AccueilAccueil  FAQFAQ  CarteCarte  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Chantage Sanglant - Mission de Rang C [PV : Miyoshi Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Oct - 22:02



Chantage Sanglant

Avec Miyoshi Kira




C’était une soirée sombre dans les rues de Kuroichi, je me trouvais prêt à intervenir pour résoudre cette mission qui nous avait été confié. J’étais accompagné de Miyoshi Kira, un Genin de Kiri qui faisait preuve d’un tempérament qui me plaisait pas mal. Apparemment originaire d’une famille pratiquant l’assassinat qui était le genre de compétence dont je disposais également, il était sérieux et surtout visiblement assez sûr de lui, en apparence du moins. On avait fait la route depuis Kiri ensemble et discuté brièvement. Il connaissait cette fille, Takara, mais c’est une autre histoire tout ça. Une fois en ville, on avait rapidement identifié le lieu du rendez-vous et celui-ci se trouvait vraiment bien isolé. On pourrait les tuer et se débarrasser des corps facilement. Il ne fallait juste pas oublier les photos. Oui, les photos d’une jeune fille nue. C’était d’ailleurs toute la blague de cette mission, tuer deux personnes pour des photos compromettantes. Mais apparemment c’était deux salauds, donc c’était ça de moins dans ce monde.

J’en vins à réaliser que ce serait la troisième personne que je tuerais seulement. Celle lors de l’examen Genin et l’autre lors de mon passage au grade de Chuunin. Je n’avais au final ôté que très peu de vie pour mon métier et une petite boule au ventre se formait alors que je songeais au fait de finir à être un tueur sans pitié. Ça ne m’effrayait pas tant que ça, en réalité je n’avais pas peur de le devenir, juste que j’avais l’appréhension des situations qui me mèneraient à cette possibilité. J’avais hâte au final de croquer ma vie de Ninja de Village qui ne venait que juste de commencer. C’était que ma quatrième mission après tout. Je serais d’ailleurs peut-être la seule personne à ne pas avoir fait de Rang D. Ayant commencé les missions en tant que Chuunin, ces tâches sont assignées aux Genins et je n’en avais encore jamais eu la charge. Bien, assez de temps à la réflexion, je dissipais mon Ninjutsu de camouflage une fois plus personne dans la rue et rejoignis Kira sur son toit d’où il observait la rue. J’avais utilisé un Meisai Gakure No Jutsu pour observer les signes distinctifs de la population du quartier et repérer des éventuelles appartenances à des gangs pour savoir si nous devions nous attendre à du renfort de la part des deux cibles en cas d’échec de l’exécution instantanée.

Une fois là-haut, je m’approchais du Genin et me mis légèrement derrière lui pour ne pas être visible depuis la rue. Je restais silencieux un instant comme Gobi qui l’avait été depuis le début de la journée, peut être intrigué de voir comment j’allais m’y prendre pour mettre à mort ces personnes sans ses conseils. Bref, je balançais au Genin d’une voix basse :

« Bien, je pense avoir fait le tour du secteur et de la population qui l’occupe. Quelque chose de spécifique de ton côté ? »

Sans même lui laisser le temps de répondre, je repris.

« Je te propose que je descende en Kimono et sans marque d’appartenance au village Ninja comme un garde du corps du noble qui vient procéder à l’échange. Ensuite tu attaques depuis les airs et en immobilise un pendant que je décapite l’autre avec mon Katana. »

Ça me semblait un bon plan et surtout ils n’auraient pas le temps de voir le truc venir. On pourrait ensuite interroger le second au sujet des photos. Avec un peu de chance, ils comptaient vraiment les remettre contre l’argent.



© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Miyoshi KiraMessages : 49
Date d'inscription : 16/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 10
Expérience:
182/200  (182/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 14:06






Chantage sanglant ! (1)

Cela faisait plusieurs jours que j’étais arrivé à Kirigakure no satô et que je m’étais installé chez Takara, ma première amie, le temps que je puisse me payer un logement de mes propres moyens. Ces parents m’avaient très bien accueilli et semblaient même heureux de voir que leur fille avait fini par se faire un ami, ce qui me ravit. Je dois avouer que je ne pensais pas que les choses seraient aussi faciles en arrivant au village, mais je suis heureux que ça se passe ainsi. De plus, j’ai été convoqué au quartier général, il y a deux jours de cela, pour qu’on me confie une mission et pas n’importe laquelle : un assassinat. Ca restait ma spécialité après tout, ma famille disait de moi que j’étais un prodige même parmi cette génération exceptionnelle de la famille Miyoshi. Cependant, j’allais devoir opérer en duo, avec un Chuunin de Kiri du nom de Kahuro. Je n’avais jamais fait équipe avec une autre personne que père ou que mon grand frère jusque-là lorsqu’il s’agissait d’assassinat, j’espère que tout se passerait bien et qu’il serait compétent.

C’est ainsi que nous nous étions rendu dans la capitale du pays du l’eau, Kuroichi, en début d’après-midi, pour débuter notre mission. Il s’agissait d’une triste histoire, un chantage aberrant après des faits tout aussi abjects. Deux brigands, répondant aux noms de Yokoike Ao et Toshitani Akisawa, avaient  forcé une jeune fille, Hatate Kaya, à se déshabiller et ils prirent plusieurs photos d’elle, dans son plus simple appareil. Ensuite, ils firent chanter le père, Hatate Nori, pour recevoir une coquette somme d’argents en échange des photos. La réputation du noble de Kuroichi en serait salie à jamais si ces photos étaient dévoilées au grand public. D’après l’ordre de mission, l’objectif principal était de récupérer les photos de Kaya puis venait le second objectif, ôter la vie aux deux ordures. Ils n’auraient que ce qu’ils méritent et mon coéquipier semblait d’accord sur ce point. Nous avions échangé quelques phrases sur le chemin et malgré son air froid et calme, assez similaire au mien, nous nous entendions bien.

Sur place, pendant que j’étais sur le toit d’un immeuble, dans le quartier malfamé où étaient censés trainer les deux maîtres-chanteurs, mon coéquipier, camouflé grâce à du ninjutsu, arpentait les rues à la recherche de toutes personnes suspectes. De mon côté, j’observai la rue d’un point de vue infaillible, cherchant le moins signe suspicieux. J’avais l’habitude de ce genre d’investigation avant un assassinat, c’était important de sécuriser les lieux pour éviter le moindre événement inopiné. Mais tout semblait apte à notre mission, la petite rue que les deux brigands avaient choisi était désertique et les passants des rues marchandes à chaque extrémité ne voyaient pas ce qui se passait à l’intérieur, à cause de l’obscurité et des divers obstacles qui étaient dans leur champ visuel. C’est alors que mon coéquipier me rejoignit, se positionnant derrière moi et me signifiant qu’il avait fait le tour du secteur et me demandant s’il n’avait rien de spécial de mon côté. Hochant la tête de gauche à droite pour lui faire comprendre que non, il continua à parler : « Je te propose que je descende en Kimono et sans marque d’appartenance au village Ninja comme un garde du corps du noble qui vient procéder à l’échange. Ensuite tu attaques depuis les airs et en immobilise un pendant que je décapite l’autre avec mon Katana. »

Ce plan me semblait bon et facilement exécutable au vu de la situation actuelle, j’acquiesçai d’un signe de tête et d’un sourire pour lui faire comprendre que ça m’allait. Il fallait espérer qu’ils comptaient réellement remettre les photos durant l’échange, la tâche en serait simplifiée et nous n’aurions pas à les chercher. La torture et la patience n’étaient pas mon fort, j’avais tendance à achever mes cibles rapidement pour ne pas perdre de temps justement. Il était rare que l’on confie des missions d’enlèvement à la famille Miyoshi, mais c’était arrivé et j’en avais fait une avec père. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un meurtre est plus facile qu’un enlèvement, ce qui est déplorable malheureusement pour la vie humaine, mais une bénédiction pour le business de ma famille. L’heure de l’échange était enfin arrivée, les deux brigands venaient d’arriver dans la petite ruelle sombre. Je fis un signe de tête vers mon coéquipier, l’air calme, n’affichant aucun sourire sur mon visage, lui faisant comprendre que j’étais prêt à passer à l’action. #Miyoshi Kira – enjoy Smile


©️ Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 17:14



Chantage Sanglant

Avec Miyoshi Kira




Kira venait de me signaler qu’il était d’accord avec mon plan et d’un signe de tête il m’indiquait les hommes qui arrivaient dans la ruelle. Ils étaient armés comme prévu mais ils n’avaient pas notre carrure et encore moins notre maîtrise des techniques Ninjas. Bien, j’exécutais quelques mudras avant de lancer un Ninjutsu de métamorphose. Je ressemblais désormais à un homme d’une trentaine d’année aux traits assez virile mais le corps moins musclé. Mon kimono était d’une soie de bonne qualité, de couleur bleu foncée unie. La lame à mon côté était cependant toujours la même, il pouvait sembler tout à fait normal de se rendre à ce genre de rencontre armé. Qui sait quelle attitude pouvait avoir les deux personnes ? Je mis ma tenue de façon à avoir l’air le plus classe et sérieux possible. J’avais également une mallette dans ma main droite, laissant croire qu’elle contenait l’argent. J’étais prêt et j’allais me rendre au rendez-vous. Un dernier signe de tête en direction de Kira scella les prochaines minutes.

Une fois en bas, je pris la rue principale, me mêlant à la foule, pour apparaître aux yeux des hommes dans l’angle le plus naturel possible. Il ne fallait qu’il ne se doute d’absolument rien. L’effet de surprise était notre meilleur atout, c’était le meilleur atout de l’assassin. Je descendais des escaliers et passai devant un vendeur de brochette de viande, j’eus une petite pensée pour Takara que je n’aurais pas aimé tirer dans cette mission, la faire tuer quelqu’un aurait sûrement eu un électrochoc même pour moi. C’était dans son métier, mais elle faisait innocente après tout et il y a toujours de la culpabilité quand on enlève l’innocence d’une personne. Bah, je pouvais bien me prendre une brochette de poulet avant de les rejoindre. Quoi de mieux que de grignoter avant d’ôter la vie de quelqu’un ? Sûrement plein de chose, mais j’allais me commander cette brochette de poulet. Le marchand me la fit cuire et je me disais que Kira devait me trouver bien étrange à ce moment précis. D’un côté, ça détends l’atmosphère. Le calme avant la tempête comme certains diraient.

Une fois ma brochette terminée, je jetais les déchets dans une poubelle avant de me diriger vers le lieu du rendez-vous. Je devais avoir un peu de retard, on prétextera la sécurité. Dès que je fus arrivé dans la rue, ils me fixèrent tous les deux avec un regard assassin. Je pris place face à eux, le visage neutre et déclarait simplement.


« Vous avez les photos ? »

Ils fixaient tous les deux la mallette et nul doute qu’ils se posaient la question si j’avais l’argent ? Bien entendu, c’était uniquement des faux-billets à l’intérieur de la mallette qui se dissiperait d’ici quelques minutes.

« Tu as l’argent gros malin ? C’est nous qui parlons ici ! »

J’ouvris la mallette alors que dans le même mouvement, il sortait une enveloppe contenant probablement les photos. J’hochais la tête alors que je prenais mon temps pour refermer une fois qu’ils eux regardés les billets à distance raisonnable. Je me rapprochais d’eux alors que peu à peu, je sentais la présence de Kira qui allait bientôt intervenir pour immobiliser l’homme à ma gauche alors que je tuerais celui à ma droite. Oui, le moment fatidique approchait alors que les deux hommes s’attendaient à toucher le pactole en échange de quelques photos. Ils ne se doutaient de rien ces deux idiots, d’absolument rien. Je gardais un sourire qui avait envie de s’afficher sur mes lèvres, alors que j’étais désormais à distance de Katana de celui de droite.



© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Miyoshi KiraMessages : 49
Date d'inscription : 16/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 10
Expérience:
182/200  (182/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 19:57






Chantage sanglant ! (2)

Perché sur le toit, la mission avait enfin commencé, les deux brigands venaient de faire leur apparition dans la ruelle sombre de Kuroichi, la capitale du pays de l’eau. Ceux-ci allaient enfin payer pour leur méfait, moi et Kahuro allions nous en assurer. Celui-ci venait de se transformer, en utilisant un henge no jutsu sans défaut, il avait pris quelques années et semblait plus… plus classe disons. Ce n’est pas qu’il n’avait pas de classe naturellement, mais c’était simplement qu’il avait plus de prestance après sa technique de transformation. J’avais beaucoup de respect et d’estime pour cet homme, malgré que je connaisse peu de choses de lui. De nature à charrier et jouer sur l’impatience des personnes par moment, je n’en fis rien avec Kahuro, pour une raison qui m’échappait complètement.

Me faisant un simple signe de la tête, il disparut pour réapparaître parmi la foule dans la rue principale. Son approche était la bonne et il était clairement un ninja de première catégorie. Se mêler à la foule avant le rendez-vous, au cas où on aurait raté certains complices ou pour tout ne simplement pas attirer leur attention était intelligemment pensé. L’arrêt chez le marchand de brochettes de viande était peut-être de trop, mais peu importait. Je pouvais voir mon coéquipier depuis mon point de vue, j’avais peu d’intérêt à continuer de suivre les deux brigands. Ils n’avaient aucun intérêt à partir, même si mon coéquipier était en retard, puisque c’est eux qui avaient le meilleur intérêt à avoir à la fin de cette histoire. Si ça devait se passer comme ils l’avaient prévu, évidemment.

Enfin, Kahuro se décida à commencer la mission et à s’engager dans la petite ruelle, affichant un calme olympien. Les deux brigands montrèrent des signes d’impatience lorsque Kahuro bougea les lèvres pour la première fois, je ne pouvais pas distinguer les paroles qu’il disait depuis le toit. Suite à l’échange de mots, s’en suivit un échange visuel sur les marchandises. Les brigands purent admirer les faux billets et semblèrent convaincu qu’ils allaient amasser le pactole convoité. L’effet de surprise était de notre côté et semblait persister dans ce sens. L’un des deux hommes sortit une enveloppe de sa main, celle-ci était censée contenir les photos, notre objectif. Nous étions proches de mon intervention, je commençai à me concentrer. J’aurais pu en tuer un et immobiliser l’autre dans un même temps, sans intervention de Kahuro. Mais nous étions deux, autant travailler en équipe et que ça se passe au mieux.

Alors que Kahuro s’avançait vers les deux malfrats, presque à portée d’arme, je disparus de ma position, utilisant une arcane secrète du taijutsu de Kiri, hassou hayai. Une prise d’élan puissante pour un départ fulgurant vers la cible, celle qui se trouvait à la gauche de mon partenaire. Je malaxai mon chakra dans mes mains et fit quelques signes incantatoires, préparant ma technique en plein vol. Je tombai directement sur ma cible, plaquant mes mains sur lui, des arcs électriques sortirent de mes mains pour se déplacer sur l’ensemble de son corps, l’immobilisant complètement. Alors que mon coéquipier dégainait son sabre avec rapidité et dextérité pour décapiter l’autre homme, je tournai la tête de ma cible pour qu’il voie le sort qui l’attendait. Regardant mon coéquipier, je disais d’un air calme : « Vérifies que les photos sont dans l’enveloppe, si elles le sont, on l’élimine immédiatement. Sinon, il va falloir le déplacer pour le torturer. »  #Miyoshi Kira – enjoy Smile


Récapitulatif !


Techniques :
Hayai Hassou - Technique de rang C
Raiton Jibashiri - Technique de rang D

Statistiques :
Chakra : 100%-10%=90%
Endurance : 100%-10%=90%
Vitalité : En pleine forme.

©️ Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 20:17
Test pour la réussite de la mission, je réponds dans la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeuMessages : 415
Date d'inscription : 30/08/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: Dieu - 99
Expérience:
500/500  (500/500)
Informations ninja:
avatar
Maître du jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 20:17
Le membre 'Kahuro' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Scénario' :
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 21:03



Chantage Sanglant

Avec Miyoshi Kira




Le temps s’était presque arrêté lorsque je perçu au loin le départ de Kira, il atterrissait sur l’homme avec une technique de Raiton pour l’électrocuter et l’immobiliser, timing parfait Genin. *Il a l’air plutôt compétent le garçon* Gobi qui n’est pas dans la critique pour une fois ! De mon côté, mon Henge disparut avec la mallette alors que je saisissais mon Katana et qu’un centième de seconde plus tard je décapitais le bandit de droite avec un Iaigiri parfait après avoir recouvert ma lame de Chakra Fuuton. Oui, j’en avais surement trop fait pour un simple bandit, mais au moins c’est propre et très joli. Je n’avais pas eu à mettre beaucoup de force dans le coup tellement que la lame était tranchante avec le Ninjutsu. Le temps que la tête se sépare du corps, j’avais rengainé mon arme dans son fourreau. Oui, j’étais très rapide en ce qui concerne le Iaijutsu, c’était même clairement ma spécialité dans le Kenjutsu. La tête se séparait alors du corps pour aller ensuite atterrir sur le sol de manière verticale. La décapitation avait été nette, précise et sans bavure. Ma lame n’avait même pas une trace de sang. J’étais clairement fier de ma performance. *Arrête ta masturbation intellectuelle et soucis toi des photos* Je n’avais même pas réfléchit quelques secondes et voilà que l’autre la ramène. Toujours à me critiquer Gobi. D’ailleurs Kira me lançait d’un ton très calme alors qu’il maintenait l’homme au sol.

« Vérifies que les photos sont dans l’enveloppe, si elles le sont, on l’élimine immédiatement. Sinon, il va falloir le déplacer pour le torturer. »

Je suis le Chuunin et c’est lui qui me donne des ordres ? Non ce n’est pas vraiment mon genre de chipoter sur ce genre. *Pourtant tu devrais* Hmpf, je me penchais en direction du dossier alors que le corps du bandit de droite chutait sur le sol en arrière dans une position vraiment pas gracieuse avec les genoux pliés vers le haut. Je pris l’enveloppe et l’ouvrit, à l’intérieur, il y avait de quoi se rinçait les yeux pour n’importe quel jeune homme. Je me demande si Kira voulait y jeter un coup d’œil. Mais ce n’était pas une question très pro de manière générale, donc je me contentais de fermer l’enveloppe et de hocher la tête dans sa direction et de déclarer sèchement.

« Tue le, on a ce qu’il nous faut. »

L’homme émit quelques bruits étouffés avant que Kira ne l’exécute, il n’avait pas hésité une seconde et c’était une bonne chose. Cet idiot sur le sol n’était que la première d’une bientôt longue liste pour moi, il n’en fait aucun doute. A vrai dire, je n’en avais aucun remord et ce salaud l’avait bien mérité. Et puis de toute façon c’est le boulot. Il se faisait tard et nous devions aller rendre les photos au père ou à la fille ? Bonne question, mais ce que nous allions faire avant tout c’est prendre une bonne nuit de sommeil. Après tout, on pouvait faire durer le suspense pour ce petit noble qui se demanderait toute la nuit s’il allait voir son nom trainé dans la boue le lendemain matin. Oui, il ne dormirait sans doute pas et la perspective est assez drôle. On ferait comme ça. Je payais donc une chambre à Kira et une à moi-même une fois les corps trainés dans le fond de la rue. On n’avait aucune trace de sang, le tout avait été très propre. Sans un mot si ce n’est des signes de têtes, on se couchait chacun dans notre chambre respective.

Le lendemain matin, juste après l’aube, je partis remettre les photos au Noble qui me remercia sans se plaindre du fait qu’on ait attendu le lendemain matin. Nous aurions apparemment le remerciement éternel de la famille Hatate et que nous serions toujours les bienvenues. Bref, le blabla classique d’un noble. *Tu ne veux pas le tuer Kahuro ?* Non, on évitera, ce n’est pas spécialement bon pour les affaires. Et puis le village m’en tiendrait rigueur. En revenant à l’auberge, je réveillais Kira pour lui signaler que nous étions fins prêt à rentrer à Kiri. On avait encore de la route, mais le travail avait été bien fait et ça c’était appréciable ! Kuroichi, à la prochaine !




Spoiler:
 

© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Chantage Sanglant - Mission de Rang C [PV : Miyoshi Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Ekisha  :: Mizu no kuni 水の国 :: Capitale : Kuroichi-