AccueilAccueil  FAQFAQ  CarteCarte  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Uchiha Obito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uchiha ObitoMessages : 1
Date d'inscription : 01/12/2014
avatar
Newbie
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Déc - 12:47

Présentation   de    Obito    Uchiha

" width="500px" />


Informations
▌Nom : Uchiha
▌Prénom : Obito
▌Surnom : Homme Masqué - Tobi

▌Âge : 30 ans
▌Sexe : Masculin

▌Lieu de naissance : Konoha
▌Village : Akatsuki
▌Grade et niveau : Nukenin - Fondateur & Chef de l'Akatsuki - Rang S - Membre de l'Akatsuki

Psychologie
J'étais quelqu'un d'aimant, sociable, attentionné, toujours prêt à aider son prochain, c'était limite une seconde nature... Mais c'est terminé. Je suis une nouvelle personne depuis plusieurs années maintenant, dont le nom n'a plus grand intérêt, l'important sont mes actes passés et futurs. Comme certains ont pu en témoigner, je suis prêt à tout pour arriver à mes fins, me moquant ouvertement des conséquences que cela peut entrainer, de toute façon, plus rien ne peut m'atteindre, désormais... Une des rares qualités que j'ai pu conserver après l'incident du Pont Kannabi serait probablement ma détermination. Je ferais tout ce qu'il faut pour voir mon nouveau rêve se réaliser et ainsi, y entre-voir un avenir plus radieux que celui auquel je m'attendais. Je crois que j'ai eu plus de déceptions dans ma vie plutôt que des périodes de joie intense où lorsque ces dernières se manifestaient, il y avait toujours un fait qui venait entacher mon bonheur naissant. A présent, je suis rôdé,  plus rien ne peut m'arrêter dans ma lancée, je ferais tout ce qu'il faudra pour que ça se concrétise, que ce rêve infini voit finalement le jour et que nous puissions nous retrouver, Rin... Ta chaleur et ta douceur me manquent, tu étais une telle source de joie au quotidien que tout s'est éteint à partir du moment où l'on t'a ôté la vie, je n'ai plus goût à rien depuis cet instant fâcheux, cet affreux cauchemar que je préfèrerais oublier... A chaque fois que je ferme les yeux, je me ressasse continuellement ce passage, nourrissant ainsi ma haine permanente envers ce monde qui doit impérativement changer. Tu verras, Rin, nous allons le créer ce monde parfait où tout ne sera qu'amour et rire, la souffrance et la haine disparaitront à jamais, je ne verrais plus ces larmes coulant sur tes délicates joues, je ne verrais plus cette expression horrifiée que ton visage affichait... J'aimerais tant revoir toute cette gentillesse qui émanait de ta personne. Sache que je ne t'ai jamais oublié... Quant à Kakashi, lui aussi verra la naissance de ce rêve, et il sera contraint d'en faire parti, comme toutes les personnes de ce monde sordide, puéril, haineux... Même si mes démarches peuvent paraitre insensées quand on connait le but final, elles sont capitales pour le bon fonctionnement du plan qui verra le jour sous peu. Dans la vie, on n'a rien sans rien et je l'ai finalement compris, en étant passif, tu n'auras aucun résultat... Mes expériences passées me l'ont parfaitement démontré et je ferais en sorte de ne plus être ainsi, ça serait même tout l'inverse, je serais le parfait meneur. Je ne suis plus l'Obito d'antan empli de compassion, je serais celui qui écrasera les opposants et qui prendra le contrôle des plus forts pour bâtir cette harmonie. Seule la réussite compte, plus aucun échec ne sera admis. Le mot "échec" est et restera banni de mon vocabulaire.






Histoire
Mon histoire, dîtes-vous ? Dois-je réellement aborder mon passé ? Bien... Si vous y tenez à ce point, je vais vous conter qui j'étais autrefois. Je m'appelle Uchiha Obito, même si ce nom n'a plus aucune importance à mes yeux... Je suis né et j'ai grandi en ignorant l'existence de mes parents, je n'ai pas eu l'occasion de les connaitre, ne pouvant les juger qu'à travers une photographie que je conservais précieusement dans ma chambre, mais ça n'allait pas plus loin. Évidemment, je me posais beaucoup de questions, seulement, nulle ne peut changer le cours des choses, ce qui est fait est fait. Bref, inutile de s'attarder dessus, en continuant sur cette lancée, je pourrais vous balancer le nombre incalculable d'interrogations qui me trottait un peu plus chaque jour mais ça serait une perte de temps. Que dire... Hum... Je n'étais pas un enfant très doué, aucune capacité particulière malgré mon Clan réputé, je ne leur faisais concrètement pas honneur et une certaine personne me le rappelait à de nombreuses reprises... N'est-ce pas, Kakashi ? A présent, je peux aborder ce concentré de règles sans m'emporter, ce qui n'a pas toujours été le cas. Il avait cet air si hautain que lorsque nos regards se croisaient, je n'avais qu'une envie et c'était de lui fermer son clapet, la moindre réflexion me faisait sortir de mes gongs, heureusement que l'âge rend sage. Pour revenir à l'essentiel, j'étais quelqu'un qui était prêt à beaucoup pour aider les autres, j'avais le cœur sur la main au point de rendre service aux personnes âgées en difficulté et ainsi, de risquer des retards consécutifs en jouant le bon samaritain. Mais que voulez-vous ? C'était dans ma nature, seulement, lorsque je racontais ce qui m'arrivait, j'avais la sensation qu'on ne me prenait pas vraiment au sérieux, que je me trouvais des excuses toutes plus bidons les unes que les autres... 'Fin, surtout Kakashi. Malgré tout, ces nombreux retards ont failli me coûter cher... Notre première réunion tous les quatre était celle des présentations, je m'étais retrouvé dans l'équipe de Minato-Sensei, en compagnie de Kakashi et de Rin. A peine arrivé, je recevais déjà une fusillade de critiques de notre tortionnaire où les règles passaient avant tout le reste, néanmoins, cela m'avait permis de reprendre mon souffle vu que j'étais arrivé en retard à ce moment-là... L'accueil n'était pas si mauvais puisque Minato-Sensei m'encourageait à me présenter avec le sourire, Rin faisait de même. Mes propres paroles raisonnent encore dans un coin de ma tête en me disant que j'étais d'une telle naïveté à cette époque, des rêves plein la tête sans prendre conscience de la dure réalité... M'enfin... Ma présentation plutôt énergétique avait le don d'exaspérer Kakashi... Pour ne pas changer. J'en venais à me demander si il savait ce qu'était un "sourire", même si ironiquement, on ne le verrait pas à cause de son masque. Par la suite, l'épreuve des clochettes pouvait commencer. Minato-Sensei en pointait deux devant nous, tout le monde avait compris l'affaire sauf moi, on m'avait donc expliqué que l'un de nous risquait d'être éliminé. Ensuite, Minato-Sensei avait lancé le feu vert pour démarrer. Rin et moi agissions ensemble tandis que Kakashi était très solitaire, sauf exception. De toute manière, on n'avait pas vraiment le choix, si les missions devaient être un franc succès, il fallait se serrer les coudes et puisque ce dernier tenait absolument à la réussite de celles-ci, il fallait emprunter cette option que ni lui ni moi voulions choisir à la base. L'épreuve était remportée, l'équipe était formée et prête à crouler sous les missions.



Quelques temps après, Minato-Sensei nous avait suggéré de nous inscrire pour devenir Chûnin, ce qui n'était pas obligatoire mais j'étais tellement excité et sûr de moi que j'avais acquiescé sans réelles précisions à la clef, juste qu'il y avait trois épreuves plutôt coriaces. J'avais déchanté au moment de la première épreuve qui reposait sur un questionnaire écrit, la théorie était tout sauf mon point fort, surtout que je m'attendais de suite à de la pratique pure. Alors que j'étais au bord du gouffre devant ma feuille presque imbibée de ma transpiration, Rin m'avait discrètement envoyé une boule de papier jusqu'à mes pieds où y étaient inscrites les réponses, ce qui m'avait allégé d'un sacré poids. Elle connaissait d'avance ma détresse et avait pris ce risque pour m'aider... Je lui en étais tellement reconnaissant car grâce à elle, j'avais réussi la première étape.
J'étais également arrivé de justesse pour la seconde épreuve de l'examen de sélection des Chûnins, d'ailleurs, la tête de notre tortionnaire était plutôt amusante à voir en y repensant, étant donné que si l'équipe n'était pas complète à l'heure, elle était disqualifiée d'office, c'était compréhensible qu'il agisse ainsi même si sur le coup, ça m'avait découragé plus qu'autre chose. On était lancés pour récupérer le parchemin manquant, je m'apprêtais à user de ma technique Katon contre l'équipe adverse mais le délicieux bonbon que j'avais en bouche depuis mon arrivée m'avait finalement fait défaut en se logeant brutalement dans ma gorge pendant que j'inspirais, à croire qu'aider son prochain pouvait s'avérer fatal. Du coup, notre ennemi du moment, Maito Gaï, en avait profité pour me porter un coup qui ne m'était pas spécialement adressé mais voulant jouer la carte du courage et peut-être un peu de la bêtise, je m'étais interposé entre les membres de mon équipe et lui juste avant de finir à moitié K.O. L'avantage, c'est que je n'étais pas mort d'étouffement puisque j'ai recraché le bonbon dans la foulée mais je n'avais pas non plus été d'une très grande aide...
Pour l'épreuve suivante, je voulais prendre ma revanche face à ce pro' du Taijutsu mais en très peu de temps, j'étais à nouveau le perdant de l'histoire. Après avoir été soigné, je contemplais le combat de façon dépitée qui opposait Kakashi face à mon précédent adversaire, tout en jetant du coin de l’œil des regards destinés à Rin qui se présentait juste à côté de moi. Elle était complètement charmée et enjouée par la maitrise de Kakashi, plus je voyais son admiration pour lui, plus j'avais envie de disparaitre car c'était une réelle torture de voir un tel tableau. Lui, lui, lui... Il n'y en avait toujours que pour lui. Bien sûr, ça ne l'empêchait pas d'être adorable avec moi, mais j'aurais tant aimé que le regard qu'elle lui lançait croise le mien. Il a finalement eu raison de Gaï qui s'écroula à son tour.

Kakashi était gradé au rang de Chûnin dès la fin de l'examen, ce qui avait eu pour effet de me motiver d'avantage, même si la jalousie et le dégoût avaient clairement pris le dessus. Le temps passait puis j'étais à mon tour promu au rang de Chûnin, c'était une véritable joie qui m'avait envahi, en plus de cela, Rin m'avait donné rendez-vous dans le coin le plus romantique qui soit, sous un cerisier en fleur... J'étais comblé. Arrivé au point de rendez-vous, un bouquet de roses rouges caché dans mon dos, je la voyais arriver en courant, rougissante de gêne, qui s'excusait de son retard dont je ne me préoccupais pas, l'important pour moi à ce moment-là, c'était de lui dévoiler mes sentiments les plus profonds à son égard. Elle s'était approchée pour me donner une feuille, chose que je ne comprenais pas, puis les autres membres de la promotion arrivaient brusquement. En lisant ce qu'il y avait écrit dessus, j'avais compris que Kakashi était finalement devenu un Jônin et que la seule raison pour laquelle Rin m'avait demandé de la retrouver ici, c'était pour préparer une surprise en son honneur... Encore une fois, tout tournait autour de lui, mon sourire de façade ne parvenait pas totalement à cacher ma cruelle déception mais ils étaient tellement occupés à discuter entre eux que j'ai fini par disparaitre aux yeux de tous, ce qui n'était pas plus mal, dans le fond. J'avais beau faire tous les efforts du monde, j'avais la sensation de ne jamais pouvoir le rattraper, que quand je faisais un pas, il faisait le double, que le surpasser était un trop grand défi à relever. Malgré cette baisse de moral, je me nourrissais de mes échecs passés pour en faire une force, je voulais impérativement me tenir devant Rin et pouvoir la protéger comme un Homme, un vrai.
Une nouvelle mission s'offrait à nous, il était temps pour moi de faire mes preuves et de montrer de quoi je suis réellement capable ! Une fois de plus, j'étais arrivé en retard et Kakashi m'était tombé dessus, d'un ton soutenu et autoritaire, rappelant une règle parmi tant d'autres concernant la ponctualité... C'était perturbant d'être dans la même équipe que lui, ses dires étaient vraiment crus, autant ne pas être susceptible pour pouvoir le supporter. Nous étions donc partis sur le chemin de la mission avec pour rappel la promotion en tant que Jônin de notre cher Kakashi... Comme si ça ne suffisait pas. A tour de rôle, Minato-Sensei avait un Kunai un peu particulier à lui remettre tandis que Rin lui avait conçu un Kit Médical personnalisé par ses soins. Parti dans sa lancée, il acceptait les présents puis, avec culot, avait tendu sa main vers moi, d'un air des plus blasés. Je n'avais rien à lui offrir et je ne voulais même plus y penser, il me sortait déjà suffisamment par les yeux... Mais comme il était d'un fier, il avait répliqué que ce n'était pas plus mal, qu'un outil inutile aurait été plus encombrant qu'autre chose, je tentais de sortir l'argument choc qui était d'être un Uchiha mais j'avais beau le dire haut et fort, je n'avais rien de plus que ces mots étant donné que mon Sharingan ne s'était pas encore éveillé, et pour ne rien changer, une dispute était sur le point d'éclater... Minato-Sensei nous avait interrompu pour parler de la fameuse mission étant donné qu'on s'approchait de la frontière, c'était plus ou moins le bon timing pour nous forcer à rester concentrés, surtout qu'apparemment, c'était tout sauf une mission de routine.

La Troisième Grande Guerre Shinobi faisait rage, c'était la pagaille générale...
Minato-Sensei nous faisait un débriefing sur ce qu'il se passait actuellement, nos ennemis étaient des Ninjas du Village Caché d'Iwa, avec 1000 Shinobis à leur actif qui tentaient de prendre le contrôle sur le Pays de l'Herbe pour ainsi, par la suite, s'occuper du Pays du Feu. L'Ex-Capitaine devait alors quitter la fine troupe pour pouvoir attaquer de front les ennemis, créant ainsi une diversion. Pendant ce temps, nous devions réaliser une mission d'infiltration qui consistait à détruire le Pont Kannabi pour empêcher tout approvisionnement de la part de l'ennemi. Puisque Kakashi était à présent Jônin, c'était donc lui que Minato-Sensei avait désigné comme étant le Capitaine de notre équipe, ce qui faisait que j'appréhendais un minimum le déroulement de cette mission ainsi que de notre entente globale... On continuait donc à avancer jusqu'à la frontière qui était notre point de départ à chacun, d'un côté, l'équipe Kakashi qui devait s'occuper du pont et de l'autre, Minato-Sensei qui devait aller au front. Kakashi était devant moi, il nous demandait donc de nous arrêter, ayant repéré un potentiel ennemi, ce qui n'était pas une surprise. Nous étions en train de faire le point sur le plan d'attaque mais Kakashi, n'en faisant qu'à sa tête, n'écoutait pas Minato-Sensei et se lançait à l'aveugle avec sa nouvelle technique fraîchement peaufinée contre l'ennemi, prétextant qu'être le Capitaine lui permettait de faire tout et n'importe quoi. Minato-Sensei préférait être couvert mais étant donné la fougue et surtout, l'inconscience qui s'emparaient de Kakashi, il s'avérait que c'était à Minato-Sensei de le couvrir, ce qui lui avait évité des blessures extrêmement graves, voir, fatales. Au final, notre Sensei s'était débarrassé de l'ennemi qu'il avait marqué en protégeant Kakashi et ce dernier s'en était tiré avec une ouverture sous le bras. Durant la crise, j'étais resté impuissant, les larmes aux yeux, je n'étais pas très réactif face à l'ennemi, paralysé par la peur. Lorsque le calme était revenu, on était à nouveau en conflits Kakashi et moi, Minato-Sensei nous avait calmé de suite en nous faisant des reproches respectifs qui étaient tout à fait justifiés.
La nuit était tombée, il était l'heure de dormir mais je n'y parvenais pas, j'en avais assez de cette situation, de toutes ces critiques, de cette pression qu'il nous mettait, j'avais besoin d'en parler à quelqu'un. Minato-Sensei, fidèle au poste de gardien nocturne, veillait à ce qu'il ne nous arrive rien, j'en profitais donc pour me confier auprès de lui tandis que les deux autres étaient plongés dans un sommeil profond. Suite à ma confession, Minato-Sensei m'expliquait le pourquoi du comment, la complicité que Kakashi avait avec son père ainsi que le suicide de ce dernier qui l'a profondément traumatisé, surtout qu'il n'avait plus de mère depuis quelques années auparavant, il s'était donc retrouvé seul avec des règles qu'il ressasse à tout bout de champ et qui l'ont fait mûrir bien trop vite, ne profitant pas de sa jeunesse ainsi que des joies qui l'accompagne. Je me devais d'essayer de le comprendre et de le soutenir à ma façon, j'avais décidé de jouer le jeu pour aider mon partenaire.
Le lendemain, pendant que Rin changeait le bandage de Kakashi, je préparais mes affaires pour quitter le campement, c'était ce jour-là que tout se jouait... Trop de choses dépendaient de nous. Minato-Sensei avait fini par partir de son côté, comme convenu, et nous accourions du nôtre après cette séparation, histoire de ne pas perdre de temps, tout devait se faire rapidement si on ne voulait pas que la mission soit un échec. Durant le trajet, on s'était fait accoster par des Ninjas d'Iwa qui avaient fini par capturer Rin en fourbe, leur niveau était au-dessus du nôtre, ce qui était un clair désavantage... Je tentais de les poursuivre mais Kakashi m'avait formellement interdit d'agir ainsi, je m'étais donc arrêté pour connaitre la suite des opérations et ce qui avait suivi ne me plaisait pas du tout. Il voulait que l'on abandonne Rin pour poursuivre la mission, je n'arrivais pas à en croire mes oreilles, il était vraiment sérieux tout le long de son beau discours, en plus... Je ne pouvais m'empêcher de lui coller une droite, cette fois-ci, j'avais besoin de me défouler car c'en était trop, il ne se rendait absolument pas compte de la gravité de ses propos, préférant rester sur la mission plutôt que d'aller secourir une amie en argumentant sur des suppositions infondées. Rin avait tant fait pour lui, dans son Kit se trouvait d'ailleurs un porte-bonheur qu'elle avait réalisé avec tout son amour, comment pouvait-il rester aussi insensible ? Avant de partir de mon côté car j'en avais suffisamment entendu, je me devais de lui parler de Crocs Blancs, son père, qui, selon moi, avait agi de façon héroïque auprès de ses compagnons d'Armes malgré le fait qu'on lui avait craché au visage, que... "
Ceux qui ne respectent pas les règles et transgressent les lois sont considérés comme des moins que rien mais que ceux qui abandonnent leur compagnon sont encore pires que ça. Si il faut quitter le monde des Ninjas pour favoriser ses amis lors des missions, alors je déciderai de ne plus en être un."
Sur ces belles paroles, j'étais parti retrouver Rin en quatrième vitesse, priant pour qu'elle n'ait rien... Arrivé à destination, j'échafaudais un plan dans un coin de ma tête mais le stress' m'empêchait de me concentrer plus que ça, surtout qu'un Ninja avait déboulé juste derrière moi sans l'avoir senti venir, j'étais pris de panique en me retournant, mon cœur battait à cent à l'heure à tel point que je pensais qu'il m'arracherait la poitrine, je craignais une fin certaine, manquant cruellement de temps pour agir adéquatement. Et soudain, alors que je désespérais, Kakashi, sorti de nulle part, était intervenu pour me protéger, blessant par la même occasion l'ennemi qui avait pris un peu de recul. Ce dernier avait utilisé une technique lui permettant de se fondre dans le décor, d'être dans un état d'invisibilité. Il fallait rester vigilent. L'ennemi pensait qu'il s'agissait de Crocs Blancs, en voyant la coupe argentée mais Kakashi, avec fierté tout en brandissant son épée, avait rétorqué que c'était un héritage de son père. Lui qui n'en parlait jamais et qui ne faisait pas dans le sentiment, a finalement vaincu ses démons en agissant de la sorte. Il continuait de le prouver en ayant repéré l'ennemi qui avait tenté d'attaquer à nouveau par derrière, Kakashi essayait de le contrer tout en m'avertissant de sa position mais il s'était finalement pris le retour de bâton, cette fois-ci. Kakashi avait reçu un violent coup de l'adversaire porté à l’œil gauche, lui dessinant une cicatrice verticale sur celui-ci et sa perte, par la même occasion. Dans ce moment de faiblesse, Kakashi avait beaucoup de mal à résister face à une telle douleur, se tenant la partie gauche de son visage tout récemment blessée et ensanglantée. De mon côté, je me sentais encore une fois impuissant, les larmes aux yeux, je tenais Kakashi d'un air peiné même si je n'étais pas d'une grande utilité, me maudissant presque d'être un râté... Voulant prouver que ma loyauté n'était pas que du vent, je me levais, prêt à le défendre, et inverser les rôles. L'ennemi en avait profité pour revenir à la charge et nous porter le coup de grâce, sauf que... A ce même instant, mon Sharingan s'était enfin éveillé et j'avais finalement pu le contrer en le transperçant de mon Kunai malgré son invisibilité. C'était à mon tour de protéger mes amis... J'en avais assez d'être au second plan, il était temps que ça cesse. Ce nouveau pouvoir m'intriguait au plus haut point, mais je ne pouvais pas me permettre de savourer cette nouveauté, la blessure de Kakashi le lançait de plus belle, il fallait malgré tout soigner ça avant d'aller délivrer Rin.
La partie supérieure gauche du visage de Kakashi pansée, on était arrivés à la grotte où elle était enfermée, accompagnée d'un Ninja qui avait utilisé un Genjutsu sur elle, étant donné que son Chakra n'était pas normal, sous-entendant le fait qu'ils avaient tenté d'obtenir des informations autrement que par la force mais tellement plus efficace. L'ennemi était lancé, un rapide combat s'en suivait entre lui et nous où le travail d'équipe était des plus limpides, pensant l'avoir eu au bout d'un bref instant, on était allés porter secours à Rin en lui retirant ses liens et interrompant le Genjutsu. Pendant ce temps, le Ninja s'était relevé et appliqua une technique Doton qui permettait de faire s'écrouler les pierres qui composaient la grotte. Il fallait à tout prix s'enfuir si on ne voulait pas finir ensevelis sous la roche. Tout s'effondrait, on courait et soudain, Kakashi finissait par se prendre une pierre sur la tête, pour cause de l'angle mort suite à la perte de son œil, il n'avait pas pu prévoir le coup et était pratiquement assommé. J'avais donc décidé de faire marche arrière en accourant jusqu'à lui, le portant rapidement pour le propulser au loin. Je n'avais pas le temps de prévoir l'arrivée à grande vitesse d'un énorme rocher qu'il m'était tombé dessus... Créant un nuage de poussière suite à un tel poids, j'étais pris dessous, la moitié du corps complètement écrasé, je ne sentais plus rien, je sentais juste que je partais petit à petit... Avant tout, je tentais d'adresser quelques mots à mes amis, ils étaient tellement choqués par ce qui arrivait, Kakashi voulait pousser le rocher mais il était trop tard, dans tous les cas, j'étais condamné. Ma bouche se remplissait de sang que j'essayais de recracher, quelle désagréable sensation... Je voyais Rin en pleure et Kakashi qui s'effondrait à côté de moi, j'étais complètement inerte. Ce dernier avait mentionné qu'il était Jônin, en se demandant pourquoi il l'était devenu, ce qui m'amenait à avoir une idée de cadeau pour sa promotion. Mon côté gauche étant intacte et son oeil étant foutu, je me disais que ça serait le présent idéal, qui complèterait sa technique, qui l'aiderait pour sa vie de Ninja... Mon Sharingan.
Rin s'était donc mise à greffer mon œil à la place du sien qui manquait. Par la suite, Kakashi était sorti de la grotte pour attaquer l'ennemi qui était la cause de tout ceci, en attendant, je ne voyais plus rien, je ne pouvais qu'entendre ce qu'il se passait tout en serrant la main chaude de Rin qui parvenait à m'apaiser durant mes derniers instants. J'ai fait promettre à Kakashi de prendre soin d'elle, qu'ils pouvaient partir, à présent. Avec hésitation, elle avait rejoint Kakashi mais hurlait mon nom de désespoir. Une autre attaque était lancée, créant un nouvel éboulement qui avait pour but de m'enterrer au seuil de la mort. C'était fini. Je m'étais mis à avoir des regrets, à me dire que je m'entendais enfin avec lui et que j'aurais aimé avouer mon amour pour elle... Mais tant pis. Je rassemblais mes dernières pensées avant de me laisser engloutir par l'obscurité...

... J'entendais des bruits... J'avais beau ouvrir mon unique œil, j'avais la sensation de le garder fermé, il faisait trop sombre, bizarrement, je n'avais pas l'impression d'être mort... Vu ce qui m'était arrivé juste avant, je ne pouvais que me croire dans un autre monde, me sachant condamné depuis l'incident. Je sentais une présence, qu'on m'observait dans la pénombre, attendant mon réveil. Je me posais un milliard de questions plus farfelues les unes que les autres mais la plus insistante était forcément si j'étais encore en vie, car j'avais vraiment du mal à me faire à cette idée, ça me paraissait impensable. C'était d'ailleurs mes premières paroles devant l'inconnu... Nos regards se croisaient, il était également porteur du Sharingan, j'en avais donc conclu qu'il était aussi du Clan Uchiha. Ce lieu était étrange... Je pensais d'abord que cet homme était un ange de la mort, vu l'endroit bizarre dans lequel je me suis retrouvé avec lui et qu'il possédait une faux... J'avais une sacrée imagination, à l'époque, pour ma défense, je revenais d'entre les morts, si je puis dire.
Hum... Passons. Après m'être emporté tel un dégénéré, la douleur m'avait pris subitement, ce que l'homme avait relevé pour me confirmer que j'étais bel et bien vivant, qu'il n'y a que les personnes vivantes qui pouvaient ressentir la douleur. Je n'étais donc pas complètement fou. Du moins, pas encore... Il disait m'avoir retrouvé dans un souterrain qu'il avait créée, gisant à côté d'une multitude de rochers, la moitié de mon corps étant totalement broyée. Je me rendais donc compte qu'il m'avait sauvé la vie. Je persistais à vouloir retourner à Konoha et vouloir les soutenir durant la continuité de la Guerre, que grâce à mon Sharingan, je pourrais enfin me montrer utile. Malgré l'état de mon corps, je m'accrochais désespérément à mes ambitions, à mes rêves... J'ai eu droit au spitch incessant de l'homme qui abordait la paix, l'amour, la haine... Que même si ils sont diamétralement opposés, ils sont quelque part reliés, que l'un ne va pas sans l'autre, telle que la lumière et l'obscurité. Je n'en pouvais plus d'ignorer l'identité de l'homme qui avait finalement répondu à mes attentes en précisant son nom... Uchiha Madara. J'avais eu beaucoup de mal à le croire mais étant donné que j'avais souligné l'existence des anges de la mort quelques minutes plus tôt, il était vrai que ma logique n'était pas imparable.
J'avais l'impression d'être en plein cauchemar, je n'en pouvais plus, je me devais de sortir de ce lieu mais j'étais dans un piteux état, je rampais pour me déplacer à travers la pièce, avec un bras en moins et un corps à moitié rafistolé que je ne contrôlais pas, j'étais trop affaibli.
Madara ajoutait que le pouvoir du Sharingan dévoilait sa réelle puissance si le possesseur a les deux pupilles, ce qui était un argument supplémentaire pour retrouver Kakashi et Rin au plus vite, ce qui était un atout de taille pour essayer d'apporter sa contribution maximale durant ce foutoir qu'est la Guerre. Seulement, tout ne se passait pas comme prévu...
Un peu plus tard, je me retrouvais avec deux créatures humanoïdes blanches, l'une comportait des spirales qui se concentraient sur l'orifice droit à l'emplacement d'un œil tandis que l'autre était un poil plus dans la normalité au stade de l'échelle humaine. Eux deux m'avaient fait part du plan que Madara cherchait à mettre au point, pour bannir toute haine en ce monde et créer un rêve immense où il n'y aurait que du positif, partant à la base sur un Genjutsu. Je ne comprenais pas très bien son but, surtout que vu l'état dans lequel il était, il était tout sauf convainquant, c'était un vieil homme qui avait dépassé la date de péremption depuis des décennies.
Durant mon séjour, j'en avais appris un peu plus sur la partie étrangère qui complétait mon corps, elle était faite à partir des cellules de Senju, comme la constitution des pantins blanchâtres. Par la suite, à force de persévérer et de faire de l'exercice, je finissais par m'y habituer, je pouvais marcher, faire des acrobaties en tout genre, tester mon équilibre... C'était autre chose qu'à mes débuts où j'avais l'air d'un nouveau-né, incapable de faire quoique ce soit. J'étais remis sur pieds, ma détermination a finalement payé. Je pouvais enfin quitter ce lieu macabre.
Alors que je rêvassais à l'idée de les retrouver, Zetsu Blanc était revenu pour m'informer que Rin et Kakashi étaient en grand danger, je ne pouvais pas rester de marbre alors j'avais tenté par tous les moyens d'y aller mais grâce à l'aide de GuruGuru qui avait revêtu mon corps mutilé de mon bras synthétique, j'avais pu y parvenir sans trop de mal à briser le rocher qui m'empêchait de fuir.
Avant même que je ne parte, Madara avait précisé que je reviendrais, n'en croyant pas un mot, je lui ai fait mes adieux à ma manière avant de partir à leur recherche, GuruGuru m'aiguillant au fil des mètres pour que je puisse y aller sans craintes. Le trajet n'était pas trop long, je me précipitais le plus vite possible jusqu'au lieu propice. J'avançais, le cœur battant en crescendo, espérant qu'une chose... Qu'ils vont bien.
Je dégageais les dernières branches qui me faisaient barrages, tête baissée. Je finis par la lever, mon unique œil s'écarquillait, apercevant une vision que je ne pensais pas voir un jour... Kakashi avait transpercé Rin avec son Chidori. La colère montait, la haine montait, je ne savais plus ce que je devais penser, j'étais en proie à une folie meurtrière. Je m'empêchais de hurler pendant une poignée de secondes mais c'en était trop, mon cœur se fissurait allant même jusqu'à éclater, je l'avais définitivement perdu... C'est à partir du moment où Rin tombait que je devenais complètement fou, je ne faisais plus la distinction entre l'amour et la haine, les amis, les ennemis, tout était flou, je ne contrôlais plus ce que je cumulais au plus profond de moi depuis tout ce temps... Tout partait en lambeaux, mes espoirs avec, je ne pouvais l'accepter. J'accourais vers l'ennemi qui avait connu une mort certaine et sadique, tous y étaient passés, aucun n'a survécu, mon univers a été baigné par ce liquide rougeâtre qu'on appelle le sang. Je voulais les tuer, les détruire... Ce monde que je pensais bon s'est avéré être un véritable Enfer.
Une fois le carnage terminé et sans le moindre regret, je m'avançais vers Rin, inerte... J'étais dans l'euphorie du moment, je ne comprenais plus ce qui m'entourait, je me contentais de passer devant Kakashi, évanoui, avec l'ignorance la plus totale pour retrouver Rin et la serrer dans mes bras, après avoir pris son pouls qui confirmait son décès brutal, j'éclatais en sanglots, toujours dans l'impuissance de n'avoir rien pu faire à temps... Tant d'injustice.
Un dernier regard se posait sur lui, un regard froid et avide de haine, de mépris... Une confiance foutue en l'air mais ça sera la dernière.
Comme l'avait prédit Madara, j'étais revenu sur mes pas, je désirais connaitre tout de son monde de rêve, qu'il m'apprenne tout ce qu'il savait et que je serais digne de prendre le relai, ce qui fut le cas... J'avais soif de connaissance qu'il parvenait à étancher. Je ne voulais plus me laisser dépasser par les évènements, étant donné que c'est moi qui en aurait le contrôle. Je veux absolument que Rin fasse partie du monde que nous sommes sur le point de bâtir.
Après les explications fournies concernant l'éventuel plan ainsi que mes ambitions naissantes, Madara s'était laissé mourir en se déconnectant de la statue du Gedô Mazô. Je me présente désormais en usurpant son identité pour mieux contrôler les gens qui m'entourent, avoir un impact plus fort sur leur existence. Conservant un masque pour ne pas me faire avoir, j'avais encouragé Nagato à fonder l'Akatsuki dans les débuts qui avait un but différent de celui d'aujourd'hui mais qui s'en est remis à moi suite au décès de l'un des membres principaux du nom de Yahiko. Dans l'ombre, je pouvais ainsi choisir les membres dignes d'en faire partie et avoir de nouveaux objectifs qui mèneront à la paix.

Plus tard, j'ai décidé de lancer une attaque contre Konoha en profitant de l'accouchement de Uzumaki Kushina qui avait fortement affaibli le sceau pour invoquer avec plus de facilité Kyuubi. Je m'étais débarrassé des membres de la sécurité pour pouvoir m'introduire dans ce cadre familial... Que j'ai décidé de briser. Grâce à la diversion que j'avais mis en place pour éloigner Minato et le nouveau-né, je pouvais m'occuper de l'hôte qui renfermait Kyuubi et ainsi, l'utiliser à bon escient. Lorsque Minato était revenu, il était trop tard. Kyuubi commençait déjà à savourer sa liberté mais sous mon contrôle, bien évidemment. On s'était donc combattus pendant le carnage que faisait le démon renard sur le village. J'ai été malencontreusement touché par son Rasengan alors que je m'apprêtais à l'avoir. Kyuubi n'étant plus sous mon contrôle mais ce n'était pas très grave car je savais que tôt ou tard, il me serait dû. Alors, je pouvais repartir tranquille, laissant toute cette pagaille derrière moi, marquant au fer rouge les pouvoirs du Clan futurement considérés comme des personnes dont les villageois ne peuvent avoir confiance depuis cet "incident". La méfiance occupait leur esprit rien qu'en tombant nez à nez avec eux.

Une poignée d'années s'était écoulée, Uchiha Itachi, sachant que je rôdais dans le coin, m'avait proposé un deal pour mettre fin au Clan Uchiha, ainsi, je pouvais savourer ma pseudo-vengeance et de son côté, il avait empêché le Coup d’État que ces imbéciles s'apprêtaient à lancer... L'unique condition était que le village ne devait pas être touché, j'avais tout de même accepté.

Par la suite, j'ai pu manipuler à ma guise le quatrième Mizukage prénommé Yagura, avec l'aide du Sharingan, à Kiri, ce qui m'a permis d'y régner durant une longue période.

Pendant le recrutement de l'Akatsuki, Pain et Konan étaient partis convaincre ceux que je leur avais chaudement recommandé, j'en avais fait autant de mon côté pour compléter l'équipe. Je réalisais mes plans en secret, patientant jusqu'au moment précis où je me dévoilerais enfin. En attendant, les démons à queues étaient de plus en plus nombreux à être capturés, ce n'était plus qu'une question de temps avant de me retrouver sur le devant de la scène...



You
▌Pseudo ou Prénom : Horo.
▌Comment avez-vous connu SnE ? Par hasard, en recherchant un Forum via mon ami Google !
▌Comment trouvez-vous SnE ? Très beau, esthétiquement parlant.
▌Quels sont vos projets ? Des projets pour l'avenir, je n'en ai pas ! De l'ambition dans la vie, bof... Et mes goûts sont divers et variés ! *SBAFF, sorry, c'état obligatoire* 
▌Quels sont vos disponibilités ? Pour l'instant, je fouine dans l'espoir qu'il y ait du monde... Mais sinon, je suis pas mal dispo' ! 
▌Y a-t-il un mot de passe dans le règlement ? ÉCRIRE ICI.




Revenir en haut Aller en bas
 

Uchiha Obito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une légende est née de l'ombre - Uchiha Obito
» UCHIHA OBITO ft. Juugo ϟ Chasse. [Mission de rang A.]
» Batisse de Sugimoto [Uchiha Hanzo]
» [Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
» Visite au Domaine Uchiha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Ekisha  :: Start :: Registre des personnages-