AccueilAccueil  FAQFAQ  CarteCarte  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Une histoire de famille - Mission de Rang C [PV; Kahuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuki TakaraMessages : 74
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 21

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 7
Expérience:
71/200  (71/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Oct - 15:24

Une histoire de famille
Mission de rang C avec Kahuro



Voilà plusieurs jours que j'allais à la tour du Mizukage à la recherche d'une mission de rang C. A chaque tentative, on me disait que j'étais peu expérimenté pour entreprendre une telle mission et on me redirigeait malgré moi vers des missions de rang D. Vous comprenez, il fallait que d'abord que je commence aux petits étages pour grimper petit à petit. Seulement, je n'étais pas intéressée, je voulais faire quelque chose d'intéressant, bien loin du nettoyage ou encore de la garderie. J'étais une ninja de Kiri et je n'avais pas l'impression de faire des tâches dignes de ce nom. Mon père ne comprenait pas mon point vu, me rappelant sans cesse qu'il avait lui-même commencé par des quêtes de bas étage comme aider un restaurateur, nettoyer une place du village ou s'occuper de plusieurs chiens. Or, quand je lui demandais si cela m'aiderait pour mes futurs missions, il avait simplement haussé les épaules et répondu brièvement. "Ils veulent des ninjas en qui ils ont confiance et tant que tu n'as pas prouvé ta valeur, tu n'auras rien." A mon tour, j'avais regardé en l'air, pestant dans mon coin et avec une idée : lui prouver le contraire. Cependant, pour le moment, je n'avais pas réussi, me prenant encore cette même réflexion et perdant peu à peu espoir.

Entrant dans l'édifice, j'entrepris d'avoir une attitude sérieuse, je longeais les couloirs menant au bureau des missions. "Cette fois-ci, c'est la bonne !" Je secouai vainement la tête aux paroles de Gari qui semblaient si sûre d'elle. Devant cette porte maudite, je tapai sèchement le bois. Une voix m'ordonna d'entrée et il ne fallut pas une seconde de plus pour que j'entre dans la salle. J'allais préparer un beau discours pour convaincre le Chuunin en charge, mais il parla avant moi. "Tu tombes bien Takara, j'ai une mission pour toi !" Mes yeux fixèrent étonnamment le jeune homme tout en parlant d'une voix frénétique. "Une mission de rang C ?". Il se mit un instant à rire, avant de me faire signe de m'asseoir. "Effectivement ! Tu ne seras pas toute seule, un Chuunin t'accompagnera." Le sourire qui c'était délicatement dessiné, fut d'un coup dissous et je me mis à bredouiller. "De qui s'agit-il ?" Je sentais déjà des gouttes de sueur dégoulinée de mon front tout en exerçant une pression sur mes cuisses. J'allais devoir encore parler à un inconnu. J'avais dû déjà être des plus courageuses pour parler à ce Chuunin et voici que je devrais recommencer cette dure épreuve, c'est encore plus dure qu'une mission de rang C. "Kahuro" Au nom du ninja, mon teint devint livide. Je connaissais ce nom, me rappelant une sortie avec mon père. Il y avait de cela pas si longtemps, peut-être avant ou après ma promotion de genin. Mon paternel m'avait forcé à assister en tant que spectateur aux épreuves pour devenir Chuunin. C'était ce jour-là que ce Kahuro était devenu Chuunin en sortant victorieux de toutes les épreuves. Il était impressionnant et il était... Jinchuriki. C'était un jeune homme ayant en lui un monstre. Un léger frisson me parcourut et le Chuunin en profita pour lancer. "Tu sais, si tu n'es pas intéressée, je peux le proposer à un autre Genin." QUOI ? Mon poing s'arrêta avant de frapper le bureau. Sans m'en rendre compte, je m'étais levée tout en jaugeant le ninja. "Vous plaisantez ! J'accepte votre mission, ce Kahuro ne me fait pas peur. Pouvons-nous passer aux descriptifs de la mission ?" Je vis l'homme hoché la tête tout en avalant difficilement sa salive. Apparemment, il avait été surpris de mon attitude. Néanmoins, il me décrivit ce que j'aurais à faire. "Vous devrez récupérer une recette dans le restaurant d'un certain Kaguyo Osu et la dérober. Bien sûr, la discrétion est de vigueur ! Tiens, je te donne en plus certaines informations qui pourront t'être utile." Je pris soigneusement le document et au moment de partir, j'entendis la voix du garçon. "J'allais oublier, à quatre heures précises, tu devras être devant la porte de Kiri, ton coéquipier t'attendra. Vous devez vous rendre à la capitale du pays de l'eau, Kuroichi." J'émis un simple asquiescement avant de sortir du bâtiment et de supporter le chant de Gari. "On va aller à Kuroichi, on a eu une mission de rang C, on va réussir cette mission et toucher une belle récompense ! On va devenir une grande ninja !". Regardant l'heure, je me rendis compte qu'il me restait à peine deux heures. Sans plus attendre, je rentrai chez moi, déboulant comme une furie dans ma chambre et préparant mon sac. Je ne savais pas pour combien de jours, je partais, alors je prévoyais au moins un change ainsi que de la nourriture et de l'argent. Sans oublier mon équipement de ninja. Remettant en place mes cheveux, je me regardais rapidement dans le miroir de ma chambre avant de me rendre au rendez-vous.

Deux heures s'étaient écoulées, étant quelqu'un de très ponctuelle, j'attendais patiemment devant la porte de Kiri. Je n'arrivais pas à rester en place et je regardais à chaque coin de rue, espérant voir l'homme au démon. L'horloge afficha quatre heures. J'émis un soupir. "Il a peut-être oublié." J'étais d'accord avec Gari, jusqu'au moment, où je vis au loin une silhouette familière. Je me souvenais étrangement de son apparence et du commentaire de Gari. "C'est un beau jeune homme !" Seulement, elle avait changé un peu d'avis en apprenant ce qu'il était réellement. Une goutte de sueur dévala le long de mon front et je fixai ce corps qui se rapprochait de plus en plus. Mes jambes tremblaient légèrement et je ne pus soutenir longtemps son regard. Je ne dis mot. J'espérais qu'il allait m'aborder ou au moins, me reconnaître. Il avait dû être informé qu'il serait accompagné d'une Genin, du moins, je l'espérais. "Il faut lui laisser une chance, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Oct - 10:02



Histoire de famille

Avec Yuki Takara




Mes yeux rivaient de dossier en dossier, des ninjas tous au passé sombre, visiblement personne dans ce village n’avait eu une enfance spécialement plus heureuse que la mienne. Ces Genins de niveau aguerrit étaient tous à passer haut la main l’examen Chuunin haut la main en laissant probablement un nombre important de mort derrière eux. Ils n’avaient rien d’intéressant à apporter à la mission ni même à ma personne. Voler une recette de cuisine, un tueur aguerrit est déjà bien suffisant non ? Quelle ironie pour ma première mission sans mon instructeur de m’envoyer accomplir quelque chose d’aussi simple alors que je suis capable de faire face à la plupart des Jônins de Kiri. Bref, je continuais de zapper les dossiers de Genins, en effet je devais en emmener un avec moi, de préférence aguerrit, c’est-à-dire ceux qui avait connu pour la plupart le règne de l’ancien Mizukage. Ils faisaient tous partit d’une élite de tueur sans pitié. Je savais de quoi je parlais, ayant connu cette époque et passé mon examen Genin dans ces conditions.

Vint ensuite ce dossier, celui de cette fille, Takara. Elle avait une bouille adorable qui me fit sourire, j’allais zapper alors que je vis qu’elle était une toute jeune Genin. Maîtrisant la glace ? Une de ces filles originaires d’un clan Ninja ayant une affinité unique ? Ça, c’était intéressant. Le feeling s’était créé et je ne parcourus pas plus le dossier avant de la choisir. On pouvait donner une chance à cette fille des glaces non ? *Elle va te ralentir Kahuro, et tu finiras à la tuer d’impatience.* Gobi avait probablement raison, mais si elle est aussi mignonne que sur sa photo, j’aurais sûrement un peu de pitié.

*Le lendemain matin*

Je réalisais mes Katas du matin pour entretenir la forme de la journée. Un mouvement vers le haut, circulaire puis un petit coup de pied sauté… C’était aujourd’hui que j’allais faire ma première mission depuis mon retour au village. Sentiment étrange, j’avais fait pas mal de mission de Rang B et A en compagnie de mon instructeur, mais jamais une mission d’un rang si faible. C’était à mon tour d’emmener un Ninja d’un plus petit rang que moi. Mon coup de pied retourné de mon dernier Goshin Jitsu manqua de faire tomber mon thé pomme-cannelle. Bien, il était temps que j’attaque le Iaido, en plus j’avais rendez-vous dans une demi-heure et je devrais encore me doucher. J’attrapais mon Katana et commençait les mouvements au milieu de ma grande pièce de vie. C’était un exercice journalier agréable que mon père m’avait fait prendre l’habitude.

Me voilà à marcher dans les rues de Kiri, prêt à partir en mission. J’avais zappé ma veste de Chuunin, tant pis. Mes vêtements très amples me donnaient l’allure d’un samouraï détendu plutôt que d’un Ninja. Seul mon bandeau attaché au haut de mon bras droit montrait mon appartenance au village et mon rôle de force militaire. Mon Katana était accroché à mon côté droit également en position de duelliste afin de pouvoir être dégainé en un éclair. J’étais probablement de toute façon le plus grand expert de Iaijutsu du village, capable de dégainer et frapper en moins d’une demi-seconde. Des années d’entraînement pour cette expertise. J’avais dix minutes de retard, Gobi me charriait de ma manière de faire attendre une jeune fille. Elle aurait eu mon âge, j’aurais certainement eu plus de civilité, mais ce n’était qu’une gamine. Main droite sur le pommeau du Katana pour retenir le poids du bras, ma main gauche était posée sur ma ceinture en cuir qui retenait mon sarouel gris foncé. Mon haut était très décontracté, affichant ma carrure fine mais musculeuse, mes biceps massif était gonflé et bien rond. Au loin, je voyais la jeune fille qui attendait. Elle était au moins aussi mignonne que sur la photo, je ne devais juste pas oublier qu’elle avait quatre ans de moins que moi. *Pédophile* Je n’ai jamais émis la moindre possibilité de romance ou de relation sexuelle et il se permet de genre de remarque. Je reste silencieux alors que mon regard reste dans le vide alors qu’elle me fixe. Elle sait sans doute qui je suis et je lui passe devant et continue sur plusieurs mètres. Visiblement, elle ne me suit pas. Une dizaine de mètres devant elle, je souffle un grand coup et me retourne :

« Tu viens, fille des glaces ? »



© Halloween




Dernière édition par Kahuro le Jeu 9 Oct - 8:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuki TakaraMessages : 74
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 21

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 7
Expérience:
71/200  (71/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Oct - 17:51

Une histoire de famille
Mission de rang C avec Kahuro



Mon regard ne décrocha pas de ce jeune homme. J’avais l’impression d’être absorbé dans un gouffre avec au centre l’apparence du Jinchuriki. C’était étrange et je n’avais jamais ressenti ça. Il me semblait même avoir pris en compte sa corpulence, la forme de son visage, la taille de chacun de ses muscles et même son expression à cet instant. Je le mitraillai de mes yeux et cela pouvait être limite déstabilisant. « Réveille-toi ma vieille ! » Je clignai légèrement les yeux à la remarque de Gari avant de remarquer qu’il avait parcouru quelques mètres. Une grimace s’afficha sur mes lèvres. Je ne l’avais même pas vu bouger et je n’avais même pas vu le temps passé. Comme si, les secondes s’étaient tout d’un coup arrêté le temps de mon observation. Mes sourcils dessinèrent deux pentes signe de mon incompréhension. « Je te rappelle que tu as une mission à accomplir et qu’il y a de route entre Kiri et Kuroichi. » J’eus envie de répondre sèchement à ma tendre amie, seulement la voix de l’hôte au démon m’adressa la parole. « Tu viens, fille des glaces ? » Mécaniquement, mes jambes me transportèrent jusqu’à son emplacement sans que j’eus le temps d’en donner l’ordre. J’étais totalement hypnotisée et le pire, c’est que s’il me disait de me trancher la gorge, j’en serais capable. Cette mission commençait bien et j’avais l’impression qu’elle serait interminable. Avais-je eu raison d’accepter sa présence ? Je n’en avais aucune idée, pourtant, le fait qu’il soit, semblait me rendre heureuse. En tout cas, je n’aimais pas réellement sa manière de m’appeler. Certes, je maîtrisais l’art du Hyouton mais je ne venais pas d’un pays de glace pour autant. Alors, malgré mon côté asocial, je m’exclamai d’une voix à la fois froide mais gentille. « Mon nom est Takara, retiens-le. » Au moins, j’étais claire et j’espérais qu’il arrêterait avec ce genre de surnom. Mes parents m’avaient toujours appelée par mon prénom et rarement par des surnoms comme ma chérie, mon poussin… Alors je souhaitais que ce Kahuro ne change en rien à mes petites habitudes. Après tout, Takara était un très joli patronyme.

Nous passâmes les grandes portes de Kiri pour nous diriger vers la capitale du pays de l’eau. Je n’y avais jamais mis les pieds et je me demandais bien à quoi elle pouvait ressembler. J’étais assez excitée à l’idée de voyager même si cela se faisait en compagnie d’un inconnu. Grâce à lui, j’allais pouvoir accomplir une mission et pourquoi pas la réussir haut la main. Même si l’idée de dérober une recette ne m’inspirait guère, j’osais espérer que mon coéquipier avait une idée de comment s’y prendre. Je me doutais qu’il faudrait être discret, mais des questions me restaient dans la tête. Pendant les heures qui m’avaient restée avant de me rendre au rendez-vous, j’avais pu lire les documentations concernant la tâche à faire. J’avais observé une histoire pas très louche autour de cette famille, une histoire de jalousie sur la réussite de leurs restaurants et l’excuse d’un ingrédient interdit. Je n’avais pas mon mot à dire, j’en avais conscience mais je n’aimais pas le fond de cette mission. « Tu peux lui poser des questions, il sera certainement y répondre. » Je soupirais. Parfois, j’avais l’impression que Gari ne me comprenait pas. Je n’étais pas quelqu’un de social et il ne me paraissait pas naturel d’aller vers les autres et leur poser des questions. Pour elle, tout semblait normal et je savais qu’elle n’aurait aucune difficulté à parler à Kahuro. Timide, je le resterais et ce garçon m’intimidait un peu. Il avait une carrure assez impressionnante et beaucoup de personnes complimentaient sa capacité au combat. Je l’avais vu de mes yeux gagner un combat qui semblait au début mal partie. Pourtant, il n’avait pas abandonné et il était resté courageux jusqu’à la fin. Même mon père avait dit. « Il faudra que tu sois comme lui, ce n’est pas parce que le combat semble mal engagé qu’il faut baisser les bras, Takara. Chaque ennemi a ses faiblesses, comme tu as les tiennes mais il n’est pas si simple de les trouver. » Devais-je le ressembler ? Je me le demandais car il ne fallait pas oublier qu’il avait en lui un monstre. Un frissonnement me prit soudainement face à ma pensée. Je lançai un léger regard à sa direction, essayant de trouver sur son visage une trace du démon en lui. Cependant, il paraissait tout à fait normal. « Ne te fie pas à son apparence, cela te trompera ! » J’haussai légèrement les épaules aux paroles de Gari. J’étais naïve certaine fois. Mais au fond, je voulais laisser une chance à ce jeune homme malgré les nombreuses rumeurs à son sujet.

Ainsi, je pris l’initiative de prendre la parole. Je me raclai un peu la gorge tout en tripotant machinalement mes cheveux. « As-tu un plan pour récupérer la recette ? » La brume semblait moins dense depuis qu’on s’était éloigné du village. Continuant de marcher et suivant son rythme de marche, j’attendais une réponse et au moins, le temps passerait plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Oct - 15:29



Histoire de famille

Avec Yuki Takara




Et elle vint vers moi tel un gentil petit toutou. Elle était gracieuse malgré le sentiment de voir ses jambes se trainer. Etait-elle dépitée à l’idée de partir en mission en ma compagnie ? C’était possible, après tout je suis source de haine pour beaucoup des villageois. Il me semblait qu’elle était extérieure à tout ça, mais nous verrons bien. Après tout, je l’impressionnais peut-être simplement ? Hm, je me demande si j’avais fait le bon choix d’entrainer une fille avec moi. Nous commencions à marcher en direction de la capitale alors qu’elle me dit de sa petite voix douce et adorable :

« Mon nom est Takara, retiens-le. »

Hmpf, elle a du caractère la cocotte, pourtant je ne discernais aucune pointe de méchanceté dans ce qu’elle disait. Bien mademoiselle Yuki Takara, je respecterais votre petit jeu et me plierais à la moindre de vos volontés. Surtout si vous les énoncez avec cette petite voix. *Tu vas te faire mener du bout du nez par une gamine ?* C’était de l’ironie, démon. Fille des glaces allait parfaitement, c’était neutre et distant tout en étant un très bon qualificatif et puis ça la ferait titiller un peu. Je garderais ça pour les moments où je dois la faire réagir. On était en route pour la capitale du Pays de l’eau. J’avais déjà eu l’occasion d’y aller plusieurs fois et c’était un endroit agréable, plein de vie. Je pouvais m’y dissimuler facilement et n’aurait aucun mal à avoir l’air de quelqu’un de normal au milieu de tous ces villageois. *Personne ne suspecte ma présence dans ce genre de lieu* C’est bien vrai Gobi, si seulement il savait ! Aucun n’oserait m’approcher à moins de trente mètres.

Je jetais un petit coup d’œil en direction de Takara, elle me suivait sans dire mot et quand mon regard se plongea dans le sien, elle le soutint, interrogative. Elle se demandait si j’allais enfin prendre le pas de parler, mais il n’en fut rien et je repris la route. Un petite étendue d’eau sur ma droite attirait mon regard et mes pensées se perdirent à son contact, j’avais toujours apprécié le paysage et le contact qu’offrait l’eau. En réalité c’était un élément que j’aurais aimé avoir comme affinité principale, cependant le vent était la plus puissante et la plus rare donc je ne pouvais pas vraiment me plaindre. Alors que j’étais perdu dans mes pensées, la jeune Genin pris le pas de rompre le silence :

« As-tu un plan pour récupérer la recette ? »

En avait-elle un elle-même ? J’en doute, elle était sans aucun doute le genre de fille qui attendait que tout lui tombe tout fait dans les mains. En réalité, oui j’avais déjà tout prévu et préparé. Je lui répondis un dizaine de mètre après sa question laissant un blanc de plusieurs secondes.

« Oui, on retirera nos bandeaux et on les mettras dans nos sacs. On ira en simple client là-bas pour évaluer le terrain et iront en cuisine pour féliciter l’équipe. Cela nous permettra de repérer le terrain. Finalement tu feras une évaluation de terrain de jour et de nuit pour voir les aller et venus et repérer le lieu d’extérieur, de mon côté je ferais une filature du gérant pour voir où il habite et fouillerait la maison pendant qu’il n’y est pas pour voir si la recette est là-bas. Au fait, si on nous demande, tu seras ma petite sœur. »

Elle resta pensive et si elle avait des commentaires, soit je ne les ai pas entendu soit elle les gardaient pour elle. De toute façon, la fille des glaces était toute disposée à me les dires plus tard ou d’effectuer des suggestions. J’en profitais pour retirer mon bandeau à mon biceps droit et le mis dans mon sac de voyage. J’en sortis également un Kimono et fit une halte pour l’enfiler. J’avais l’air d’un noble de petit rang désormais, possiblement samouraï. Ca me convenait. Takara elle n’avait pas l’air vraiment de ma sœur, mais je lui souris en la regardant me regarder enlever mon haut pour enfiler le Kimono. Probablement pas habituée à voir des hommes torse-nu. Dans tous les cas, quelques heures plus tard nous étions à la Capitale. Les grands murs devant nous donnaient le ton sur l’importance de la ville, elle était très animée et nous étions le début d’après-midi. On pourra prendre un repas sans qu’il n’y ait trop de monde. J’espère qu’ils font des sushis, car j’adore les sushis. Je me tournais vers Takara, un sourire en coin qui examinait la ville et les gens.

« Je t’offre un restaurant petite sœur ? »



© Halloween




Dernière édition par Kahuro le Jeu 9 Oct - 9:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuki TakaraMessages : 74
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 21

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 7
Expérience:
71/200  (71/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Oct - 16:57

Une histoire de famille
Mission de rang C avec Kahuro



Pendant quelques mètres, il n’y eut aucune réponse. J’avais beau le regarder du coin de l’œil, il gardait le silence. Enfin, cela ne fut pas long juste que j’étais impatiente d’entendre son plan. Pour ma part, je n’en avais pas spécialement et on ne m’avait jamais demandé de voler quoique ce soit et je n’avais jamais pris cette initiative. Je n’étais pas cleptomane, loin de là, je préférais travailler durement pour avoir quelque chose au lieu de le voler. Je trouvais cela mauvais. Puis, mon éducation m’encourageait dans le sens de la droiture au lieu d’acte illégal. Mon père m’avait parlé que certaines missions seraient parfois contre mes valeurs mais que je n’aurais pas le choix de le faire. Le métier était le métier et il fallait parfois donner son âme pour la prospérité du village. J’en avais malheureusement conscience. Je me demandais simplement si j’étais capable d’aller à l’encontre de ce qu’on m’a appris. Cependant, cette mission ne suivait pas forcément mes principes. Dérober une recette parce qu’elle semblait posséder un ingrédient mauvais, pouvait sembler correcte mais j’avais des doutes. Je ne devais pas y penser, juste accomplir ma mission et ramener ce que je devais ramener. Les questions de ce genre étaient futiles et ralentiraient ma progression. Si je voulais réaliser mon rêve, je devrais d’abord aller à l’encontre de moi-même. La voix du jeune homme rompit mes pensées. Mes yeux se dirigèrent instinctivement vers le visage de Kahuro. Ainsi, je buvais ses paroles. « Oui, on retirera nos bandeaux et on les mettras dans nos sacs. On ira en simple client là-bas pour évaluer le terrain et iront en cuisine pour féliciter l’équipe. Cela nous permettra de repérer le terrain. Finalement tu feras une évaluation de terrain de jour et de nuit pour voir les aller et venus et repérer le lieu d’extérieur, de mon côté je ferais une filature du gérant pour voir où il habite et fouillerait la maison pendant qu’il n’y est pas pour voir si la recette est là-bas. Au fait, si on nous demande, tu seras ma petite sœur. » Je trouvais son plan intéressant, permettant d’observer la scène et d’agir dans l’ombre. Même si l’idée de me séparer de mon bandeau me déplaisait, il était nécessaire pour n’éveiller aucun soupçon. Mon rôle me correspondait, même si j’étais de nature discrète, je ne me sentais pas capable de prendre en filature le gérant. Je préférais largement le laisser à quelqu’un de plus compétent, soit mon coéquipier. En soi, de passer pour sa petite sœur me dérangeait pas même si je ne voyais aucune ressemblance entre nous. Ainsi, voyant que l’hôte du démon retira son bandeau, j’en fis de même avec une légère grimace. Sans lui, je me sentais faible voir pas du tout honorable. Ce bandeau était ma fierté et je me sentais limite nu quand je ne le portais pas.

Cependant, mes pensées encore une fois furent dérangées car Kahuro enleva son haut. Je fus surprise de ma réaction. Mes yeux prirent l’angle le plus avantageux pour observer chaque muscle dessinant son torse. Je crus même avoir des étoiles dans les yeux. « A voler trop près du soleil, tu risques de t’y brûler les ailes. » Mais le spectacle ne dura qu’un instant car il revêtit un kimono lui donnant un air d’appartenance à la noblesse. De ce fait, je repris mes esprits, tout en voyant au loin les portes de la capitale se dessinaient. Je sentis mon cœur se serré un instant, prenant peu à peu la pression. J’allais effectuer ma toute première mission et j’espérais en outre ne pas faire d’erreur. En plus, quelqu’un était là pour m’observer et je ne voulais pas avoir une mauvaise réputation. Ma famille avait besoin de retrouver une certaine prospérité et je devais montrer l’exemple. Pénétrant dans la ville, je fus absorbée par tant d’animation. Je n’avais jamais eu la chance d’aller à la capitale du pays de l’eau car à l’époque, il était trop dangereux pour un possesseur d’un don héréditaire de se promener dans cette ville. Même si le village était éloigné, il y avait toujours au moins un ninja de la brume dans la capitale. Ainsi, je découvrais pour la première fois ce paysage particulier, cette cohue dans les rues et tout ceci en compagnie de ce Chuunin.

Or, celui-ci se tourna en ma direction avec un sourire sur les lèvres. Mes sens furent d’un coup en alerte, me demandant bien ce qu’il me voulait exactement. Sa proposition me surprit. « Je t’offre un restaurant petite sœur ? » Un homme ne m’avait jamais invité au restaurant et je mis du temps à répondre. Je n’hésitais pas, j’allais accepter juste que je ne m’attendais pas à ça. Je crus un instant que mes joues prirent une couleur rosée mais ceci fut bref car je n’étais pas du genre à montrer mes sentiments. « Respire ! » Exécutant l’ordre de Gari, je me sentis de nouveau mieux et je répondis d’une voix assez nerveuse à Kahuro. « Si tu veux. » A mes paroles, j’en profitai pour détourner le regard du jeune hôte. Il me déstabilisait et cela m’effrayait. Un léger frisson parcourut mon corps alors qu’on se dirigeait vers ce restaurant. L’air était frais et agréable ce qui me fut des plus bénéfiques. Je n’étais pas fatiguée de notre marche, juste que j’étais nerveuse. N’était-ce pas normal pour toute première mission ? Je souhaitais faire les choses bien et j’avais peur d’échouer. J’étais une battante, une personne n’abandonnant pas si facilement, néanmoins, j’avais mes faiblesses. Puis, étrangement, je voulais paraître bien aux yeux de cet homme. Je ne voulais pas qu’il me voit comme une ninja sans importance.

La façade du restaurant fut dans mon champ de vision. Celui-ci semblait d’aspect normal et avoir une certaine renommée car il n’était pas vide même en plein après-midi. Avant d’entrer, je lançais d’une voix timide. « Je préfère que tu parles pour moi. » J’haussais un instant les épaules tout en observant le bâtiment. « Détends-toi ! Garde ton self-control ! »
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 9:31



Histoire de famille

Avec Yuki Takara




Elle avait pris quelques secondes à faire savoir sa réponse, après avoir rougie un peu. Je suppose qu’elle se sentait devenir « adulte » en quelque sorte en faisant ses propres choix ou du moins en avoir l’illusion.

« Si tu veux. »

Et elle avait déjà le comportement d’une femme. *D’une pétasse arrogante tu veux dire ?* Gobi n’avait pas tort, ce genre de réponse faisait tellement détaché que ça en était arrogant. Mais c’est sûrement l’impression qu’elle souhaite donner et puis après tout, je suis un spécialiste de ce genre de réplique également. Je la fixais encore un instant, souriant avant de détourner les yeux au même moment qu’elle pour me diriger vers le restaurant à brochette. Ils devaient probablement faire des sushis non ? J’avais tellement envie de saumon et.. Je sentais Takara être nerveuse à ma gauche alors qu’on allait rentrer dans le restaurant qui avait quelques clients malgré l’heure. De sa petite voix adorable elle me dit :

« Je préfère que tu parles pour moi. »

Hmpf, ça me paraissait logique en tant qu’homme et grand frère de parler. Je me baissai légèrement pour être à son niveau et mis avec ma main droite un de ses mèches de cheveux derrière son oreille, toujours le sourire aux lèvres. Je restai silencieux quelques instants, prenant en marque les traits de son visage avant de lui dire simplement :

« Bien sûr Takara. Il faudra juste que tu me dises ce que tu veux manger. »

C’est alors que je me suis redressais pour faire demi-tour et rentrer dans le restaurant. L’établissement semblait attirer une classe sociale plutôt aisée, nos vêtements passaient à peine mais ça devrait faire l’affaire. Après tout, c’était plutôt le mien qui passait à peine, le kimono de la fille des glaces était vraiment très joli, sûrement fait en soie. Sans même attendre que quelqu’un vienne nous voir, je m’avançais pour prendre place en face d’une table et invita ma coéquipière à faire de même. Je lui souriais et lorsque le serveur prit nos commandes, je pris simplement un plateau de sushi aux saumons avec du riz. Ils en avaient, heureusement pour eux.

« Et sinon, Papa et Maman, ils font quoi maintenant comme métier ? »

Je lui fis simplement la conversation en trahissant des fausses expressions faciales exagérée en société. J’ai mangeais l’ensemble de mon plat, commandant un supplément de sushi une fois mon premier plateau terminé puis lorsque le repas arriva à conclusion, je me levais pour aller féliciter les cuisiniers et le gérant et en profitai pour jeter un coup d’œil aux lieux. Puis vint l’addition, ça rentrait dans les frais de missions donc je ne m’en faisais pas du montant élevé. Une fois le ventre plein et dehors, je m’étirais un peu, prenant presque plus conscience de la jeune fille. Je restai immobile, réfléchissant à la suite des événements. On reviendrait en début de soirée pour examiner les lieux, pendant ce temps-là, je prendrais le gérant en filature. Takara pourra en profiter pour voir si une activité suspecte se profile à l’horizon.

« On va se prendre une barbe à papa ? Tu pourras en profiter pour faire quelques jeux si tu veux, je mettrais ça sur les frais de mission. »

Elle devait avoir douze ou treize ans au maximum et il fallait clairement qu’elle se détende, sinon elle ne serait pas efficace ce soir. Et puis, elle était silencieuse comme moi la plupart du temps, ce qui me convenait. Quelques soit sa réponse, on avait du temps à tuer d’ici ce soir.



© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Yuki TakaraMessages : 74
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 21

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 7
Expérience:
71/200  (71/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Oct - 20:27

Une histoire de famille
Mission de rang C avec Kahuro



Kahuro se mit à ma hauteur et réalisa un geste qui me surprit. Personne à part ma mère n’avait mis une mèche de cheveux derrière mon oreille. Ainsi, au contact de ses doigts frôlant un instant ma peau, j’eus le souffle coupé en le fixant les yeux grands ouvert. La salive me manqua au point que la gorge me brûla. Une rougeur s’installa sur mes joues alors que je le fixai sans rien dire. Seulement, il se releva et dit simplement. « Bien sûr Takara. Il faudra juste que tu me dises ce que tu veux manger. » Je n’eus comme marque de réponse un hochement de tête et une figure marquée par la gêne et la timidité. Ce garçon me mettait hors de moi et ce n’était pas une impression. Je n’avais pas l’habitude de rougir et lui, en une seule après-midi avait réussi ce coup de maître. Je levai un instant mes yeux au ciel signe de mon incompréhension. Ainsi, suite à cet évènement peu particulier, nous rentrâmes dans le restaurant à l’allure chic. Je n’avais jamais pénétré dans ce genre d’enseigne auparavant et ceci me mit légèrement mal à l’aise. Je voyais tous ses gens aisés mangés et étant habillé de vêtement classe. Je n’avais pas spécialement à me plaindre, j’avais un très beau kimono mais je l’avais eu en cadeau à mon passage de Genin. Mon père avait voulu marquer le coup en m’offrant un kimono hors de prix. Peu de temps après notre entré, une servant nous installa à une table et je fus assise en face de mon coéquipier. Si on m’avait dit que j’allais manger à un restaurant chic en compagnie de Kahuro, je ne l’aurais jamais cru. Feuilletant la carte, je mis un certain moment à choisir et je laissai tenter par un plat de nouille au poulet. Comme prévu, je m’adressai au Chuunin d’une voix paraissant calme. « Je vais prendre ces nouilles au poulet. » Le serveur qui prit notre commande, ne fut pas long pour ramener nos plats. En avalant la première bouchée de mon plat, j’émis un soupir de bien-être. Ce repas était une bonne idée car mon estomac criait famine. « Et sinon, Papa et Maman, ils font quoi maintenant comme métier ? » A sa question, je m’arrêtai de manger le regardant étrangement avant de me rappeler que j’étais sa petite sœur pour le restant de la mission. Quelques secondes s’écoulèrent alors que je réfléchissais. « Pfff, aucune imagination ! Dis que maman est fleuriste et que papa gère une entreprise d’exportation. » Je remerciai silencieusement Gari tout en répondant d’une voix paraissant enjouée. « Maman tient un commerce de fleur qui semble bien marcher et Papa s’occupe toujours de son entreprise d’exportation de kimono. J’en porte même un ! » Je jouais la fille contente de son nouveau vêtement alors je trouvais cela superficiel. Heureusement, le repas ne dura pas longtemps même si Kahuro reprit une nouvelle tournée de sushi. Pour ma part, je me contentai de mon plat.

Avant de payer, le jeune homme se leva et se dirigea vers les cuisines. Au début, je me demandai ce qu’il allait faire mais Gari me le rappela. « Rappelle-toi, il va féliciter les cuisiniers pour observer l’intérieur des locaux. » J’eus envie de soupirer tellement je me sentais pitoyable. J’avais l’impression d’être à l’ouest et de ne rien suivre. Ceci ne me ressemblait guère, j’étais une fille sérieuse et j’étais loin de me laisser perturber par une quelconque personne. Seulement, en voyant Kahuro ressortir des cuisines, je me levai et pris la voie de la sortie. Je laissai à mon « grand frère » payé le repas. Il sortit un instant après moi et je le vis s’étirer devant moi. Je crus qu’il m’avait légèrement oublié avant qu’il reporta son intention sur moi. « On va se prendre une barbe à papa ? Tu pourras en profiter pour faire quelques jeux si tu veux, je mettrais ça sur les frais de mission. » Oh non ! Pourquoi Kahuro ? Je voyais déjà venir Gari. « Takara, accepte ! » Je ne vous dis pas la suite de ses paroles car j’ai cessé de les écouter. Je regardais d’un air faussement content mon coéquipier avant de répondre. « Ça sera avec plaisir ! » Suite à mon affirmation, on prit le chemin menant dans le quartier animé. Je fus surprise de voir qu’une foire occupait la place et qu’il y avait des stands de jeu. Je me dirigeai vers un stand de lancer de fléchette. Il était dit que si je réussissais tous les jets, je pouvais gagner le gros lot. Sans hésitation, je payai une partie. Chaque lancé fut réussi et le gérant fut impressionné de ma prestation même s’il n’y avait rien de remarquable pour un ninja. Or, il me tendit une grande peluche de loup au pelage soyeux et tellement adorable. « On l’adopte ! » Je pris le canidé dans mes bras mais la réalité me rattrapa vite. « Je ne peux pas le garder. » Le gérant me scruta un instant et me répondit simplement. « Je peux vous le garder le temps que vous voulez. » La réponse de l’homme me surprit et je me précipitai d’accepter. Après tout, j’avais gagné un lot intéressant.

L’après-midi prit fin et la nuit s’installa dans les rues de la capitale du pays de l’eau. Il était prévu que j’observe le magasin de jour et de nuit. Ainsi, je dis à Kahuro que j’allais effectuer ma ronde. Je n’attendis pas sa réponse et je pris la route vers le restaurant. Il ne me fallut à peine dix minutes pour retrouver devant l’enseigne. Celui-ci semblait des plus bondées et c’était normal étant donné qu’on était en début de soirée. Me plaçant non loin du restaurant à l’abri des regards, j’observais ce qu’il se passait. Depuis ma place, personne pouvait me voir car l’obscurité et l’ombre d’un bâtiment voisin cachait mon apparence. Ainsi, les heures passèrent. Je fis les clients défilés et au bout d’un moment, l’établissement ferma ses portes. Or, une heure après sa fermeture, je vis au loin des hommes atypique. Il portait dans leur bras des grosses caisses et il n’avait pas l’air de simple civil. Je remarquai même qu’un des hommes portait à sa ceinture un katana. Mais je n’avais rien à craindre car les hommes prirent étrangement le chemin vers l’arrière du magasin. Ceci ne sentait pas bon et montrait que le magasin semblait avoir une activité illégale. En voyant ces hommes, cette mission prit d’un coup son sens. Il n’y avait pas qu’une simple histoire de famille mais un commerce mettant en jeu des hommes armés et une contrebande. En tout cas, j’aurais quelque chose à dire à Kahuro. En regardant ma montre, je fus surprise de l’heure aussi tardive et j’espérais que le jeune Chuunin me rejoindrait bientôt.

Récapitulatif a écrit:

Compétence utilisée : furtivité palier 1
Revenir en haut Aller en bas
KahuroMessages : 108
Date d'inscription : 19/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 22
Expérience:
310/325  (310/325)
Informations ninja:
avatar
Chuunin de Kiri
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Oct - 16:39



Histoire de famille

Avec Yuki Takara




La réponse ne se fit pas attendre et je me doutais que la perspective d’aller se détendre un peu lui ferait du bien.

« Ça sera avec plaisir ! »

Je lui souris alors qu’on se mettait en route vers le quartier le plus animé de la ville, celle-ci comportait une foire qui fit avoir des étoiles aux yeux de la jeune fille. Elle était vraiment adorable. Il y avait de nombreux stands, dont un de barbe à papa qui attirait mon regard alors que je voyais Takara se diriger vers un jeu de fléchette. Je la voyais fixer une peluche en particulière, un loup. C’était drôle en soit, car j’adorais les loups également. C’était un animal intéressant et surtout vraiment proche de ma personnalité. Après tout, on parle de loup solitaire non ? De mon côté, j’allais nous acheter une barbe à papa. La fille des glaces avait bien joué sa carte, car il n’y avait rien de difficile pour une Ninja de réussir ce genre de prouesse. Elle gagnerait sûrement le gros lot. Je pris une double barbe à papa et alors que je m’approchais de Takara, elle venait de gagner et le serrait dans ses bras mais je vis à sa mine qu’elle ne pouvait le garder pour la mission. Pourtant le marchand, gentil proposa de lui garder. Je le remercie en lui donnant quelques Ryos supplémentaires pour le dérangement. Je coupais la barbe à papa en deux et en donna une partie à Takara en lui souriant. De mon côté, une fois la sucrerie dans mon ventre, je fis un jeu de force qui consistait à frapper dans une boule de cuir le plus fort possible. Je gonflais mes muscles au maximum et réussit à faire le score maximum. *Et voilà encore de quoi gonfler ton égo, n’arrête pas l’entraînement pour autant* Gobi avait raison, j’étais militaire professionnel, je ne pouvais me satisfaire d’une attraction pour civil.

Peu à peu, l’après-midi touchait à sa fin alors que j’avais passé une très bonne journée en compagnie de Takara, on avait eu l’occasion de parler un peu plus, même si la jeune fille semblait toujours aussi déconcertée par ma présence. Je l’aimais bien, mais je suppose qu’elle avait une crainte de ma personne à cause de ce que je renferme. *Arrête de toujours me prendre pour la cause de tout tes malheurs* Si tu savais Gobi, la vie aurait été vraiment plus simple sans toi. *Pourtant je suis ton arme la plus puissante* Sur le point de vue pratique oui, mais je souffre d’une faiblesse émotionnelle claire et je ne suis pas habile dans les relations sociales à cause de toi. Nous étions maintenant en position pas loin du restaurant et lorsque le gérant pointa le bout de son nez à l’extérieur. Il était temps que j’entame ma filature et je fis une signe de tête à Takara, j’espérais simplement qu’elle saurait s’en sortir toute seule. Je pris donc mon élan et suivit le gérant que j’avais aperçu plus tôt dans le restaurant et qui se trouve être le frère de notre commanditaire. Quelle histoire de famille. J’espère que la recette se trouve chez lui, sinon nous devrons aller fouiller son bureau. Il était plutôt lent, mais étant de nature vraiment discrète, je réussis à ne pas me faire détecter. Même un ninja senseur n’arrivait pas à me débusquer à moins d’être très compétent, donc je souhaitais bon courage au civil lambda qui ne se doutait pas de ma présence. Il s’arrêta devant une habitation et c’était sans aucun doute son chez lui. Je le pris de court et m’introduisit chez lui par une fenêtre en prenant soin de la refermer puis je lançais un Meisai Gakure No Jutsu pour me camoufler. Il rentrait chez lui et je n’avais qu’à attendre de voir où il range ses papiers ou s’il avait un coffre secret.

Je revenais dans le milieu de la nuit, je voyais Takara au loin et j’avais le rouleau contenant la recette sous le bras. J’avais repéré le rouleau derrière un tableau qui avait un trou dans le mur. Lorsqu’il était partit dormir, j’en avais profité pour le récupérer. Je n’ai pas pris le temps de lire ce qu’il y avait d’illégal dessus mais lorsque j’eu rejoins la fille des glaces, elle me fit part de la possible contrebande qu’elle avait remarquée. Bien, il semblait que cette mission soit une réussite, du moins de notre côté et le petit frère aura sa réponse au moins. Dans tous les cas, je m’étais fait une possible nouvelle amie qui était vraiment adorable dans sa manière d’être. Elle aurait pu me plaire, si elle avait quelques années de plus. Nous sommes rentrés au village sans problèmes et je me suis chargé de rapporter la recette au frère, je ne pris pas le temps de demander à Takara où elle habitait, je sentais qu’on se reverrait, un jour.




© Halloween




Dernière édition par Kahuro le Ven 10 Oct - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeuMessages : 415
Date d'inscription : 30/08/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: Dieu - 99
Expérience:
500/500  (500/500)
Informations ninja:
avatar
Maître du jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Oct - 16:39
Le membre 'Kahuro' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Scénario' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Une histoire de famille - Mission de Rang C [PV; Kahuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Mission de rang D: Examen Chuunin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Ekisha  :: Mizu no kuni 水の国 :: Capitale : Kuroichi-