AccueilAccueil  FAQFAQ  CarteCarte  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Le sang humain n'a qu'une manière de couler.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ketsueki YubelMessages : 10
Date d'inscription : 17/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 21
Expérience:
100/325  (100/325)
Informations ninja:
avatar
Nukenin de rang A
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 17 Sep - 14:31

Présentation   de   Yubel Ketsueki




Informations
▌Nom : Ketsueki (Bien qu'elle même ne l'utilise pas)
▌Prénom : Yubel
▌Surnom : /

▌Âge : 18 ans
▌Sexe : Femelle

▌Lieu de naissance : Monde Shinobi (pas de réel endroit)
▌Village : Errant
▌Grade et niveau : Ninja de rang SS
Psychologie
Quel esprit étrange qu'est celui de la jeune fille portant le nom de Yubel. Cette humaine comparable à une simple gamine profitant de la vie avec ferveur et avec un grand sourire s'avère posséder un esprit comparable à un puzzle dont aucune des pièces ne s'emboitent les unes aux autres. C'est de ce phénomène comparable à une forme de schizophrénie que découle le caractère changeant de Yubel.

Tous d'abord, Yubel est avant tout une jeune fille ne connaissant rien à la vie. Cette découverte constante du monde qui l'entour est avant tout dû à son isolement forcé depuis sa naissance. Ainsi, elle arbore toujours une bonne humeur se transmettant comme une maladie au personne qui l'entoure. C'est une fille insouciante qui prend la vie comme elle lui vient. Dans cette personnalité, une personne ne connaissant pas la jeune fille pourrait la comparer aisément à une gamine de 8 ans au grand maximum. Ainsi, malgré tous les tourments bien ancrés que l'on a peint dans son esprit meurtri, elle arrive à trouver une certaine stabilité dans cette facette constamment dépassée par les informations qui lui sont données.

Autre que son insouciance et sa joie de vivre évocatrices de la gamine qu'est Yubel, elle adora par dessus tous s'amuser et manger. En effet, tout est sujet à s'amuser pour elle, que ce soit un caillou qui traine sur le sol ou le pire des tueurs qu'est connu ce monde, elle trouvera un moyen de s'amuser avec lui quel qu'en soit la démarche pour y arriver. Plus encore que s'amuser, la jeune albinos adore par dessus tout manger. Cette particularité de goinfre dont elle se voit doté provient sans nul doute à sa malnutrition flagrante lors de toute son enfance. Maintenant que l'opportunité de se goinfrer jusqu'à se faire imploser s'offre à elle, elle en profite avec un plaisir certain. Bien que malgré son envie de manger qui semble être un puits sans fond, elle préfère par dessous tous le gout sucré des bonbons. A l'inverse de son extase qu'elle ressent lorsqu'elle a la joie de croquer dans un bonbon, elle semble totalement rejeter le gout de la viande qui la dégoute au plus haut point.

Si l'on regarde maintenant la partie violente de la bête qui porte le nom de Yubel, c'est une toute autre peinture qui nous est montré. Le point le plus marquant dans cette personnalité qui joue le rôle de substitut pour permettre à l'insouciante de ne plus avoir mal, est son sadisme. Cette facette est faite pour tuer, pour répandre la souffrance, pour arracher l'espoir des gens qui l'entourent. Elle n'admet rien qu'autre que les cries de douleur et le craquement des os qu'elle broie avec tant de vigueur. Plus encore, le son de la chair déchirer face à ses assauts démoniaques est un des sons pouvant provoquer un extase suprême dans la tête de la démente. Paradoxalement, elle aussi adore s'amuser bien que sa source d'amusement provienne d'avantage des carnages qu'elle effectue avec ce même sourire marque du démon qui l'habite.

Outre cette violence gratuite qu'elle exerce pour déverser son trop plein d'agonie, il est marrant de constater qu'une fois de plus, les deux personnalités sont diamétralement opposées. Alors que l'une déteste la viande, l'autre s'en délecte. Tous type de viande est suffisant à la folle pour remplir sa satisfaction, il s'est avéré qu'elle soit même allé jusqu'à manger la chaire humaine lorsque ce fut son seul repas lors des derniers instants de son emprisonnement. A part cela, il semblerait qu'elle cherche à mourir avant tous, incapable de mettre fin à sa propre vie. Son pouvoir étant sa seule arme, c'est aussi ce pouvoir qui la maintient en vie l’empêchant de mettre fin à ses jours elle même. Elle est consciente de l'horreur de ce qu'elle est, au fond d'elle, la vrai Yubel pleure encore et toujours. Elle qui avait maudit le scientifique pour ses atrocités avait fini par devenir à son tour l'actrice de celles-ci.



Histoire
ECRIRE ICI.

Tous débuta lors d'une nuit de souffrance et de douleur au sein du clan Ketsueki. Ce clan qui était empli de personne arrogante et fièr fit fasse à un malheur face auquel ils étaient impuissant. Ces guerriers nomades débordant d'énergie furent désormais réduits à un simple mutisme évocateur de la situation. Le plus prometteur des garçons de ce clan souffrait d'une maladie qui allait sans nul doute l'emporter à travers la mort. Il souffrait, il criait parfois lorsque la douleur devenait insoutenable et cela depuis plusieurs semaines déjà. Le corps meurtri du jeune homme ressemblait désormais plus à une ruine qui n'allait pas tarder à s'effondrer sous son propre poids. L'arrogance d'autrefois se transforma en supplication, les Ketsueki avaient été réduit à supplier l'aide d'un Nukenin dérangé. Cette personne pourtant semeuse de mort et d'atrocité allait volontairement se faire passer pour un sauveur d'une nuit. Ainsi, il administra les précieux soins dont seul lui était capable de donner et le jeune homme fils du chef du clan, reprit peu à peu des couleurs. Comme une fleur après qu'elle avoir supporté une tempête effroyable, elle reprit peu à peu sa position initial et rayonna de nouveau. Les Ketsueki furent soulagés cependant, cette nuit ne pouvait pas s’arrêter à un dénouement heureux.

- Pour cette guérison, je veux que vous me donniez sa vie.

Ces mots résonnèrent dans le clan comme une parole funeste. Plusieurs s'indignèrent, d'autres le menacèrent cependant, cette fierté malsaine qui les habitait ne leur permettait pas de refuser le marché. Une vie prise pour une vie sauvée, le marché était plus qu'honnête et le Nukenin c'était servi de leurs pitoyables comportements pour profiter de ce clan. Une femme débarqua avec un bébé enrobé dans une couverture sale et le tendit vers le sauveur déchu de son rôle. Intrigué, il inspecta la jeune fille à la peau aussi blanche que la neige et aux yeux d'un rouge porteur d'albinisme.

- C'est ma fille ! Il est née avec cet albinisme et elle a déjà failli mourir à sa naissance. Prenez là, elle ne nous sera d'aucune utilité au sein du clan, elle est trop faible pour ça !

L'homme riait intérieurement, ces singes idiots venaient de lui faire une offre qui le faisait gémir de plaisir en son sein. Il avait entre ses mains un nouveau né porteur de leurs gènes bridés. Avec un enfant de cet âge, les possibilités d'expérimentations s'approchèrent de l'infini. La mère ne lâcha même pas une larme lorsqu'elle vit sa fille se faire ravir subtilement par l'étrange homme. Bien au contraire, elle était fière d'avoir pu protéger l'avenir de son clan et de s'être débarrassé de son fardeau de fille. L'instinct du guerrier avait totalement anéanti cette instinct maternelle que toutes mères se devaient normalement d'avoir. La jeune albinos insouciante ria lorsqu'elle vit le visage de celui qui allait être le fléau de toutes ses souffrances par la suite.

Sa nouvelle maison fut une pièce sale et triste dont les murs étaient emplis de crasse. Finalement, elle n'était qu'une crasse parmi tant d'autre en ces lieux mais là encore, elle était bien trop insouciante pour comprendre quoi que ce soit. Par la suite, dépourvue de nom sa mère jugeant qu'elle était trop faible pour porter une identité, le scientifique lui donna le nom de Yubel. Dans ces lieux sombres, ses cris allaient bientôt se mélanger avec ceux des précédentes expérimentations. Au départ, son corps jeune et frêle de bébé ne lui permettait pas de survivre à une expérience trop douloureuse, le Nukenin étant bien conscient de cela, il ne voulait pas casser inutilement sa nouvelle souris. Ainsi, il décida de lui faire de simple prélèvement et de lui faire ingérer plusieurs produits pour analyser les réactions de son corps. Après son hygiène de vie inexistante vint la malnutrition, là aussi, c'était une simple manœuvre du maitre de ce lieu prenant l'apparence de l'enfer. Tout était sujet à observation, à analyse, au prix du bonheur de cette chose qu'on aurait appelé fille en tant normal.

Les années passèrent et la situation de la jeune albinos n'avait guère changé. Alors qu'à ce stade, elle aurait du commencer à apprendre la vie, elle était réduite à regarder ce mur froid qui trônait avec une arrogance certaine en face d'elle. Heureusement pour elle, malgré son manque d'éducation, elle reçu les bases du langages par son bourreau. Non pas qu'il voulait prendre soin de cette chose qui n'était qu'un numéro parmi tant d'autre mais, il voulait qu'elle puisse exprimer ses ressenties lors des prochaines expériences qui allaient s'avérer bien plus douloureuse. D'ailleurs, cela ne se fit guère attendre, à l'âge de ses 6 ans, le prochain stade commença à faire surface. Autrefois, la malnutrition avait été son seul fléau visible, désormais, la souffrance allait se mélanger allégrement avec celui-ci. Dénuée de toute vivacité, ce bout de chair que l'on avait meurtri encore et encore ne possédait plus aucune étincelle dans son regard d'enfant.

Les premières douleurs furent les plus dures, on l'avait d'abord attaché pour ne pas qu'elle gesticule de trop et on lui avait administré par alternance des décharges plus ou moins forte. Elle criait, elle pleurait, elle suppliait le plafond que cette torture s'arrête mais, ces paroles de désespoir furent étouffaient par ses cries de douleur. Cette scène funeste recommença plusieurs fois par la suite cependant, les recherches de l'homme malsain prirent une tournure très intéressante. Il semblait que les gènes légués par son clan commençaient à se réveiller. Le clan Ketsueki était réputé pour être d'excellent combattant cependant, peu de personne arrivait à maitrise ce qu'on appelait le Chiton, l'art du sang. Alors que Yubel n'avait reçu aucune formation au sujet de cette chose, une régénération commença à apparaitre pour guérir son corps douloureux. L'administrateur de ceci jouissait encore plus intérieurement, son sujet devenait de plus en plus intéressant au fil des expérimentations. Désormais, il était clair qu'elle possédait le Chiton à son tour.

Alors qu'une personne humaine normale devrait déjà être morte à ce stade de sa vie, Yubel était bel et bien vivante. Comme si la mort elle même avait décidé de la rejeter ou alors que la vie ne voulait décidément pas la laisser partir. Les blessures se firent de plus en plus nombreuses mais, à chaque fois, elles finissaient par s’estomper. L’intérêt pour cet amas de viande décupla rapidement au fil du temps, jamais il n'avait pu voir une fille aussi résistante. D'autant plus, que son instinct de génie lui disait que s'il poussait encore plus loin, quelque chose allait se révéler en elle. La curiosité et la cupidité du Nukenin furent les armes qui allaient meurtrir d'avantage l'esprit et le corps de cette jeune fille. Cependant, un soutien moral inattendu fit surface l’empêchant de craquer psychologiquement. Avec le sang qui coulait de ses coupures et autres blessures, elle avait dessiné un visage souriant sur ce mur qu'elle haïssait tant. Très vite, elle considéra ce simple dessin fait avec son propre sang comme un ami, pire, elle lui parlait comme s'il était capable de lui répondre à son tour.

Quelque temps après, l'expérience décisive commença, celle-ci ne divergeait pas des précédentes cependant, elle allait être poussée à une extrémité qu'aucun humain ne pouvait prétendre y survivre. Les chaines froides qui résonnaient encore des cris de souffrances des expériences précédentes enlacèrent de nouveau les chevilles et les poignets de la jeune Yubel. Après les préparatifs vint la torture suprême, cette fois-ci, même les cries ne permettaient pas d'estomper la souffrance. Son corps tremblant et agonisant bougeait dans tous les sens, cela était trop pour elle. Elle commençait peu à peu à se laisser prendre par les bras délicats de la faucheuse lorsqu'elle se souvint de la promesse qu'elle avait à son ami de peinture :

" Tous comme toi, je garderais le sourire jusqu'au bout !"

De cette phrase et de se souvenir se passa un étrange phénomène. Comme si on la tranchait en deux, un second visage apparut, celui-ci souriait et ignorait totalement la douleur orchestré par ce vil personnage. Bien au contraire, son sourire empli d'une envie de violence laissait envisager qu'elle en redemandait encore plus. Très vite, les plaies s'ouvrirent mais le sang qui s'en dégageait ne coula pas à flot mais, il virevolta autour du sujet comme une aura prête à sévir. Elle alla jusqu'à faire face à la souffrance à son paroxysme en rigolant ouvertement, le scientifique n'en croyait pas ses yeux. Cette albinos qui n'aurait pas du tenir plus de quelques mois s'avérait être la découverte la plus impressionnante qu'il pouvait avoir. Son instinct d'homme lui ordonnait de mettre fin à la vie de cette atrocité pendant qu'il était encore temps mais, sa curiosité, son envie d'en découvrir encore plus avait totalement muté sa conscience. Il tenait là, le commencement d'une chose fabuleuse. Un projectile constituait du sang écarlate de la jeune fille vint heurter l'homme ce qui le projeta avec force à plusieurs mètres. La maitrise de son pouvoir allait désormais bien plus loin que le simple besoin de survivre et la détraquée se mit à rire sans s’arrêter.

Par la suite, une fois sa personnalité initiale refaisant surface, il paraissait que le visage de la Ketsueki rayonnait d'avantage. Son fléau avait disparu avec l'apparition de sa seconde personnalité et elle pouvait désormais pleinement profiter du peu de liberté qu'elle avait sans se soucier de son avenir. Ainsi, l'écart entre les deux Yubel s'intensifia d'avantage, l'une devint insouciante, joueuse et rieuse et l'autre devint d'avantage violente et meurtrière. Le scientifique qui avait bien conscience du diamant qu'il venait de découvrir voulait tester d'avantage ce second visage. De base Yubel avait réussi à acquérir une maitrise du Chiton déjà bien plus grande que les plus grands membres qui composaient l'histoire de son clan. Alors qu'on la brida encore une fois à travers ces chaines, Yubel souriait de sadisme face au scientifique. Deux "assistants" firent leurs apparitions dans la pièce en apportant une pauvre chèvre terrifié. Le visage de l'albinos se déforma d'avantage pour prendre les traits d'une bête démoniaque prête à dévorer sa victime avec envie. Le scientifique se mit à parler :

- Vas y, fais toi plaisir.


Les chaines se brisèrent aussi tôt comme si elles n'avaient jamais eu aucune utilité. Des salves de sang fusèrent, le sang de la bête effroyable du nom de Yubel finit par se mélanger avec celui de sa victime. Des cries de terreurs pouvaient se faire entendre, les proies étaient incapables de se défendre d'aucune sorte. Yubel riait en éclat, elle aimait se sentiment de violence, elle déversait toute la souffrance qu'elle avait emmagasiné durant tant d’années. Lorsque la scène sanglante prit fin, la chèvre bêla de terreur lorsque ses sabots furent noyés dans le sang des deux assistants. Arrachant la tête de l'une de ses victimes, Yubel s'approcha de la chèvre terrifiée et brandit cette tête vers elle.

- Regarde, il a l'air si heureux comme ça. Ksé. dit elle avec enthousiasme en finissant par son sourire désormais symbole de sa démence.

Les années passèrent et elle arriva rapidement à l'âge de ses 17 ans. Toujours aussi décalée et folle, le pouvoir de la jeune fille n'avait cessé de se développer au fil de sa folie. Si bien qu'il avait atteint un point où rien ne lui paraissait impossible. Cependant, une certaine insubordination prit racine dans la cervelle pourrit de la jeune fille. Elle obéissait désormais de moins en moins à son "maitre". Le scientifique avait très vite comprit qu'il ne pouvait plus la contraindre par la force à, il voulait encore tant expérimenter avec elle cependant, il se doutait qu'un mauvais présage allait faire surface. Un jour, lorsque la jeune fille demanda plus de victimes sur qui se défouler, l'homme refusa accompagné d'un excès de colère face à la désobéissance de sa création.

- Sans moi tu n'es rien ! Tu es à moi ! Je t'ai conçu ! Alors tu vas m'écouter ! Sans moi tu mourrais sans aucun doute.
Dit il énervé.

Yubel le regarda et souri d'avantage. Quelque chose dans son discours l'avait interpellé plus que le reste. De sa voix démente, elle parla avant d'agir :

- Mourir ? Ça à l'air amusant.

Elle déversa alors toute sa violence sur celui qui osait s'appeler créateur. Désormais, le bourreau devint le condamné et la torturée était devenue sa punition. Elle lui déchira la chair, broya ses os, goutta allégrement à son sang. Elle le massacra avec tant de sadisme que son corps fut méconnaissable. Plus qu'un carnage c'était un réel massacre perpétrait par une bête sans foi ni loi. Regardant ce qui restait de son tourmenteur, une déception certaine apparut sur son visage :

- Menteur.


Cependant, maintenant que son geôlier avait été tué par son propre pouvoir, le monde s'offrait à elle comme un délicieux repas sur un plateau d'argent. Elle brisa la porte qui la maintenait dans cette pièce avant de dire adieu à son seul ami. Malheureusement pour elle, elle ne connaissait en aucun cas le plan de ce repère souterrain et ce perdit mainte fois. Si bien qu'un moment elle arriva dans une pièce bien plus grande que la sienne ou trainait plusieurs corps. Ils étaient encore vivant cela ne faisait aucun doute mais chacun souffrait amèrement. Cela avait été le dernier projet inachevé du créateur, il avait pour but de faire une armée possédant le même pouvoir que Yubel. Ainsi, malgré qu'elle ne comprenait pas qu'elle était la source de leurs souffrances, elle mit fin à leurs vies aussi vite qu'elle avait tué le Nukenin. Le monde n'avait pas besoin de plusieurs Yubel, une était déjà bien trop lourd à supporter. Après cet énième massacre, elle arriva enfin à la sortie de ce repère qui avait été sa maison pendant plus de 17 ans. Ouvrant la porte qui la séparait du monde, elle fut éblouie par une boule de feu incandescente. Ce n'était rien d'autre que le soleil qu'elle n'avait jamais vu de petite vie insignifiante. Reprenant alors son masque de gamine insouciante, elle fut émerveillée par toutes ces choses pourtant banales qui se montraient à elle.

Par la suite, elle passa plusieurs jours à découvrir les joies de la liberté et de la nature. Son regard autrefois dénué de toutes étincelles pétillaient de nouveau de cette innocence que seul les enfants pouvaient avoir. Bien sur, il ne fallut pas longtemps avant qu'elle ne débarque dans un lieu habité. C'était un petit village commerçant à peine protégé par quelques gardes. Lorsqu'elle pointa son jolie visage d'ange dans sa tenue extravagantes, les gardes se méfièrent au départ. L’empêchant de passer, ils commencèrent à parler :

- Où sont tes parents gamines ?

Elle les regarda avec un air perplexe saupoudré d'incompréhension. La jeune insouciante souri et et rétorqua à son tour :

- Parent ? Qu'est-ce que c'est ?
dit elle avec son air de gamine.

Les deux gardes se regardèrent dans un moment d’incompréhension le plus total et décidèrent de laisser passer cette étrange personne. De plus, ils avaient d'autre chose à se soucier qu'une simple fille aussi bizarre pouvait elle être. Les villageois la dévisagèrent, elle paraissait bien trop décalée par rapport au reste du décor. De plus, personne ne le connaissait, c'était une anomalie parmi une monotonie collective bien rodée. S'émerveillant face à ces géants de bois et de pierre qu'étaient les différentes maisons trônant au sein du village. Elle vit alors un jeune garçon un peu plus jeune qu'elle arborant un grand sourire, sans se faire remarquer elle le suivi pendant toutes la durée de la journée. Ce jeune garçon s'amusait avec plusieurs de ses amies et avait été ramené le soir par sa mère dans sa maison. Yubel qui n'avait pas raté une miette de la journée de sa cible, fut prise d'une certaine jalousie envers lui. Il avait des amies et des adultes qui l'aimaient, peut être que c'étaient ce à quoi les gardes faisaient allusions lorsqu'ils avaient parlé de parent. Éprise d'une colère face à ce bonheur qu'on lui avait ôté à peine née, elle s'infiltra dans la maison et commença son manège salissant. Tous se passa sans un bruit, la tête des parents giclèrent sur le sol et même le chien de la maison y passa. Le garçon âgé d'une quinzaine d'année fut pris à une vision de terreur en l'espace de seulement quelques secondes. Il était choqué, pire, il était traumatisé à la vue de ces parents gisants sans vie et sans tête. Yubel s'approcha de lui et souri une nouvelle fois :

- Ce n'est pas grave si tu me détestes. Je me déteste aussi.


Puis elle quitta les lieux laissant le jeune homme en proie à ces visions horribles et atroces. Au fond d'elle, elle pleurait de nouveau, sa vengeance ne lui avait pas apporté le bonheur qu'elle cherchait tant mais elle avait creusé d'avantage le monde qui séparait les bêtes des humains. 



You
▌Pseudo ou Prénom : Grimm
▌Comment avez-vous connu SnE ? Par top site avant que le forum ne change en celui-là.
▌Comment trouvez-vous SnE ? Joli design ^^
▌Quels sont vos projets ? Rp et m'amuser
▌Quels sont vos disponibilités ? 7/7 si le forum m'accroche
▌Y a-t-il un mot de passe dans le règlement ? Nein




Revenir en haut Aller en bas
Ketsueki YubelMessages : 10
Date d'inscription : 17/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: A - 21
Expérience:
100/325  (100/325)
Informations ninja:
avatar
Nukenin de rang A
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Sep - 12:18
Up pour dire que j'ai terminé ^^. Je me suis calqué sur Orochimaru pou un aperçu du nombre de ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha ItachiMessages : 201
Date d'inscription : 01/09/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: S - 38
Expérience:
277/400  (277/400)
Informations ninja:
avatar
Membre d'Akatsuki
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Sep - 14:15
Bonjour Yubel,

Je te souhaite la bienvenue sur SnE et te félicite d'avoir terminé ta fiche aussi rapidement après ton histoire. Commençons l'évaluation de ta présentation.

Au niveau de la psychologie, j'aime bien le côté schizophrène et instable de ton personnage, ça la rend assez originale et sortant du lot au final. Malheureusement, de nombreuses fautes viennent gâcher le plaisir de la lecture, beaucoup d'accords oubliés ou mal utilisés qui faussent la lecture. Ton vocabulaire est simple, parfois répétitif, mais agréable dans l'ensemble.

Passons maintenant à l'histoire : d'accord, ton personnage a toujours été enfermé en fait, au prise de ce Nukenin qui l'a soigné et pris à sa famille, en échange, pendant son enfance. Mais finalement, tu ne nous parles de rien ayant un rapport avec le monde des ninjas ou les choses que nous avons implanté nous-même. De plus, il y a encore de nombreuses fautes, d'accords à nouveau mais pas seulement. "cris" ne s'accordent pas au féminin pour commencer, puis il faudrait que tu revois la règle pour l'emploi de "tous" et "tout" qui est souvent mal utilisée. J'admet que tu as fait un effort au niveau de la description et de la longueur de ton texte, dommage que les finitions ne soient pas là.

Concluons maintenant, ta fiche n'est pas suffisante pour le rang souhaité, il y a beaucoup trop de fautes. De plus, nous sommes dans l'univers des ninjas et ceux-ci sont formés, ils ne deviennent pas puissants et capable de maîtriser telle ou telle stratégie, du jour au lendemain. Tu ne nous fais part d'aucun parcours à travers ton histoire, pas même une formation. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai longuement hésité à te donner le rang A de niveau 21. Tu devras faire tes preuves, car tu pourras être sujette à une ajustement si nécessaire. Tu commences donc avec 3000 ryos auxquels vont s'ajouter ceux du dé Bonus que je t'octroie pour ta fiche.

Tu peux d'ores et déjà te diriger vers ta fiche technique. La section, qui t'était invisible jusque là, est maintenant visible dans la catégorie "Reste du monde".
Je te souhaite une bonne aventure parmi nous.

Uchiha Itachi, Fondateur de SnE.


Dernière édition par Uchiha Itachi le Sam 20 Sep - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître du jeuMessages : 415
Date d'inscription : 30/08/2014

Fiche ninja
Rang - Niveau: Dieu - 99
Expérience:
500/500  (500/500)
Informations ninja:
avatar
Maître du jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Sep - 14:15
Le membre 'Uchiha Itachi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Bonus présentation' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Le sang humain n'a qu'une manière de couler.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sang humain n'a qu'une manière de couler. (pv Tom)
» Monture sang-froid et homme lézard
» Don de sang
» Une simple bagare de comptoir... [pv Janus Elakin]
» création de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Ekisha  :: Start :: Registre des personnages :: Présentations validées-