matin. L'équipe 7 était presque déjà réunis sur le terrain d'entraînement du village. Cependant, il manquait encore une personne. Qui ? Moi-même. Encore en retard, comme d'habitude. Finalement, quand je réussis enfin à rejoindre mon équipe, j'eu encore des mécontentements. Comme toujours... Cependant, ce n'étais pas le temps de penser. Je devais rapidement m'occuper du test. 

Mes directives étaient claires et précises : attraper les deux clochettes. Celui qui n'y arrivera pas sera automatiquement recalé et devra retourner à l'académie ninja. Sérieusement ? Non. Ce test était en fait un prétexte caché pour savoir s'ils seraient capables de mettre leurs individualismes de côté et de prioriser le travail d'équipe. J'installa également un cadran qui sonnera vers Midi. Je leur dit que si personne n'est capable de m'enlever une clochette avant l'heure prévue, ils seraient tout les trois recalés. La surprise et la rage venait de gagner leurs visages. J'étais satisfait. Finalement, je donna le signal de départ. Sasuke et Sakura prirent deux routes, différentes, mais qui allaient presque dans la même direction. Naruto, quant à lui, resta devant moi. Une très mauvaise idée de m'affronter seul.

Il me criait qu'il serait capable de me battre seul. Tout en soupirant, je pris mon livre préféré : le Paradis du Batifolage. Je me plongea alors dans une profonde lecture, ne portant presque même plus attention à mon élève. Ce dernier fonça vers moi pour tenter de me combattre en Taijutsu. Vraiment plus qu'inutile. D'un seul bras, j'étais en mesure de bloquer ses multiples attaques. Puis, finalement, j'utilisa un nouveau Taijutsu que j'avais appris uniquement pour mes Genins : les milles ans de souffrance. Mes doigts vinrent se planter dans le derrière de Naruto avec une telle force qu'il fut expulsé plus loin. Il tomba alors dans le petit étendu d'eau proche de là.

Il sortit de l'étendu avec plusieurs clones. C'étais bien, tout de même. Cependant, ce n'étais pas assez efficace pour moi. Je neutralisa facilement ses clones. Naruto fonça vers moi, mais... tomba dans un de mes pièges. Il était vraiment qu'un abruti. Une corde se serra autour de sa cheville droit et il fut tiré vers le haut de l'arbre se trouvant proche de lui. Je m'avança vers lui et lui fit la remarque qu'un ninja doit savoir faire preuve de discernement. Il était très agité, avec raison. Le blondinet venait de se faire littéralement ridiculisé par son sensei, moi. Puis, c'est là que ça devenait plus intéressant. Des kunais vinrent se planter sur mon flanc droit, alors que je parlais avec Naruto. Sasuke, sans doute. Heureusement, j'avais utilisé une technique de permutation, à la grande surprise de tous mes élèves. Je n'étais pas si nul pour baisser ma garde ainsi. 

J'étais maintenant caché dans un buisson. Sasuke avait probablement compris que j'allais le repérer s'il restait à sa position initiale. Seulement, je le vis se déplacer, bien caché. Il se déplaçait rapidement. Seulement, je voulais le garder pour la fin. Je vis alors Sakura qui était tombé dans mon panneau. J'avais créé un clone pour qu'elle vienne se poser proche de là. Puis, sans un bruit, je m'étais rendu derrière elle. En prononçant son nom, elle cria de toute ses forces, tout en se retournant vers moi. Je lui réservais une petite surprise. En composant un mundra, j'utilisa un genjutsu de faible niveau. Il consistait à lui faire voir celui qu'elle aimait, Sasuke, en très piteuse état. Comment allait-elle réagir ? Elle versa quelques larmes, avant de perdre conscience. Moi, perché sur une branche donnant vue sur la zone où elle se trouvait, je continuais de lire mon livre. J'y suis peut-être allé un peu fort, mais c'est ça qui est ça. Maintenant, il ne restait que Sasuke. Il allait peut-être me donner un peu plus de défi que ces deux-là...

Derrière lui, accoté contre un arbre, je continuais de lire le Paradis du Batifolage. Il affirma qu'il ne fit pas surprit que Sakura s'ait fait prendre dans un genjutsu aussi faible. Il affirma même qu'il n'allait pas se faire prendre dans quelque chose d'aussi bidon. Moi contre lui. Ça me rappelais mon enfance, contre Minato-sensei. Il engagea les hostilités en me balançant quelques kunais. Je lui dis que cela ne servait à rien d'utiliser des attaques de bases pour me battre. Puis, il lança un autre kunai vers une corde que je n'avais pas remarqué. Un piège ? Intéressant. D'un bond, je réussis à éviter son attaque soigneusement préparé. Ensuite, il apparut derrière moi et m'adressa un coup de pied assez fort, que je bloqua rapidement de mon avant-bras gauche. J'empoigna sa cheville gauche avec ma main droite, mais mon apprenti tenta de me frapper avec son poing droit. Je bloqua son attaque avec ma main gauche, assez facilement. Puis, sa jambe droite, qui était libre, fonça rapidement vers moi. J'étais donc obligé de lâcher son poing pour bloquer son coup de mon bras gauche. Seulement, avec sa main que j'avais libéré, il tenta de me prendre une clochette. Il l'a toucha, mais fut incapable de la prendre. D'un geste rapide, je me propulsa vers l'arrière. Sasuke fit un salto arrière pour retomber sur ses deux pieds. Il était d'un bon niveau, je devais le reconnaître.

Puis, Sasuke fit quelque chose qui me prit par surprise. Il utilisa un Katon : Boule de Feu Flamboyante contre moi. Un Genin ne pouvait pas utiliser cette technique, tout simplement car elle utilisait trop de chakra. Seulement, sa technique fut presque parfaite. J'étais impressionné. Cependant, je devais rapidement mettre fin au combat. Juste avant que son attaque m'atteigne, je composa quelques mundras pour utiliser une technique qui était sûr de fonctionner. Il s'agissait du Doton : La Décapitation Fatale. Je me glissa dans le sol, hors de vue de mon élève. Ce dernier comprit que j'avais disparut. Il cherchait partout, voir où j'étais. Ma voix lui indiqua que j'étais en-dessous, mais il était trop tard pour lui d'esquiver mon attaque. Ma main droite se plaça sur sa cheville gauche. J'avais gagné. Je le tira vers le sol, tout en sortant. Finalement, il ne restait que sa tête qui sortait du sol. Je me pencha vers lui, satisfait du combat qu'il m'avait donné. Je lui fis la remarque qu'il avait des aptitudes au combat exceptionnels. Seulement, il n'était pas assez fort seul pour me battre.

Quant à moi, je me dirigeais vers la stèle où était gravé le nom de mes défunts amis. En me posant dessus, je vis Naruto qui allait commencer à manger le dîner des gagnants. J'étais outré par son comportement. Je n'eu aucun problème à contrôler Naruto, puis, l'attacher après un pilier de bois. 

Finalement, la cloche de Midi sonna...

Personne n'avait réussit à me prendre une clochette, comme je l'espérais. Ils n'avaient aucunement respecter mes attentes : le travail d'équipe. L'équipe réunis proche de Naruto, j'allais commencer le meeting. Pour commencer, je leur dit qu'aucun d'entre eux n'allait devoir retourner à l'académie. Cependant, sur un ton plus violent, je leur affirma qu'aucun d'eux trois n'allaient pouvoir devenir ninja, ce qui les calma nettement. Naruto me criait toute sorte de questions, comme : pourquoi on doit abandonner ? Ma réponse fut claire : Ils n'étaient pas de niveau pour devenir de vrais ninjas. Alors, Sasuke fonça vers moi, tête basse. Je n'eu aucune misère à le mettre au sol. Assis sur lui, mon pied droit sur sa tête, je lui fis la remarque qu'il n'avait pas encore compris où je voulais en venir avec tout cela. Sakura et Naruto commençaient à perdre patience. Je leur expliqua qu'ils n'avaient pas la mentalité des vrais ninjas. Pour faire simple, je leur dit que cette mentalité était nul autre que... l'esprit d'équipe. Plus un son. Ils avaient comprit où je voulais en venir. Puis, Sakura dit qu'il n'y avait que deux clochettes et que, forcément, quelqu'un serait mis à l'écart. Je lui expliqua alors que cette épreuve était spécialement conçu pour semer la zizanie dans les équipes. Cette épreuve était simplement pour sélectionner ceux qui privilégiait le travail d'équipe à leurs propres intérêts personnels. 

Je dis à Sakura qu'elle ne pensait qu'à Sasuke. Je dis à Naruto qu'il fonçait toujours la tête base et je dis à Sasuke qu'il pensait que les deux autres seraient des boulets, donc, qu'il avait décidé d'agir seul. Trois fautes graves dans une équipe. C'est le travail d'équipe qui prime. 

J'empoigna alors un kunai et le mit proche de la gorge de Sasuke. J'ordonna à Sakura de tuer Naruto, sous peine que j'allais tuer Sasuke. Bien sûr, cela n'étais qu'un exemple pour leur montrer ce qui pouvait arriver si les membres d'une même équipe décidaient de la jouer chacun de leurs côtés. Puis, je me dirigea vers la stèle où reposait le nom des valeureux héros du village. Je dis à mon équipe que ceux qui étaient présent sur cette stèle était de valeureux ninjas du village. Naruto affirma alors que son nom serait inscrit sur cette stèle, un jour. Puis, je lui dis que ce n'étais pas des héros ordinaires. Je lui dis que ces personnes étaient mort au combat, pour le village de Konoha. Par après, je leur dis que plusieurs d'entre eux étaient mes amis.

Finalement, je leur accorda une seconde chance pour passer ce test.

Mes instructions étaient simple : ils devaient dîner, avant le test de l'après-midi. Seulement, ils ne devaient pas donner de la nourriture à Naruto, que c'étais sa punition pour avoir essayer de tout manger en secret. Je leur firent remarqués que c'est moi qui dictait les règles et que celui qui allait enfreindre mes règles serait immédiatement disqualifié de mon test. Puis, je disparus. Bien évidement, je ne resterai pas loin de là. J'étais planqué derrière un arbre, par très loin de là. J'allais écouter leur conversation sur l'heure du dîner.

Après un instant, Sasuke proposa à Naruto de la nourriture. Sakura l’imita, après que Sasuke ait affirmé que si Naruto avait l'estomac vide, il ne serait qu'un handicape pour l'équipe. Alors, Sakura et Sasuke commencèrent à nourrir Naruto. J'étais très fier d'eux. Ils avaient enfin comprit ce qu'étais que le travail d'équipe. Je fis par exprès pour créer une bourrasque de vent, question de leur faire peur. Je fis même un mundra, puis, créa des éclairs dans le ciel, qui s'obscurcit. Après quelques commentaires de leur part, je leur dis qu'ils étaient reçus. Devant leur soupçons, je leur affirma qu'ils étaient les premiers à passer mon test. Puis, je leur dit que ceux qui transgressent les lois sont considérés comme des moins que rien, mais que ceux qui ne pensent pas à leurs amis sont encore pire. Je leva mon pouce et le pointa vers eux, en disant que l'entraînement était terminé et qu'elle était un succès. Les missions pouvaient commencer le lendemain. Ils étaient tous très joyeux de cela. Tout comme moi. Nous prirent la route, laissant Naruto attaché là. Il le méritait, d'après tout. L'équipe 7 serait alors officiellement en service dès le lendemain.

---

[ À partir d'ici, je vais faire que des petits résumés. Cela facilitera probablement votre lecture xD ]


Partie I - Mission au Pays des Vagues : L'équipe 7 était officiellement en service. Elle acceptait les missions en enchaînement et les menaient à bien. Seulement, au bout d'un moment, Naruto décida qu'il en avait marre et fit une plainte aux Sandaime Hokage du fait que les missions de rang D étaient trop facile pour son équipe. Puis, sous la pression, Hiruzen confia à mon équipe une mission de classe C, ce qui me prit par surprise. Elle consistait à escorter un homme du nom de Tazuna, un constructeur du Pays des Vagues, jusqu'à chez lui. Moi et mon équipe acceptèrent cette mission, se préparaient en conséquent et prirent la route.

Naruto était très excité à l'idée de changer de village le temps d'une mission. Sakura me demanda si nous allions croiser des ninjas de d'autres pays et ma réponse fut non. Il ne s'agissait que d'une mission de rang C. Cependant, nous furent prit en embuscade par deux ninjas du village de Kiri. Heureusement, je les avais déjà repérés à cause d'une flaque d'eau pas très loin de là. Je réussis à les neutraliser en les ligotant sur un arbre, assez facilement. Cependant, Naruto fut atteint par une lame empoisonnée. La mission commençait à devenir trop dangereuse. Tazuna avait mentit sur l'origine de la mission et de son niveau de danger. Cette mission venait de passer de rang C à rang B, voir A. Ce genre de mission était réservé pour les ninjas plus expérimentés du village. Je voulais abandonner et retourner au village, pour guérir Naruto, mais ce dernier refusa catégoriquement d'abandonner. Il s'ouvrit le dessus de la main à l'aide d'un kunai, ce qui me surprit. Il promit de mener cette mission à bien. Alors, je décida de continuer. 

Tazuna nous parlait de celui qui lui proférait des menaces. Il s'agissait de Gatô, un homme assez riche qui était à la tête d'une mafia imposante qui possédait une grande partie du Pays des Vagues. Il était à sa recherche pour le tuer, afin que le pont qu'il construisait pour les échanges maritimes ne soit pas mis à terme. Au final, après avoir atteint le Pays des Vagues, mon équipe sera pris en embuscade par un dangereux Nukenin du nom de Zabuza Momochi. C'est là que je devins intéressant aux yeux de mes élèves, utilisant mon Sharingan pour la première fois en leur compagnie. Sasuke fit la remarque que cette pupille appartenait à son clan et qu'il était rare de voir quelqu'un le maîtriser parfaitement. Alors, il émit l'hypothèse que j'appartenais probablement au clan Uchiha, ce que je m'empressa de répondre par la négation. Puis, mon combat s'enclencha contre Zabuza.

L'homme comptait s'en prendre aux membres de mon équipe. Donc, il usa de sa fameuse technique de création du brouillard pour aveugler l'équipe 7. Je pouvais tout de même voir ses mouvements avec mon Sharingan. Zabuza lança alors une offensive contre les membres de mon équipe, visant principalement Tazuna. Rapidement, je bloqua son attaque et le fit reculer. Ce dernier se positionna sur l'eau. Avant de me rendre le combattre, je dis à Sasuke que je n'allais laisser aucun membre de mon équipe se faire tuer, ce qui le rassura un peu. Puis, je me dirigea vers Zabuza pour le combattre. Au final, je fis capturé dans sa technique de prison aqueuse. Sasuke et Naruto mirent alors en place une stratégie pour me libérer. Technique du Moulin de l'ombre. Dans le second Fûma Shuriken se cachait un clone de Naruto. Puis, Zabuza fut surprit par le clone. Je me libéra de sa prison et pouvait reprendre le combat. J'admis aux deux garçons que c'étais une très bonne stratégie. Puis, c'est dans le deuxième duel contre Zabuza que je pouvais démontrer mes aptitudes en tant que Ninja Copieur. Je copiais toutes les techniques que mon adversaire utilisait, à sa grande surprise. J'étais même capable de jouer sur son côté psychologique. Finalement, alors que j'allais l'achever, il fit tué par un Oinin de Kiri. Ce Oinin semblait assez jeune, à peu près du même âge que Naruto. Il disparut avec le corps de Zabuza. Quant à moi, je m’effondra sur le sol, fatigué.

À mon réveil, je me trouvais dans la demeure de Tazuna. J'avais besoin de repos, alors, j'envoya l'équipe 7 s'entraîner un peu, durant ma période de repos. Puis, repensant à tout cela, quelque chose me dit qu'il y avait quelque chose qui clochait. En effet, les Oinins neutralisaient les cadavres de Nukenins sur place. Or, le Oinin vu avec Zabuza est repartir avec. Donc, je qualifiais ça comme un leurre. Il était donc un complice de ce criminel. Une deuxième personne à neutraliser...

Une semaine plus tard, j'étais enfin remis de tout cela. Mes élèves étaient encore mieux entraînés que lors de notre arrivé, ce qui me fit sourire. Puis, nous prirent la route vers le pont que Tazuna devait construire. Là-bas, tout les soupçons étaient tombés : Zabuza était encore en vie, aux côtés d'Haku, le Oinin. Pendant que Sasuke et Naruto combattirent Haku, j'allais pouvoir m'occuper de Zabuza. Le combat fut quand même assez long, mais ne se termina pas. J'invoqua mes chiens ninjas pour immobiliser Zabuza et j'activais mon Chidori. Allant porter le coup de grâce à Zabuza, Haku s'interposa entre moi et le Nukenin pour le sauver. Mon attaque le transperça. Il était mort, sans aucun doute. Une fois Haku tomba, mon combat contre Zabuza se poursuivit, jusqu'à ce que Gatô débarque. L'homme derrière tout ce carnage était enfin là, sous mon nez. Le petit homme s'acharna alors sur le corps d'Haku, ce qui fit réagir Zabuza. L'homme quitta notre combat et fonça rapidement vers le riche homme. Il tuait tout les hommes de mains de Gatô sur son chemin et arriva directement nez-à-nez devant lui. Il le tua d'une manière rapide et efficace. Puis, faible, Zabuza me demanda de le porter jusqu'à Haku. J'exécuta son dernier souhait, puis, assista à sa mort. Les mercenaires de Gatô, quant à eux, furent chassés par un Multi-Clonage. Mon équipe pouvait maintenant rentrer au village, avec la satisfaction d'avoir réussit une mission de rang A.

---

Partie I - Examen de Sélection des Chûnins : De retour de mission, je fus obligé d'assister à une rencontre entre les Chûnins, Jônins et le Sandaime Hokage, concernant l'examen de sélection des Chûnins. Je recommanda alors mes élèves pour l'examen, ce qui surprit tout le monde. Iruka tenta de m'en dissuader, mais je lui rappela que c'étais moi le sensei de Naruto, maintenant. Puis, je lui dis aussi que j'avais obtenus ma promotion de Chûnin à l'âge de six ans seulement. 

J'eu également un meeting avec les membres de mon équipe, leur donnant les papiers pour passer l'examen. Je leur dit que j'avais confiance en eux, puis, les laissaient partir dans la salle où allait se tenir la première épreuve de l'examen.

La première épreuve passa, puis la seconde. Arrivé à la troisième épreuve, seulement Naruto et Sasuke avaient réussis à passer. Sakura avait obtenu un match nul contre Ino Yamanaka. C'est alors que j'appris le fait que Sasuke avait reçut le sceau maudit d'Orochimaru, juste avant le combat de qualification pour la troisième étape. Je décida donc d'utiliser un Fuinjutsu afin de calmer le sceau du serpent blanc. Ce dernier apparut et parla un peu avec moi sur le fait que Sasuke allait rejoindre son camp. Puis, il disparut. Je retourna avec Naruto et Sakura, après avoir terminé ma séance avec l'Uchiha.

Sasuke entra en convalescence à l'hôpital de Konoha. C'est là-bas que je fis la rencontre de Kabuto Yakushi, qui était venu tenter de kidnapper mon jeune élève. Je le fis fuir, ayant un niveau nettement supérieur au sien. Quand Sasuke fut tiré de l'hôpital, je le mis en entraînement intensif, avant l'examen, afin de lui apprendre ma technique personnel : le Chidori. Au moment de son duel, il arriva légèrement en retard, mais prêt à affronter Gaara no Sabaku.

Leur combat fut interrompu, car une offensive fut lancé. Il s'agissait de l'attaque du village de Suna, avec l'aide du village d'Oto. Gaara prit la fuite, mais Sasuke le suivit. J'ordonna alors à Naruto, Sakura et Shikamaru de le suivre. J'invoqua Pankkun, qui allait leur servir de guide. Puis, je combattis l'ennemi dans le stade, avec le support de Gai et de d'autres Jônins. Ensembles, nous nous devions de neutraliser l'ennemi. Ce fut un succès, quelques temps après.

---

Partie I - À la recherche de Tsunade : C'étais officiel : le Sandaime était tombé. Orochimaru avait réussit à tuer le vieux Hiruzen, l'homme que je respectais beaucoup. Il était tombé, mais avait fait fuir le serpent du village. Il s'était sacrifié pour sauver le village. Donc, des enterrements eurent lieux. J'étais dans la première rangée, pleurant la mort de ce grand personnage. Une fois cet événement majeur terminé, je décida d'aller me promener un peu, en compagnie d'Asuma et de Kurenai. Notre balade fut de courte durée, puisque nous sommes tombés sur deux personnes étranges. Ils n'étaient pas du coin, c'étais sûr et certain. Ils portaient des chapeaux qui recouvrait leur visages. Quand ils les retirèrent, je pouvais enfin les reconnaître. Kisame Hoshigaki et Itachi Uchiha. Deux grands criminels de rang S. Tout deux étaient des Nukenins appartenant au groupe criminel du nom de l'Akatsuki. Les membres de cette organisation ont la réputation d'avoir un niveau de combat équivalent celui d'un Kage. Donc, ils n'étaient pas à sous-estimer. Kurenai et Asuma entrèrent en combat contre Kisame, mais ce dernier avait un niveau nettement supérieur à eux. J'intervins rapidement en copiant l'une de ses techniques. Puis, ce fut au tour d'Itachi d'entrer en jeu. Allant utiliser son Mangekyô Sharingan, j'ordonna à mes deux coéquipiers de fermer leur yeux, afin de ne pas être pris dans son Genjutsu. Je croyais que seul un Sharingan pouvait résister à cette attaque. Je me trompais. Je fus pris dans son Genjutsu. Heureusement, j'y survécut. Cependant, j'étais hors de combat. Puis, les deux hommes reprirent leurs routes, quittant le lieu du combat. Je devais rapidement être envoyé à l'hôpital.

Naruto et Jiraiya, un des trois Sannins légendaires de Konoha, avaient comme mission de retrouver Tsunade, une autre Sannin légendaire, pour me porter assistance. Le choc de l'attaque d'Itachi me faisait souffrir et je devais rapidement être évalué par cette femme au talents médicaux surnaturels. Quand le duo la trouvera, elle viendra au village et me soignera. Tsunade était maintenant de retour au village, après cela, entrée dans les effectifs du village.

---

Fin Partie I - Mission de récupération de Sasuke : Durant cette mission, j'étais envoyé en quête de rang S sur l'étude de l'organisation Akatsuki. Cette mission était en cours, quand je fus contacté par un shinobi de Konoha. Ce dernier m'affirma que Sasuke avait quitta Konoha et que Naruto était partit à sa recherche. J'invoqua alors tout mes chiens ninjas afin de faire avancer les recherches. Je devais abandonner cette mission pour retrouver mes élèves. Puis, finalement, Pakkun retrouva la trace de mes deux élèves. Je me dirigea vers le lieu où se trouvait mes deux apprentis. Je tomba alors sur la Vallée de la Fin. Cependant, j'étais arrivé trop tard. Devant moi se trouvait Naruto, sans conscience. Un bandeau frontal de Konoha rayé se trouvait juste à côté de sa tête. Je compris alors qu'il y avait eu un affrontement et que Sasuke avait gagné. Je m'empressa de demander à Pakkun de retracer Sasuke, mais ce dernier me dit que la pluie avait effacé les odeurs dégagés par mon deuxième apprentis. Je m'empressa alors de regagner Konoha, avec le corps de Naruto sur mes épaules.

---

Fragment - Le retour de Naruto : Cela fait maintenant trois ans que Naruto a quitté le village, en compagnie du légendaire Jiraiya. Je n'avais pas du tout changé. Je gardais encore mes fonctions de Jônin Instructeur de l'équipe 7. Sasuke était partit, Sakura avait obtenu sa promotion de Chûnin, ainsi que tous les autres membres de la génération de Naruto. Tout le monde sauf... lui. Il n'était pas encore au courant qu'il était le seul encore avec le statut de Genin, mais cela allait se faire rapidement. Le jour de son retour au village, il fut accueillit par les autres jeunes de son âge. Je fus l'un des premiers à lui parler et à prendre de ses nouvelles. Il avait changés. Plus grand, semblant un peu plus mature. Il semblait également plus fort que lors de son départ. Mais, moi, j'étais resté encore comme j'étais auparavant. Naruto, cependant, n'avait pas terminé d'apprendre. Comment allait-il vivre son futur ? C'est ce que j'avais hâte de voir.

[FIN]


You
▌Pseudo ou Prénom : SkillzPower
▌Comment avez-vous connu SnE ? Je sais pas... devinez xD
▌Comment trouvez-vous SnE ? C'est très bien, sérieusement Wink
▌Quels sont vos projets ? Devenir Modérateur, protéger Konoha
▌Quels sont vos disponibilités ? Quand je veux MDR
▌Y a-t-il un mot de passe dans le règlement ? Encore cette blague ?




Revenir en haut Aller en bas
Hatake KakashiMessages : 59
Date d'inscription : 11/09/2014
Age : 18
Localisation : Partout

Fiche ninja
Rang - Niveau: S - 35
Expérience:
90/400  (90/400)
Informations ninja:
avatar
Ninja d'élite de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Sep - 1:07
Présentation terminé. Bonne lecture !

PS : Désolé de la qualité vers la fin, il est un peu tard par chez moi. La qualité sera présente dans mes rp's futur.

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Matsuden MarikoMessages : 101
Date d'inscription : 01/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 5
Expérience:
120/200  (120/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kumo
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Sep - 10:30
Bienvenue sur SnE.

Bon voilà une belle fiche pour notre Kakashi national. Vu que tu reprends le perso que tu avais sur SnK, je ne vais pas te faire patienter longtemps. J'ai juste deux petites remarques. Pense à te relire, car il reste quelques fautes notamment de conjugaison. La 1ere personne du singulier des verbes en "er" se termine par "ai" au passé simple et non pas "a".
De plus, fais nous plaisir et ne traduit pas le prénom de Gaï Maito en français car il est franchement ridicule. Laisse le en version original. Wink Laughing

Je te valide donc Juunin d'élite de Konoha de rang S et de niveau 35. Tu as le droit à un jet de dé bonus pour cette fiche de qualité.

Tu obtiens 250 Ryos.


Dernière édition par Matsuden Mariko le Lun 15 Sep - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeuMessages : 415
Date d'inscription : 30/08/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: Dieu - 99
Expérience:
500/500  (500/500)
Informations ninja:
avatar
Maître du jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Sep - 10:30
Le membre 'Matsuden Mariko' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Bonus présentation' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

The Last Avenger ♣ Hatake Kakashi [Complète]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Last Avenger ♣ Hatake Kakashi [Complète]
» Présentation | Hatake Kakashi [En cours: 70%]
» [Présentation] Kakashi Hatake
» AD&D Forgotten Realms 2nd: collection quasi-complète à vendre
» kakashi sensei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Ekisha  :: Start :: Registre des personnages :: Présentations validées-