AccueilAccueil  FAQFAQ  CarteCarte  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 ► Une rencontre, un futur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Takoru DaisukeMessages : 52
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 24

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 5
Expérience:
0/200  (0/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Sep - 15:28
♥ Forêt  - Les feuilles c'est jolies ♥


Il y a de cela quelques années, j’aurais pu vous dire que ce genre d’excursion était monnaie courante. Courir sans but dans la forêt, sans jamais s’arrêter. Simplement pour respirer, se sentir vivant, ne désirer qu’une chose, découvrir qui suis-je vraiment. Est-ce que cette époque est révolue ? Qu’est-ce que j’ai accompli depuis ? Je suis le même gamin prétentieux qui est à peine capable de tenir debout. Je suis passé Génin certes. Cela ne fait pas de moi quelqu’un qui a accomplit ses rêves. Comment le pourrais-je ? Je n’ai que 15 ans. J’espère avoir encore des aventures à vivre, des batailles à perdre, des combats à gagner, d’autres chemins à découvrir. J’espère qu’un jour je pourrais être fier de l’homme que je suis devenu. N’est-ce pas Ryu ? Merde ! C’est vrai qu’il n’est pas là. Il n’est jamais là quand je pense des trucs cools. Normal qu’il me prenne pour un abruti après.

Du coup je suis là, allonger dans l'herbe, observant le ciel bleu de cette paisible journée. Une après-midi plutôt calme. Bien trop calme quand les missions sont dîtes écourtées. « Il faut savoir se reposer » que nous dit notre Sensei. Il croit quoi ? Que je vais devenir le plus grand ninja en restant assis sur une chaise au village ? Il m’a pris pour Tsunade ou quoi ?! Je suis en train de glander en effet. Mais là ça n’a rien à voir, on a bien le droit de faire des pauses que je sache. Une pause dans mon entrainement de ce jour. Objectif : Courir durant des heures avec des poids pour stimuler mon endurance. Un truc cool en théorie. Mais vachement crevant à la longue. Vous arrivez à imaginer la chaleur qui fait dans une forêt dans l’après-midi, tout ça accentuer à cause de mes poids et du sac que je porte. Un vrai calvaire. Mais je ne suis pas du genre à me plaindre. C’est bon pour les tapettes ça. J’ai l’air d’une tapette ?

Je me décide enfin à reprendre. Mon repas a été bénéfique même s’il fut de courte durée. La vue de ce ciel si bleu ne peut que me rendre plus fort ou du moins, moins fatigué. Je soupire une fois. Pas par manque d’envie, justement par envie. Je prends une profonde inspiration. Je me sens réellement chez moi ici. Un sentiment comparable à une flamme, une légère flammèche qui ne cesserait de bruler qu’importe la tempête, qu’importe le vent qui peut souffler. Un feu éternel. C’est bizarre de se sentir si philosophique aujourd’hui. Surement ce putain de soleil qui me tape sur la tête. Y en a qui sont devenu cinglés pour moins que ça. Fuu a dû y rester trop longtemps c’est certain.

Je suis maintenant debout. Le vent s’est levé il y a de cela quelques minutes. Ça ne sent pas vraiment bon tout ça. Ne faudrait pas qu’une tempête me tombe sur la gueule. C’est si soudain. J’ai déjà vu ce genre de phénomène et j’ai rarement envie de le revoir généralement. Mais le plus troublant c’est que je sens comme une présence. Je me protège le visage le temps que ça ce calme. Je préfère ne pas faire un pas de plus. C’est surement plus prudent. Mais y a une ombre qui se rapproche. J’ai du mal à la voir, mais j’en suis certain.

Daisuke ▬ Heu ... Il y a quelqu'un ?

Revenir en haut Aller en bas
Hyuga AyameMessages : 56
Date d'inscription : 11/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 25
Expérience:
0/325  (0/325)
Informations ninja:
avatar
Jonin de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Sep - 17:45

Foret ~




L'aube aux doigts roses venait tout juste de se lever lorsqu'Ayame sortit du pavillon des Hyuga. Elle était habillée légèrement car elle savait qu'il allait faire chaud. Aujourd'hui, elle n'avait de mission de prévues mais n'étant ni fatiguée, ni blessée de ses dernières missions, elle avait prévu de s'entrainer la journée durant. Depuis toute petite, elle avait l'habitude d'aller dans un endroit précis. C'était son lieu d'entrainement. Elle pourrait y aller les yeux fermés tellement elle connaissait le chemin par coeur. Son père l'envoyait là-bas à chaque fois qu'elle avait du temps de libre, après ses cours à l'académie ou lorsqu'elle était punie. Il faut croire que c'était resté. Malgré tout, elle n'avait jamais détesté cet endroit mais, elle variait les lieux maintenant qu'elle était d'un niveau supérieur afin de pouvoir s'adapter à tous types de terrains. 

Le spectacle du soleil levant arrêta Ayame dans sa marche. Ses yeux immaculés de blanc détaillaient toutes les couleurs que le ciel lui offrait. C'était un tableau magnifique mélangeant le rose, le bleu, le rouge et le orange. Les nuages de coton semblaient envelopper la sphère flamboyante qui s'élevait dans le ciel. Petit à petit, les étoiles s'éclipsèrent et la lune laissait la place au soleil. Elle resta un moment à observer le jour se lever et ressentit une avalanche de sentiments déferlait dans son coeur. Sans savoir réellement pourquoi, elle se sentit légèrement triste. Au bout d'un moment, elle dût détourner les yeux de l'astre pourpre qui commençait à prendre de la puissance et lui faire mal aux pupilles. Elle reprit sa route en tentant de chasser son sentiment de tristesse. Ses sourcils se froncèrent et ses poings se serrèrent. Petit à petit, elle accéléra le pas. Ayame détestait se sentir défaillir. Elle se mit à trottiner. Elle devait être forte comme on le lui avait apprit. Elle ne devait pas ressentir de la peine. A présent, elle courrait.

Ses cheveux ébènes valsèrent avec le vent à mesure qu'elle prenait de la vitesse. Le vent giflait son visage et l'obligea à plisser les yeux. C'était bien différent de sa dernière sortie à la place du marché. Elle courrait mais elle n'allait pas assez vite. Sans réfléchir d'avantage, elle accéléra le mouvement. Elle voulait oublier ses émotions, elle devait rester de marbre. A chaque pas, ses pieds frappèrent violemment et puissamment le sol. Son coeur battait à tout rompre et tambourinait dans sa poitrine. Elle couru comme ça jusqu'à arriver à destination et s'effondra sur le sol couvert d'herbe fraiches. Un sourire se dessina sur son visage. Décidément, Ayame ne changera jamais et il faudra bien plus pour faire disparaitre les sentiments de son coeur. Encore une fois, son père avait échoué.

Elle attendit de retrouver une respiration normal pour se relever. Aujourd'hui elle avait prévu un entrainement charger et il ne fallait pas chômer. Sans attendre d'avantage, elle commença à s'échauffer. En faisant ses pompes et ses renforcement musculaire, elle avait la tête ailleurs. Ses pensées vagabondèrent d'une idée à une autre sans jamais s'arrêter sur quelque chose de précis. Le soleil se levait de plus en plus haut dans le ciel et très vite, elle sentit la chaleur montait. Elle ne fit une pause que lorsque l'astre annonçait midi. Là, elle mangea ce qu'elle c'était préparée et profita d'un moment de calme si rare. Son père et sa mère devenaient de plus en plus vieux et même si elle ne les aimait pas plus que ça, il fallait qu'elle prenne soin d'eux. C'était de la pure politesse et de la pure gentillesse. Et c'était déjà bien étonnant qu'elle en fasse autant pour eux ... Ayame à de toute manière toujours été très étrange et différente. 

Lorsqu'elle eut finit elle continua ses entrainements jusqu'à ressentir une présence. Elle prit une arme en main, on ne sait jamais et activa ses pupilles blanches. Il y avait bien quelqu'un. Elle s'approcha en silence, sautant d'arbre en arbre jusqu'à trouver sa cible. Un jeune garçon de deux ans plus jeune qu'elle. Elle descendit à terre. Etait il dangereux ? Non. Il portait le bandeau de konoha et elle le reconnu facilement bien qu'elle ne lui avait jamais vraiment adressé la parole.

Heu ... Il y a quelqu'un ? 

Elle s'avança d'avantage pour divulguer sa position et se montrer au garçon son arme toujours en main. La prudence est toujours la bienvenue. Le vent se leva légèrement et mit le désordre dans la chevelure noire de la jeune fille. Elle passa une mains dans ceux-ci pour les remettre à sa place et demanda :

Tu es Daisuke ?

Normalement oui mais elle voulait en être sur. Sans un mot de plus, elle attendit une réponse. A vraie dire, elle n'avait jamais été très forte dans les relations avec les autres ! Elle qui était souvent si seule.


Revenir en haut Aller en bas
Takoru DaisukeMessages : 52
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 24

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 5
Expérience:
0/200  (0/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Sep - 19:47
♥ Forêt  - Belle demoiselle ♥

Ca y est l’inconnu se découvre. J’ai du mal à distinguer qui ça peut bien être. Une chose est sûr il est mince. Fuu ? Oh non pas elle ! Cette gamine va encore me faire la misère et aujourd’hui c’est ma journée paisible. Je regarde d’un peu plus près. Ce gars-là est trop grand, impossible que ce soit Fuu ou Ryu. Les rayons du soleil viennent alors éclairer son visage. Oh oh ! C’est une belle ténébreuse. Elle est vachement mignonne. Je me retrouve pour le coup assez désorienté. Je fais quoi ? Je parle, je me carapate ? Non il faut que je fasse l’homme, fort ! Mais il semble que mes joues me trahissent je suis aussi rouge qu’une pivoine. Evidemment, je pense qu’à une seule chose. Ces belles lèvres pulpeuses. Et Fuu ? Rien à faire de Fuu, elle est capricieuse, arrête pas de me frapper et n’arrête pas de dire que je suis un abruti. Sa beauté n’efface pas tout. La nouvelle l’emporte. Je ne sais pas qui c’est mais pour sûr ce soir j’aurais embrassé ses petites lèvres. Je m’imagine la scène, intérieurement bien que je crois que mon corps mime le tout extérieurement sans que je m’en rende compte. Quel abruti.

Mais qu’est-ce qu’elle fait ? Elle passe sa main dans les cheveux ? Mais c’est un truc d’adulte ça, non ? Le sensei m’en a parlé un jour je suis sûr. La dernière fois une femme lui a fait le coup dans la rue et on l’a plus revu pendant des heures. Je suis sûr qu’elle m’allume. Mon instinct super affuté de ninja ne peut pas me tromper. Elle plus elle n’a pas l’air commode, elle tient une arme à la main comme si elle voulait me la planter en plein cœur. Je ne sais pas trop comment je dois le prendre ça par contre. Du coup je reste songeur.  Ça m’arrive pas souvent, profitez de la scène. Puis quelques mots sortent de sa bouche, me sortant de mon état d’inconscience. Mais c’est qui cette girl ? Elle connait mon prénom ? Une ancienne conquête à moi oubliée ? Réfléchis … tu n’as jamais eu de petite copine. Donc on oublie. Cogiter c’est pas pour moi. Alors qu’importe comment elle me connait, autant que j’apprenne moi aussi à la connaitre. Mais il faut que je sache d’abord.

Daisuke ▬ Tu connais mon prénom ? Mais t’es qui d’abord ?

Un peu direct comme m’approche non ? Je ne suis pas super doué en drague. Pas pour rien que j’ai jamais embrassé de fille. Je suis juste un peu en retard rien de dramatique. Ne me jugez pas, j’ai eu une enfance difficile c’est tout. Mais sur le coup, je me rappelle une certaine leçon du sensei concernant ces demoiselles. « Pour réussir avec les femmes intéresses toi à elles ou du moins fais semblant. Elles aiment qu’on parle d’elles ». Comme tout bon ninja j’observe donc mon adversaire … heu … ma future conquête. Sa fait tilt’ tout de suite. Comment je n’ai pas pu le remarquer avant. Elle est mignonne et possède les pupilles des Hyugas. Vas-y Daisuke parles lui de ça.

Daisuke ▬ Oh mais je vois que tu es une Hyuga. J’ai toujours trouvé vos pupilles bizarres. Je suis le seul ?

Ok … je suis vraiment une bille pour flatter les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga AyameMessages : 56
Date d'inscription : 11/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 25
Expérience:
0/325  (0/325)
Informations ninja:
avatar
Jonin de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Sep - 19:17

Jolie Rencontre ~



Tu connais mon prénom ? Mais t’es qui d’abord ? 

D'un geste rapide de la main, elle rangea l'arme. Ici, il était claire qu'elle n'en avait pas besoin. Ayame avait toujours un léger  sourire en remarquant les joues encore un peu rouges du garçon. Elle avait assisté à la scène du baiser dans le vide avec beaucoup d'amusement. Que lui était il passé par la tête ? Elle fit plusieurs pas en avant pour se rapprocher de lui et ses deux billes blanches se mirent à le dévisager. Bien sur, elle l'avait déjà vu plusieurs fois à Konoha et, avec sa bonne mémoire, elle s'était très bien rappelée de son prénom. Par contre, celui-ci n'avait pas du faire attention à elle. Peut être à cause de ses multitudes de missions qui l'avait entraînée trop souvent en dehors de la ville ? Toute façon il était clair que si ces deux là ne c'était pas croiser aujourd'hui jamais ils ne se seraient adressé la parole ! Lentement, elle posa une main sur sa hanche et, en gardant un jolie sourire énigmatique elle répondit :

"Je m'appelle Ayame. Je t'ai croisé plusieurs fois à l'académie mais tu n'as pas dût faire attention à moi."

Toujours en gardant son sourire, elle considéra plus longuement le garçon. Il devait avoir un an ou deux de moins qu'elle seulement et, à en croire par son aire légèrement fatigué, il avait eu la même idée qu'elle : s'entrainer tranquillement dans les bois ! Elle détailla son visage, sa musculature, sa taille. Même si il était un peu jeune, tout en lui faisait apparaitre l'homme qu'il était. Très vite, elle se mit à réfléchir comme la terrible kunoichi qu'elle était. En détaillant le corps du garçon, la jeune fille commençait déjà à calculer à quelle distance il se trouvait d'elle, sa proportion et aux manières de la vaincre facilement dans un combat de corps à corps. Sans se rendre compte, elle avait un peu perdu son sourire en se concentrant sur ces satanés calcules de stratégie. Elle se mordit légèrement la lèvre inférieur pour chasser ses pensés et pour se concentrer à nouveau sur Daisuke. C'est en croisant son regard que le jeune homme lui posa la question à propos de ses yeux et de son clan. Sans pouvoir s'en empêcher, Ayame lâcha un léger petit rire. Elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi franc car même si on avait pu penser que ses pupilles étaient étranges, personne n'était venu lui dire en face ! Après s'être remit de son léger rire, elle lui répondit le sourire aux lèvres :

"Oui je suis bien une Hyuga par contre je ne sais pas si tu es le seul à trouver mes yeux étranges car personne ne m'avait dit ça avant ! Elle fit une petite pause et reprit avec un aire malicieux Je ne te fais pas peur au moins ?"

Ah les yeux des Hyugas ! Pour elle, ils représentaient le vide, l'absence de sentiment, le néant, le blanc. Mais ils étaient aussi sa force, son soutien et, sans eux, elle ne serait rien. Bien différent des sharingan mais tout aussi destructeur et puissant, bien que moi complexe. Son sourire était toujours présent et la demoiselle se rendit compte que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas rit ainsi. Daisuke avait mit du temps avant de se rendre compte qu'il avait affaire à une Hyuga alors que c'était plus que voyant ce qui amusa encore la jeune fille. Lui aussi était un ninja. C'était un de leur point commun. 

"Toi aussi tu avais pensé à t'entrainer aujourd'hui ?"


Sa curiosité était piquée à vif et elle attendait la réponse avec hâte car cette conversation simple et banal était réellement agréable.  
Revenir en haut Aller en bas
Takoru DaisukeMessages : 52
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 24

Fiche ninja
Rang - Niveau: C - 5
Expérience:
0/200  (0/200)
Informations ninja:
avatar
Genin de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Sep - 21:00
♥ Forêt - Tu me le montre ? ♥

Personne ne te l’avait dit ? Tous des focus. Personne n’a osé te le dire plutôt. C’est plus juste, ouais. Tout le monde vous idolâtre de toute manière. Parce que genre vous êtes le clan le plus puissant de Konoha, que vous faites ceci, cela et merde … Je suis sûr que le gamin que je suis peut vous mettre une taule les mains attachées dans le dos en plus. Ouais, non quand même pas. Un jour vous entendrez le nom de Takoru Daisuke et ce jour-là tous les jeunes du village voudront me ressembler. Ouais ! Je m’imagine déjà la scène déconnectant totalement de celle où je suis actuellement. Je suis un peu tête en l’air des fois. Mais le son de sa voix me fixe de nouveau à la réalité. Quand je l’écoute, je souris. Peur de tes yeux ma belle ? C’est tout le contraire. Ils me fascinent justement. Le talent génétique à l’état pur. Alors que moi je suis un raté, je suis une bille. Mais je découvrirais mon talent caché un jour et cette journée vous vous en souviendrez, je vous le promets.

Daisuke ▬ Peur ? Tes yeux ? Je n’ai peur de rien et crois le ou non, ils me fascinent plus qu’autre chose.

Puis là je pense à un truc. Pourquoi ne pas se mesurer à elle. Ouais bon on ne frappe pas les filles, mais elle a l’air encore plus costaud que moi. Puis si j’arrive à lui montrer toute ma force, qui sait peut-être qu’elle acceptera de boire une limonade avec moi au village. Mon regard change. Un léger air lubrique fait apparition dans mes iris. Ayame, je vais la pécho oh eh. Ne vous m’éprenez pas j’ai un profond respect pour la gente féminine. Elles sont surement bien supérieures au genre masculin. Bien plus malicieux et fourbes que l’on ne peut être et qu’on ne le sera jamais. Il faut toujours se méfier des femmes, toujours. Mais aujourd’hui se conseil là je m’en balance les cacahouètes. J’ai débranché mon cerveau. Même si la chose a été faite y a belles lurettes. Je vais pour reprendre la conversation que l’on me coupe. Le silence qui règne devait la gêner.

L’entrainement j’étais en train de le faire belle demoiselle avant qu’une certaine personne vienne m’interrompre sans vouloir accuser personne. Mais ça va tu es toute pardonnée et même plus.

Daisuke ▬ C’était l’idée. La vie ne pas gâté niveau talent alors je contre balance avec l’entrainement. J’espère que ça payer un jour.

Mais quel crétin. Je suis ai balancé ça comme ça. On dirait que je pleurniche. Les femmes ne veulent pas des gars qui pleurent. Je me sens blazé d’un coup, mon corps le montre, mon faciès le fait comprendre. Ce n’est pas avec des trucs du genre que la douce finira dans mon lit … heu … au salon de thé. Laissons aux grands, ce qui est aux grands. Il faut que je lui montre ce que je sais faire. Mais mon envie de me battre contre ses yeux se fait forte. Je ne l’ai jamais vu de si près. Encore moins pour le Byakugan.

Daisuke ▬ Il parait que tu vois à travers les choses avec le Byakugan c’est vrai ?

Faut vraiment que j’arrête de dire tout ce qui me passe par la tête. Bientôt je vais lui balancer qu’elle est mignonne sans même m’en rendre compte. Faut que j’apprenne à me contrôler. Zen Daisuke, zen. Du coup je réfléchis. Ça fait beaucoup de fois que j’utilise mes méninges aujourd’hui, ce n’est pas très bon pour ma cervelle. Mais qu’importe, je cherche la meilleure des façons de lui proposer que l’on apprenne à se connaitre d’une autre manière. Blablater quand j’ai une idée derrière la tête, je ne peux pas. Je suis ce genre de gars à savoir faire qu’une seule chose à la fois. Du coup ma spontanéité reprend le dessus.

Daisuke ▬ Bon je n’ai pas pour habitude de vouloir taper sur une fille. Mais j’avoue que j’aimerais bien voir ton byakugan. Vu que tu as coupé mon entrainement dans son élan. Je te ferrais rien je te jure, tu es trop mignonne pour ça.

Là pour le coup je lui ai tout balancé et je crois que j’en m’en contre balance. Le puceau est parti en vacances, bienvenue au mec qui ne sait plus ce qu’il fait. Je suis pas sûr que ce soit mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuga AyameMessages : 56
Date d'inscription : 11/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 25
Expérience:
0/325  (0/325)
Informations ninja:
avatar
Jonin de Konoha
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Oct - 9:42

Jolie Rencontre ~





 Peur ? Tes yeux ? Je n’ai peur de rien et crois le ou non, ils me fascinent plus qu’autre chose. 

Je posais une main sur ma hanche et le considérai un moment. Je pensais rapidement que Daisuke n'avait surement pas assez vu l'horreur dans sa vie pour prétendre n'avoir peur de rien. Moi, j'avais peur. J'avais peur de beaucoup de choses différentes et, c'était ça qui faisait ma force, c'était ça qui faisait mon courage. Mais peut être que je me trompais, peut être n'avait il vraiment peur de rien et c'était une qualité que j'admirais aussi car la peur pouvait aussi paralyser et détruire. Et puis, il avait dit quoi d'autre ? Que mes yeux le fascinaient ? Encore une fois, c'était la première fois que je rencontrais une personne qui ne cachait pas ce qu'il pensait. C'était comme si il disait tout ce qui lui passait par la tête sans rien me cacher et je n'avais pas l'habitude de ce genre de situation là. C'était rare qu'on me dise tout ce qu'on pensait vraiment sûr moi. Et puis, d'habitude, on me crachait à la figure des insultes par jalousie ou par envie.

 C’était l’idée. La vie ne pas gâté niveau talent alors je contre balance avec l’entrainement. J’espère que ça payer un jour. 

C'est vrai que moi, je trichais un peu avec mes pupilles blanches. J'avais une aide et une force que d'autres n'avaient pas forcement et je m'en servais tout le temps. Je les déjà dis mais, sans eux je n'étais rien. Alors, ce que je pensais réellement c'était que, ceux qui s'entrainaient sans relâche et qui parvenait à atteindre leurs buts sans trichaient comme je le faisais avait bien plus de mérite que moi. Et puis, alors que je me perdais encore dans mes pensées, je remarquais que Daisuke affichait un aire tristounet. Etait ce de ma faute ? L'avais je vexé ? Je n'étais pas très maligne à ce niveau là et je ne comprenais pas le changement d'émotion de mon vis à vis. J'allais lui dire quelque chose avant qu'il n'intervienne de nouveau :

Il parait que tu vois à travers les choses avec le Byakugan c’est vrai ?

Le jeune homme affichait un tout autre regard et je pouvais apercevoir comme des petites flammes dansaient dans ses pupilles. Il y avait là de l'envie. Une envie de combat. Sans attendre d'avantage je lui répondis :

C'est en parti vrai. Je peux voir en toi, ton flux de chakras, je peux aussi voir très loin et j'ai une vu panoramique sur ce qui m'entoure. 

L'idée d'un combat réveillait en moi une sorte de besoin pressant de sortir mes armes et d'en finir avec ma proie mais, je savais que je ne devais pas me battre ici avec un shinobi de konoha. On ne sait pas comme ça peux se terminer et je venais de rencontrer Daisuke depuis quelques minutes seulement. J'étais jonin, si il arrivait malheur c'était moi qui en subirait les conséquences. Heureusement que mon père n'était pas là ! Il n'aurait pas aimé que je parle du Byakugan comme ça à un inconnu ! Mais moi, je m'en foutais. Et puis, je n'étais pas bête je ne lui avais pas révélé nos points faibles.

 Bon je n’ai pas pour habitude de vouloir taper sur une fille. Mais j’avoue que j’aimerais bien voir ton byakugan. Vu que tu as coupé mon entrainement dans son élan. Je te ferrais rien je te jure, tu es trop mignonne pour ça.

Mes sourcils se levèrent et mes yeux se tintèrent de malice. Je m'approchai un peu de lui. Décidément, ce jeune shinobi était vraiment étrange. C'était vraiment la première fois que quelqu'un me disait tout ce qu'il pensait sans un brin d'hypocrisie. Une fois assez proche de lui, je croisais mes bras sous ma poitrine et je lui dit :

"Et crois tu que tu pourrais seulement me toucher en combat singulier ?"

J'avais un petit aire hautain qui était propre à mon clan. Je ne cherchais pas à le provoquer mais, je ne pouvais pas cacher ma vraie personnalité. J'étais loin d'être la petite fille naïve et toute gentille du clan d'à côté qu'il fallait protéger. Je savais que ce côté un peu orgueilleux de moi était détestable mais je ne pouvais pas faire autrement. Et puis ce n'était pas pour cela que je me pensais supérieur aux autres car supérieure j'étais loin de l'être. Après quelques secondes, j'activai mon Byagukan et directement je pus apercevoir le chakras qui circulait dans le corps de Daisuke. Je restais un petit moment comme ça. J'aimais cette partie de moi, j'aimais voir à travers ces yeux là et je ne pourrais expliquer ce que ça fait ni comment c'est. Finalement, je désactivai le pouvoir de mes yeux et considéra un instant Daisuke avec un petit sourire enfantin sur les lèvres. Puis, je lui dis : 

"Je me serais bien battu contre toi mais je trouve dommage qu'on en arrive au main dès notre première rencontre. Et puis, je préfère faire connaissance tranquillement quand je croise un mignon petit garçon dans la foret."

Je finis ma phrase en lui faisant un clin d'oeil. Je venais de la provoquer gentillement et j'espérais qu'il ne le prenne pas mal. Je sais que les hommes détestent pas qu'on leur dise qu'ils sont petits ! 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

► Une rencontre, un futur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks
» Prospects [Futur Stars]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Ekisha  :: Hi no kuni 火の国 :: Alentours : Forêt-